Faut-il insister ou changer de poste ?

Posté par admin - 27/10/2014

Par LAURENT

Bien des pêcheurs changent de poste alors que les carnassiers étaient tout près de passer à l’attaque. Voici quelques astuces en matière d’animation et de couleurs pour déclencher la touche tant attendue !

Avoir du poisson sur un poste est une chose, mais c’est avant tout la profondeur à laquelle les carnassiers se tiennent qui va conditionner la technique de pêche et donc l’animation appropriée et les changements de coloris ! Si de nombreux pêcheurs s’interrogent sur les coloris des leurres j’ai résolu depuis longtemps le problème en fonctionnant de la sorte : j’utilise des leurres qui imitent au mieux les proies disponibles dans les eaux claires. Par exemple un bleu nacré en présence d’ablettes ou un vert olive en présence de gardons. Dans les eaux turbides je choisirais plutôt des leurres sombres voir noirs ou des couleurs comme le chartreuse ou l’orange !

Jouer sur la taille de votre leurre et son animation

Mais pour moi, le plus important reste la profondeur de pêche exacte qui bien souvent fera la différence ! Que l’on pratique avec des leurres souples ou durs, il est rarement efficace de travailler un leurre sans vraiment y croire. Bien entendu un bon leurre est essentiel mais il doit avant tout déclencher l’attaque ! Plus le leurre saura évoluer près du carnassier et dans son cône de vision plus la touche risque d’être rapide ! Dès que je suis certain de passer à la bonne profondeur je commence par une animation presque inerte ! La verticale fait des miracles avec les souples même entre deux eaux ! En bateau, c’est parfois simplement les mouvements des vagues qui feront bouger le leurre et conduiront à la touche. C’est évidemment valable pour le sandre et la perche mais le brochet y est aussi très sensible ! Si rien ne se passe, j’accentue doucement l’animation par de petits twitchs ! Et ainsi, je vais monter en puissance par des tirées de plus en plus amples jusqu’à l’obtention d’une touche. Je ne change de coloris que lorsque j’ai presque tout essayé ! Je préfère bien souvent changer la taille du leurre souple qui compte bien davantage que sa tonalité générale. Maintes fois j’ai pris des poissons en passant à une taille supérieure (pour le brochet) ou à une taille inférieure (pour le sandre) !

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Ensemble Sportive Prestige Carnassiers Direct
2) Sélection de leurres Multipeche Hook Discount

Mots-clefs :, , , ,

Test : Canne ultra light CCD83

Posté par admin - 20/10/2014

Par OLIVIER

Ce mois ci je vous propose un test de la canne ultra-light CCD83 longueur 210 puissance 1-10g de la marque Carnassiers Direct…

Cette canne mesurant 2m10, idéale pour la pêche itinérante, est composée de 2 brins. Son blank en carbone lui donne la légèreté et la résistance recherchées par les pêcheurs du bord. Nue, elle pèse 90g…
Légèreté: un bon point.

Question look, avec son style moderne et épuré, elle séduira les plus pointilleux. Canne très bien finie avec une mousse très agréable et résistante.
Look : + 1

D’une puissance de 1-10g, elle propulse vos leurres les plus légers sur orbite. J’ai donc ressorti du fond de ma boite à leurres mes plus petites cuillers et poissons nageurs… Quel plaisir de les voir prendre leur envol… même un petit leurre souple monté en direct sur un hameçon sans aucun lest peux être propulsé à une dizaine de mètres sans problème. De plus, un leurre de 10-15g ne la dérange guerre.
Lancer: + 1

Coté résonance, on ressent bien le contact du leurre avec le fond. Toutes les vibrations des leurres métalliques et poissons nageurs seront retransmises dans le poignet sans difficultés… Imaginez alors la sensation lors d’une attaque! Je ne vous parle pas d’une attaque d’un sandre de 80 cm! Non… juste une perchette de 15cm suffit pour avoir la petite décharge d’adrénaline qui nous rend fou! Et lorsqu’on rencontre un banc de perches, on ressent d’abord tous les coups de gueule dans le leurre avant de sentir le fish pendu.
Sensation: un point de plus.

Pour tester l’action propre de la canne, je l’ai mise à l’épreuve avec deux leurres de surface qui demandent une animation particulière en donnant des coups de scion secs. Passage haut la main du test. Mon popper et mon stickbait ont répondu idéalement à mes animations.
Pour l’action: un point supplémentaire

Pour une question d’objectivité et pour compléter ce test voici les 2 points « négatifs » que j’ai pu constatés:
- Canne qui peine avec des leurres brassant beaucoup d’eau (type poisson nageur à grande bavette ou spinnerbait à grande palettes)
- Talon un peu grand a mon goût (ça reste personnel). Je l’ai amputée de quelques cm pour que le talon repose bien sous mon avant bras. Et ça ne la déséquilibre pas pour autant!

Canne destinée à des pêches fines, pouvant mettre au sec de jolis poissons malgré tout (pour ma part, un brocheton de 40cm et un black bass de 42cm) elle séduira les adeptes de la pêche aux leurres à coup sûr. L’ensemble ultra-light est un bijou signé Carnassiers Direct.

