Test moulinet carpe Fish Different

Posté par admin - 29/08/2012

Par DOMINIQUE L.

Depuis maintenant quelques temps, je pratique sur un lac bien peuplé en carpes et silures. Il me fallait donc des moulinets capables d’atteindre de longue distance et surtout de mater des adversaires de taille importante.

Mon choix c’est porté sur le moulinet MFD17 FD10000 de marque FISH DIFFERENT®. Ce dernier est conçu pour toutes les techniques de pêche de la carpe et du silure. Dès la première prise en main ce moulinet inspire confiance. La première chose frappante à l’ouverture de la boîte, c’est le niveau de finition, un véritable petit bijou livré avec une bobine supplémentaire et un sac de protection. Les photos parlent d’elles mêmes ! Côté technique, c’est du grand art. Il faut dire qu’avec ses 13 roulements à billes + 1 roulement à aiguille, ce moulinet propose des performances hors normes. Le frein est excellent, doté d’un système micrométrique avant, il est extrêmement précis et facilite les combats quelques soient les situations de pêche et la taille des adversaires. Les bobines de grandes capacités reçoivent un peu de plus de 500 mètres de fil en 30/100 ! Ces dernières associées à une oscillation parfaite permettent d’atteindre des distances exceptionnelles. Pour ma part, j’utilise toujours mes cannes Prestige de chez Carpe Direct en 12’ 3lbs. Cet ensemble canne moulinet me permet de propulser mes montages à plus de 150 mètres.
Ce moulinet haut de gamme, est exceptionnel tant au point esthétique que technique. Si vous recherchez un moulinet puissant, robuste, fiable et précis, ne cherchez plus, FISH DIFFERENT ® propose ici du matériel très haut de gamme à un prix défiant toute concurrence, il ravira les puristes.

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Moulinet spécial gros poissons Fish Different®

Mots-clefs :, , , ,

Carpe : deux cannes, sinon rien !

Posté par admin - 24/08/2012

Par JORDAN

De nos jours, des stéréotypes ont envahi la pratique de la pêche de la carpe…

Pour beaucoup, les plus jeunes notamment, un bon carpiste se doit d’avoir un rod pod au top, des détecteurs dernière génération et 4 cannes parfaitement alignées sur leur support. Tout ça positionné devant un biwy solidement arrimé prêt à passer au moins 48 h sur un même poste. Cependant, ne serait-il pas bon d’outrepasser ces habitudes pour améliorer ses résultats ?
Je croise souvent au bord de l’eau des pêcheurs qui, obnubilés par l’apparence de leur batterie, font la maladresse de tendre systématiquement 4 lignes sur leur coup. Pensant augmenter leurs chances de croiser la route d’un poisson, dans bien des cas c’est l’effet inverse qui se produit. En effet, les poissons peuvent, avec leurs différents organes sensoriels, détecter la présence de fils dans l’eau (d’autant plus quand ils sont tendus à l’extrême) ce qui éveil de la méfiance, les faisant parfois fuir!

4 cannes c’est bien, 2 cannes c’est mieux !  

Par ailleurs, ayant 4 cannes à disposition, le repérage et la présentation des lignes ne sont pas toujours soignés. En utilisant seulement deux cannes, les choses peuvent être bien différentes et les départs plus nombreux : on prend intuitivement plus de soin à sonder et à choisir les spots pêchés. En plus les carpes ne sont pas dérangées par des fils tendus de tous les côtés.
Or en lac de grandes superficies, j’emploie rarement plus de deux cannes mais je ne me sépare jamais de mes 2 cannes à spoder Carpe Direct (une pour sonder) et je trouve que je pêche plus proprement ainsi. Ce mode de pêche offre un autre avantage : en limitant le matériel (souvent 2 piques au lieu d’un rod pod et un fourreau à moitié plein), je gagne sensiblement en mobilité et je suis plus rapidement en action. Je peux ainsi partir pour des sessions de plus courtes durées (comme un coup du soir) mais aussi changer rapidement de poste si je vois de l’activité à l’autre bout du lac.

