Carnassiers : Session Black bass

Posté par admin - 30/05/2016

Par WILLIAM

Nous organisons avec mon partenaire une petite partie de pêche. Le thème sera le black bass…

Nous sommes à la fin de l’été, et notre compagnon de jeu est très actif. Comme depuis toujours nous agrémentons la session par un petit challenge. Celui qui a le plus de centimètres de poisson, a gagné, et nous allons alterner une heure de float tube et une heure de pêche du bord et ce pendant quatre heures. Pour corser le tout on a le droit à trois leurres.
Nous arrivons en début d’après midi, et déballons le « matos ». Je choisis de pêcher avec deux cannes, puisqu’il n’y a que trois leurres je perdrai moins de temps pour les changer. Je sors la boite à leurre fétiche, trois leurres c’est peu et il ne faut pas se tromper. Je prends un petit poisson nageur de surface, une créature qui ressemble à une grenouille montée sur un hameçon texan et un popper. Camel-bag sur le dos c’est parti pour le biathlon halieutique.
Les floats tube sont à l’eau, je prends de suite la direction des nénuphars. Olivier, quand à lui prospecte les bordures alentour.
Je prends la canne sur laquelle j’ai installé le poisson nageur. Je compte longer les nénuphars pour essayer de déclencher une attaque. Très bon choix, au deuxième passage, je vois une feuille de nénuphar bouger légèrement et la seconde qui suit une torpille vient engloutir mon leurre. Un joli black bass me fait ouvrir le bal !
Olivier me rejoint pour la mesure, il fait trente deux centimètres. Je prends l’avantage, Olivier ne perd pas de temps, et se dépêche de reprendre sa recherche. Pour ma part, je décroche le poisson, une petite photo souvenir et le relâche.
Je continue avec le même leurre. Toujours au plus prêt de la végétation qui couvre la surface de l’eau. Une nouvelle attaque me surprend, encore un black bass. Malheureusement après une magnifique chandelle se dernier rejoindra les eaux de l’étang sans inquiétude. C’est au même moment qu’Olivier me prévient, par le traditionnel « Fiiiissshhhhh », qu’il a au bout de sa ligne un poisson. Un brochet a goutté à son shad. Je le rejoins rapidement, c’est dommage les soixante-dix centimètres d’Esox Lucius ne vont pas compter dans notre petit challenge. Beau poisson malgré tout. Olivier le relâche.
Je change de canne avec l’idée de passer au milieu des nénuphars, j’utilise donc mon leurre souple sur le texan. Méthode efficace puisque je sortirai des feuilles cinq black-bass.
Au final mon compteur de centimètres va s’arrêter à 178. Contre 185 pour Olivier qui fera un poisson de moins.
Félicitations camarade, c’est moi qui paye l’apéro ce soir.

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Sélection leurres black bass Hook Discount
2) Sélection Poppers Hook Discount

Mots-clefs :, , , ,

Vie associative : Pêche… à la carte !

Posté par admin - 23/05/2016

Par OLIVIER

La nouvelle saison de pêche est là, il va falloir penser à renouveler sa carte ! Avant toute chose, je tiens à apporter une précision. Il s’agit bien d’une carte de pêche et non d’un permis.

En France, il y a deux raisons pour lesquelles un pêcheur doit être en possession de sa carte lorsque celui-ci est en action de pêche.
Dans un premier temps, pour pêcher dans les eaux libres et certains plans d’eau gérés par la Fédération de Pêche et ses Associations, il faut adhérer à une AAPPMA (Association Agréées pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique).
Cette adhésion  nous donne le droit de participation à la vie de l’association et de  l’Assemblée Générale. Bon, il faut avouer que question prise de décisions, si vous êtes une minorité pratiquant une pêche spécifique (pêche du carnassier en no kill me concernant) vos opinions ne pèseront pas lourd face à des personnes qui sont dans l’association depuis des décennies et complètement obtus face à l’arrivée de « nouvelles idées ».
Cette adhésion permet également de participer aux élections du conseil d’administration.
Dans un second temps, en sachant que les milieux aquatiques sont des milieux très sensibles, il faut donc les protéger.
Pour se faire, une partie de l’argent de la carte de pêche est redistribuée aux organismes qui luttent avec acharnement pour la protection des milieux aquatiques entre autre. On y retrouve notre AAPPMA,  mais aussi les Fédérations Départementales et Nationales de la Pêche, ainsi que l’Agence de l’Eau.

D’un point de vu local…

L’ AAPPMA a pour mission de gérer la population piscicole ainsi que le repeuplement, protéger les milieux aquatiques et leurs populations. La surveillance de la pêche sur son secteur fait aussi partie de ses missions. Voici donc où part notre argent… Il est important de rappeler que la pêche est le seul loisir halieutique où l’on paie une taxe pour la protection du milieux aquatique.
Pourquoi alors retrouvons nous le long des rives des boites  d’asticots, d’emballage de bas de ligne, de bouteilles de bière et mégots ? Et que dire de ce que je retrouve au fond lors des sessions en float tube ! « Je paie donc je peut polluer » !!!  il n’y a pas un non sens là ?
Internet nous permet désormais de prendre notre carte depuis chez nous. Lors de l’achat on nous demande de sélectionner AAPPMA  la plus proche de chez nous. Ne pas hésiter à choisir une autre AAPPMA qui selon nous ne se contente pas uniquement des 5 lâchers de truites annuels ! Sauf si cela vous convient bien entendu !

Mots-clefs :, , , ,

Comment entretenir son matériel ?