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Canne ultra light CCD83 Carnassiers Direct
2) Ensemble ultra light 210 Carnassiers Direct

Mots-clefs :, , , ,

Carnassiers : Black bass partie

Posté par admin - 13/10/2014

Par WILLIAM

Le temps est mitigé aujourd’hui,  mais je vais quand même tenter de taquiner mon poisson préféré : le black bass…

J’arrive sur un étang que je ne connais pas, il n’est ouvert à la pêche que depuis une semaine.  Je ne sais pas trop ce qu’il y a dedans,  c’est l’occasion de tester…
L’eau foncée et le ciel nuageux, me font choisir un leurre souple de couleur claire. Les bordures de l’étang sont peuplées de beaucoup d’arbres, je commence par lancer délicatement sous les branches, je fais des passages rapides puis, un peu plus lents.

Pas grand-chose…
Je reste cinq minutes par poste et me décale. Ça y est, je remarque un peu d’activité, à cinq mètres de moi, un black bass vient de fondre sur je ne sais quoi, je me dirige immédiatement dessus et passe mon leurre au dessus de lui.
FFiissshhh !!! et un black ! Un ! Il n’est pas super gros mais ça fait toujours plaisir.

Je continue, j’ai fais un quart de l’étang…
Je change un peu, je mets un poisson nageur plongeant. Je lance au loin et laisse couler mon leurre, je souhaite connaître la profondeur.
Je tente maintenant plusieurs niveaux d’eau. Rien au fond, rien entre deux eaux, et c’est en surface que ça tape. Un deuxième blak bass, un peu plus gros.

Pas mal ce nouvel étang :-)
Poursuite de la pêche, j’arrive bientôt à mi-parcours, cette bordure de l’étang me permet de lancer contre les rives de la petite île. Il y a des branches immergées, des branches au ras de l’eau, l’endroit idéal.  
Premier lancer : fish !
Deuxième lancer : fish !
C’est de la folie : en 30 minutes 5 poissons sortis !

J’hallucine, et dire que je suis tout seul.
La saison commence très, très bien, pourtant les eaux ne sont pas encore super chaudes. Je pense que les poissons ne sont pas encore habitués aux leurres.
Je finis mon tour d’étang, il n’est pas encore très connu car je suis le seul pêcheur sur place, et j’ai passé 2 heures sans voir la moindre personne !

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Canne pêche sportive Carnassiers Direct
2) Sélection leurres Black Bass Hook Discount

Mots-clefs :, , , ,

Les bons postes pour le bar…

Posté par admin - 6/10/2014

Par LAURENT

Pour pêcher le bar au leurre, il existe des postes bien meilleurs que d’autres. Voici quelques-uns des secteurs qui m’ont toujours bien réussi…

Comme pour tous les poissons prédateurs, c’est avant tout la quête de nourriture qui conditionne le comportement du bar, ses mouvements et migrations. Vous devez tout d’abord savoir que le bar est une espèce très opportuniste. Son régime alimentaire très varié est composé de crustacés, céphalopodes, petits pélagiques ou juvéniles de diverses espèces, ceci le mène dans toutes les zones côtières, y compris à de faibles profondeurs comme c’est le cas par exemple en été.
Trop de pêcheurs sont davantage préoccupés par leur technique de pêche que par une vraie connaissance des postes de pêche et la certitude d’avoir du poisson sous la ligne est une fois de plus indispensable à la réussite ! Si vous recherchez le bar du bord à la découverte des postes, voyagez léger et faites preuve d’observation. C’est bien souvent de cette manière que l’on distingue un piqué d’oiseau, signe de la présence des bars à portée de ligne.

Postes de rêve…

Les plages sont très faciles d’accès et peuvent retenir une bonne concentration de bars à condition qu’ils y trouvent de la nourriture ! Accessible avec une bonne paire de waders, les plages sont d’excellents postes si les vagues sont présentes ! Personnellement j’aime bien les vagues de 50 à 80cm qui font bouger l’eau et créent de l’écume ! Je me souviens de pêches fantastiques de gros bars capturés en estuaire au Pays de Galles. Les poissons entraient dans une large rivière à marée montante et il nous suffisait de les pêcher comme des truites dans les courants formés par la montée des eaux.
Les estuaires sont des postes à très gros poissons, souvent solitaires, qui longent les fonds ou les bordures à la recherche de crabes. Toutes les zones où le fond est modifié, ou le courant est dévié sont de bons postes à bars !
Poste de rêve, l’épave n’est bien souvent accessible qu’en bateau et doit être parfaitement localisée au GPS afin d’être correctement exploitée. Il est à noter que les épaves ne retiennent pas seulement des bars mais une foule d’autres carnassiers comme les lieux, congres, tacauds et autres !

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Ensemble mer Sport Luxe Mag Mer
2) Sélection 38 leurres pêche mer Bar Mag Mer

Mots-clefs :, , , ,