Petite anecdote…

Lors d’une session estivale l’année dernière, après avoir entendu des sauts en début de soirée, j’ai pu prendre un joli poisson en ayant changé de poste au cours de la nuit. Si j’aurais pêché avec ma panoplie complète et non avec seulement 2 cannes et un brolly, jamais je n’aurais pu prendre ce poisson.
Pour finir, les amateurs « d’ultra mobilité » vont être heureux, Carpe Direct a lancé une nouvelle canne télescopique en 12 pieds 3 lbs très bien finie et qui offre de très bonnes performances. Idéal pour s’alléger afin de rejoindre des postes vierges étant trop éloignés !

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Canne à carpe télescopique Carpe Direct
2) Biwy Luxe Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Le réveil du black bass…

Posté par admin - 19/08/2012

Par FRANK

Le soleil et la hausse des températures se sont faits longuement attendre en région Bretonne mais les premiers chauds rayonnements de fin mai annoncent une bonne saison. Et avec les premières chaleurs, le black bass se fait de plus en plus actif…

Après une longue période de temps maussade, Madame Nature nous fait enfin plaisir le temps d’un week-end. Il est 6h30, en sortant de la maison, je regarde le thermomètre qui se trouve à l’extérieur, surprise… déjà 18°C!!! J’attends mon binôme, chargement de la voiture et direction une rivière bien connue des pêcheurs de ma région. Arrivés sur le site, nous commençons tout d’abord par un petit peu de pêche au posé en attendant que le soleil monte et que nos chers amis black bass se mettent en chasse.
10h00, le soleil commence à bien chauffer et nous décidons par conséquent de plier les cannes au posé, cette technique ne s’avérant pas fructueuse, et de monter les cannes à leurres.
Je fais une première prospection rapide le long d’une bande de nénuphars où j’ai observé quelques petites chasses. Après plusieurs passages, aucune attaque. Par conséquent, je change de poste et repère une branche immergée  dont seulement quelques brindilles sortent de l’eau. Je fais passer doucement mon leurre le long de cet obstacle et… première grosse “tape”, je ferre et non !!! Me voilà dans la branche, je tente un décrochage mais rien à faire; je me résigne et je coupe la tresse, et voilà, un leurre au fond !!!
Mécontent de cette aventure, je refais mon montage et change de leurre. J’opte pour un montage plus léger. Je prospecte de nouveau le poste sur lequel je viens de casser car celui-ci présage la présence de poissons de part sa configuration.
Au bout de 3 ou 4 lancers, une brusque attaque, ferrage et, ce coup-ci, ce n’est pas la branche. Je travaille le poisson, ce dernier ne se laisse pas faire et, d’un coup, Monsieur montre son museau par un joli saut, il s’agit bien d’un black bass !
Je le bride car ce dernier n’a qu’une idée : aller se fourrer sous la branche. Après quelques minutes, il finit entre mes mains. Le résultat, un joli Bass de 30 cm qui sera gentiment remis à l’eau après une rapide prise photo.
Malheureusement depuis cette belle journée, rare sont les journées chaudes dans nos belles contrées bretonnes, espérant que les mois de juillet et août s’annoncent sous de meilleurs hospices afin d’avoir de nouveau la chance d’un petit  combat avec notre cher ami “Bass”.
Je vous souhaite à toutes et à tous, une bonne lecture, la suite dans de nouvelles aventures…

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Sac à leurres prestige Carnassiers Direct
2) 120 Leurres boostés avec 50 têtes plombées Hook Discount

Mots-clefs :, , , ,

Quand la carpe prend la mouche !

Posté par admin - 14/08/2012

Par LAURENT

Très populaire aux USA, la pêche de la carpe à la mouche a de beaux jours devant elle tant les destinations françaises sont nombreuses et bien peuplées, ce qui n’est pas le cas pour tous les poissons dans l’hexagone !

