Carnassiers : Leurres durs ou souples ?

Posted by admin - mars 2nd, 2015

Par OLIVIER

Une des premières questions que se pose un pêcheur aux leurres arrivé au bord de l’eau est : que vais-je mettre au bout de ma ligne ? Un poisson nageur (PN) ou un leurre souple (LS) ou bien une cuiller?

Si nous connaissons la population piscicole présente, et que l’on recherche un type de poisson en particulier, le choix peut se faire très rapidement. En règle générale, un LS sera privilégié pour tous les percidés (perches et sandres) ainsi que pour le Black bass. Les PN pour le brochet. Malgré tout, incalculables sont les exemples qui me font et feront mentir.

Pourquoi préférer un leurre souple ?

- Tenir compte de la température de l’eau :
En début ou fin de saison, les poissons sont engourdis et seront plus réticents à attaquer un leurre rapide ou ayant une nage désordonnée. Un LS animé de façon très lente, par une série de tirées/relâches, sera plus attractif.
- La profondeur d’évolution du leurre :
Rare sont les PN qui plongent suffisamment pour atteindre plus de 5/6m et que l’on pourra animer de façon optimale. Hormis certains lipless ou gros cranck ou swimbait, le LS ne sera donc plus un choix, mais une obligation. Pensons également à adapter la taille des têtes plombées (grammage et taille de la hampe) à la taille du leurre. En effet, une tête plombée non adaptée bridera la nage du leurre (hameçon qui ressort trop loin dans le corps du leurre, le rigidifiant ainsi. A contrario, un hameçon trop court, ressortant derrière la « tête »du leurre, nous fera louper beaucoup de poissons).    
- Pêche en milieux encombré :
Un LS armé d’un seul hameçon sur le dos sera plus passe partout.
A défaut de poissons nageurs ou de leurres souples, l’option leurre métallique pourra être très  efficace. Un gros spinnerbait ou une grosse cuiller ondulante pourront provoquer une attaque réflexe d’un brochet.

Le PN à l’honneur

- Lorsqu’on repère une chasse par exemple :
On sait que le poisson est réceptif. En lui proposant un PN muni de billes bruiteuses ou brassant beaucoup d’eau, on augmentera nos chances d’attaque.
- En power fishing :
Technique qui consiste à couvrir une grande étendue d’eau en peu de temps, on préféra aussi un PN dont les signaux sonores, visuels et de vibration seront supérieurs à un LS.
- Pêche en pleine eau :
En fonction de leur bavette et de leur densité,  les PN sont conçus pour atteindre des couches d’eau bien précises.

Posséder ces 2 types de leurres dans sa boite est primordial. N’étant pas adepte des leurres métalliques, je reconnais que souvent ils me tirent d’affaire… La patience est également de mise en insistant bien sur un poste, pour pouvoir débusquer une jolie prise, énervée par le passage répétitif d’intrus dans son secteur.

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Sélection Small Predator Hook Discount
2) Sélection Big Predator Hook Discount

Mots-clefs :, , , ,

Comments are closed.

Blog Home