Ma passion pour la pêche à vue me porte naturellement vers des eaux claires où les poissons sont visibles. C’est sans doute la manière la plus passionnante de faire mordre une belle carpe en calquant le choix de sa mouche sur son régime alimentaire. Dans certaines petites pièces d’eau il est possible de prendre des carpes sur un amorçage au maïs avec une imitation de cette graine et un indicateur de touche sur le bas de ligne, mais cette méthode est plus proche de la pêche au coup que de la vraie traque des carpes sauvages au fouet qui illustre mon propos !
En grande rivière, la pêche est parfaitement possible surtout si de belles « lônes » permettent de bien localiser les poissons. Attention dans les grands cours d’eau les poissons sont souvent très bagarreurs et j’ai malheureusement à mon actif un très grand nombre de casses sur les poissons de la rivière d’Ain, du Rhône ou de la Durance. En effet malgré de nombreux essais, j’ai remarqué qu’il était difficile de pêcher en eau claire avec des pointes supérieures au 25 centièmes. Non pas que cette taille de fluoro nuise à la pêche, mais les carpes rechignent à prendre des mouches bien présentées sur des fils plus épais ! Le fluorocarbone est parfaitement invisible sous l’eau et moins sensible à l’usure aux frottements.

Démarrage façon TGV !

En grande rivière, je cherche les carpes depuis le bord dans les bras. Cette traque est passionnante et j’encourage tous les carpistes à faire de même car c’est bien souvent de cette manière que l’on découvre des hauts fonds où les poissons se nourrissent avec régularité !
Pour prendre une belle carpe à la mouche, la chose la plus importante est de repérer le poisson sans l’effaroucher ! Il faut que la nymphe atterrisse à environ un mètre du poisson pendant qu’il ne nourrit. Par de petits mouvements de scion et soie tenue dans la main gauche, le pêcheur doit faire vivre sa mouche jusqu’à ce que la carpe s’en saisisse. Attention au démarrage, vous aurez l’impression d’avoir ferré un TGV !

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Ensemble Voyage Pro 7/8 Mouche Direct
2) Lot 36 Nymphes + Boite Mouche Direct

Mots-clefs :, , , ,

Traquer la perche en canal

Posté par admin - 9/08/2012

Par DOMINIQUE L.

L’un de mes terrains de jeu favoris pour taquiner le carnassier et en particulier la perche est un canal à quelques pas de la maison…

Long de 4 kilomètres, il offre une multitude de spots à carnassiers, berges cassées, poteaux dans l’eau, arbres surplombants, cassures en bordure, c’est de la folie….
Je pratique régulièrement le long de ce canal pour deux raisons, la première, c’est la multitude de petites perches que l’on peut prendre facilement à la cuiller,  et la seconde c’est que long de 4 kilomètres il permet de marcher sur huit kilomètres (ben oui, arrivé au bout il faut bien revenir !). Mieux vaut pêcher à l’ultra léger !
Pour ma part, j’utilise l’ensemble leurres prestige de chez Carnassiers Direct, et plus particulièrement, l’ensemble composé d’une canne spinning CCD36, 2.10 m / 5-30 g en 2 éléments accompagnée du moulinet MCD13 2000RD 8+1 roulements livré avec 3 bobines et deux manivelles. L’ensemble canne et moulinet ne pèsent que 419 gr (260 g pour le moulinet et 159 g pour la canne.
Pour ce genre de pêche à roder, c’est l’ensemble idéal. De part sa conception, cette canne permet l’emploi de tous types de leurres. Bien qu’elle soit extrêmement légère,  elle possède une  réserve  de puissance et une sensibilité exceptionnelle. Cette dernière associée au moulinet MCD13 2000RD me permet de m’adapter à toutes les situations de pêche. Livré avec 3 bobines, ce moulinet permet également d’avoir deux jeux de bobines supplémentaires lors des sorties de pêche, ce qui s’avère très pratique lorsque la voiture est loin de nous. En ce qui me concerne, lors de la traque de la perche j’utilise une bobine en 18/100, j’ai toujours les deux autres bobines sur le coude, l’une avec de la tresse 17/100 et l’autre en fil fluo 30/100. Il devient alors facile de changer de technique en cours de partie de pêche. Côté technique, ce moulinet séduit par ses qualités exceptionnelles, le frein arrière micrométrique s’avère puissant et précis.  On notera également l’absence de vibration et le système parfais d’oscillation qui permet une récupération  parfaite de la ligne qui optimisera la glisse du fil lors des lancers permettant d’être extrêmement précis (pratique lorsque l’on pêche prêt des obstacles).
Avec cet ensemble proposé  dans la boutique Carnassiers Direct au prix très attractif, l’entreprise PECHE-DIRECT.COM, démontre une nouvelle fois que l’on peut s’équiper avec du matériel très haut de gamme à très bas prix. Bravo pour cet ensemble exceptionnel !

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Ensemble leurres Prestige Carnassiers Direct
2) Sélection leurres à perche Hook Discount

Mots-clefs :, , , ,

Session carpe : weekend herbeux !

Posté par admin - 5/08/2012

Par JORDAN

En ce weekend annoncé pluvieux, je me suis rendu sur une gravière d’une trentaine d’hectares assez technique à la limite Gironde/Dordogne.

Je découvre à mon arrivée sur les lieux pas mal de carpistes déjà en place et le poste que je convoitais est déjà pris. Sans perdre un poil de motivation, je pars à pied explorer les postes libres. Deux postes retiennent mon attention: une baie encombrée à l’abri du vent, assez difficile d’accès, et une bordure bien exposée au vent avec quelques arbres plongeants. Connaissant l’influence du vent sur le comportement des poissons, j’ai choisi le poste exposé à ce dernier.

Mise en place…

En poste à 18h, je me lance dans une séance de sondage minutieuse et découvre que toutes les couches d’eau sont envahies d’herbes filamenteuses et d’élodées. Je trouve finalement deux tâches propres d’un à deux mètres carrés sur lesquelles placer deux montages. 
Mes deux autres cannes pêcheront directement dans les herbes avec des sacs PVA et au chod rig, montages ayant la faculté de garantir une bonne présentation même en milieu encombrant. Pour plus de discrétion, je pêcherai avec des running rig en slake line (ligne complètement détendue) car les poissons sont très méfiants et sollicités toute l’année.

Niveau appâts…

Pop-up de 10 mm Miel/ananas avec micro pellet pour le sac PVA, pop up réalisée avec billes de liège et pâte identique à celles de mes billes maison pour le chod rig. Et billes de 20 mm sur mes deux autres cannes ! 
Mon amorçage sera assez dispersé, je vais essayer de faire circuler les carpes entre mes trois montages et éviter au maximum que les carpes se regroupent, ce qui a tendance plus souvent à stresser le poisson qu’à créer une concurrence alimentaire sur les eaux sous pression. Le sac PVA finira à longue distance en périphérie de cet amorçage.  3 Kg de billes maison dispersée sur la zone seront une bonne base de départ.

Cette session a été une réussite

Le premier départ aura lieu sur le sac PVA en fin de soirée (vers 23 h) et une jolie tanche aux yeux diaboliquement rouges me rejoint ! Comme m’a appris mon ami anglais, si un appât plait aux tanches, il plaira aux carpes ! Je suis confiant et replace le montage …
Vers 5h du matin, ma centrale me signale qu’un de mes détecteurs est en train de fumer ! Une prise de contact assez musclée m’indique que je n’ai pas à faire à une tanche…  Une carpe d’une dizaine de kilos finira au sac pour une séance photo le matin.
En plein après midi un départ en trombe se soldera par un décrochage. En plus de ce départ, pas mal d’activité sur mon poste avec des fouilles et des sauts me pousse à réamorcer. 1 Kg supplémentaire de billes en 20 mm rejoignent le fond … Je sens que quelque chose va se passer ! 
Pas manqué, en plein après midi, quelques instants avant de plier un départ retentit ! Ferrage appuyé et mon moulinet crache autant de ligne que possible, ça sent bon …
Un combat puissant s’engage avec un poisson qui traverse littéralement les herbiers ! Je suis obligé de tirer au max sur ma ligne pour extirper ce poisson des herbiers et le faire basculer dans l’épuisette … Cette miroir est magnifique, massive et parfaitement proportionnée : 17,4 kg au peson, cette session a été une réussite !  
Je pense que le temps que j’ai passé à sonder a été crucial dans la réussite de ce week-end, je suis toujours aussi étonné de voir des pêcheurs négliger cette étape souhaitant « ne pas perdre de temps »… Dommage pour eux, tant mieux pour moi!  

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Ensemble voyage Carpe Direct
2) Ensemble télescopique Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,