Posté par admin - 17/05/2016

Par CHRISTOPHE

En effet, pour nous les passionnés de pêche à la Truite, les six mois de fermeture sont longs mais nécessaires afin de préserver et renouveler le cheptel de Truite FARIO…

Il faut espérer que les promeneurs ou autres personnes ne marchent pas dans les ruisseaux durant cette période afin de préserver les frayères.
En attendant il faut prendre soin de son matériel pour assurer sa longévité:
- essuyer bien vos cannes pour enlever le sable ou autres aspérités cela préservera d’autant plus les bagues de vos modèles téléréglables
- graisser vos moulinets et desserrer les freins
- si la saison prochaine vous envisagez de changer votre fil, vous pouvez déjà vider le moulinet
- sécher tous vos accessoires
- nettoyer vos vêtements et bagageries

Il convient de ranger et de conserver la totalité de votre matériel dans un endroit sec en attendant de l’utiliser la saison venue en action de pêche.

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Sélection leurres à truite Hook Discount
2) Ensemble truite luxe Carnassiers Direct

Mots-clefs :, , , ,

Carnassiers : Initiation à la pêche

Posté par admin - 9/05/2016

Par WILLIAM

En discutant de ma passion avec un collègue, ce dernier me remémore ses souvenirs d’enfance au bord de l’eau avec son grand père. Il me demande s’il peut m’accompagner lors d’une session. J’accepte, ravi de promouvoir la pêche aux leurres…

J’appel mon ami Olivier et lui propose de nous rejoindre. Nous partons en début d’après-midi en direction d’un étang assez poissonneux. Le temps est mitigé, de petites averses viennent voiler la surface de l’eau. Je prête une canne et quelques leurres à Sébastien. Il sait comment lancer, c’est déjà ça. Je lui conseil de commencer avec un crankbait. Pour une découverte, ce leurre se prête à merveille, il permet une prospection simple et une animation enfantine, en linéaire. Nous attaquons, en cette période pré-hivernale les poissons devraient mordre. Olivier est en tête de colonne, je le précède et Sébastien ferme la marche.
Je mets un twist blanc de 11 centimètres, ça n’a pas l’air de déclencher grand-chose. Nous avançons tranquillement sur les berges de l’étang. Nous commençons à devancer Sébastien qui prend soin d’appliquer scrupuleusement nos conseils. Ce dernier se tourne vers nous et nous demande si quelqu’un a amené une épuisette. Nous rigolons sans le prendre au sérieux. Puis il s’agace et nous dit avoir un poisson au bout de sa ligne. Effectivement, en nous approchant, nous constatons un joli brochet pendu sur le leurre. Sébastien approche délicatement son poisson du bord et Olivier l’attrape avec une grande dextérité. C’est un beau brochet d’une soixantaine de centimètres. Le jeune pêcheur est aux anges. J’immortalise l’instant, Sébastien en profite pour envoyer la photo à tout ses contacts, partager sur les réseaux sociaux et je crois même qu’il a envoyé un mail au journal local. Olive se charge de retirer le crankbait bien accroché au milieu des dents tranchantes de maître Esox.
Nous poursuivons la partie de pêche après avoir vivement félicité Sébastien pour son premier carnassier. Je retire mon twist blanc et passe sur un shad rose. La réaction ne se fait pas attendre. Je lance mon leurre prêt d’une branche immergée, à peine touche t’il la surface de l’eau qu’un black-bass lui fond dessus. Je ferre immédiatement et après avoir bien négocié deux magnifiques chandelles, je mets le poisson au sec. Je prends une photo, le mesure : 38cm. Je le relâche, et reprends la partie.
Ça commence très fort, Olive subira une belle attaque mais, bien malin, le poisson va se libérer tout seul. Nous continuons notre tour d’étang sous une pluie battante, qui écourtera la sortie.
Sébastien est très heureux de cette expérience et compte bien investir dans un peu de matériel. Mission accomplie pour nous, on peut compter un pêcheur de plus…

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Epuisette brochet Carnassiers Direct
2) Sélection poissons nageurs Hook Discount

Mots-clefs :, , , ,

Black-bass : Une bien belle initiative

Posté par admin - 2/05/2016

Par OLIVIER

Au cours d’une balade, qui n’est jamais anodine au passage, je suis tombé sur un étang situé à la limite de la Charente et de la Charente maritime, faisant l’objet d’une bien belle initiative concernant la pêche du Black bass…

En effet, l’AAPPMA gérant cet étang à mis en place une politique de sauvegarde de ce poisson exceptionnel pour tous les amateurs de pêche aux carnassiers, mais également de la Cistude d’Europe, qui est une tortue aquatique.
Situé dans les bois l’accès doit se faire exclusivement à pied. Le parking est situé à 400m en amont. Le pêcheur itinérant est donc ciblé. Une canne light, un gilet de pêche et quelques leurres suffiront.
Arrivé sur le site proprement dit, un panneau d’affichage nous accueille, décrivant simplement l’étang et ses différentes profondeurs. Nous y apprenons également les mœurs du black bass, une description des différents leurres utilisables ainsi que leur animation. Inutile de préciser que le No-kill est de rigueur !
Là où l’AAPPMA est très forte c’est que la période de pêche est calquée sur les mœurs de reproduction du black. Tout pêcheur de carnassier qui se respecte, connaît la période fatidique de fermeture « des carnassiers » en 2nde catégorie : de fin janvier à début mai.

Période de fermeture de pêche

Cette période correspond en fait à la période de fraie du brochet… mais tous les carnassiers de nos eaux ne se reproduisent pas en même temps ! Début mai, nos cours et plan d’eau sont assaillis par les pêcheurs n’en pouvant plus d’attendre… Malheureusement cette période d’ouverture correspond au début de la fraie des black bass (réchauffement de l’eau oblige) !
Ainsi, sur ce plan d’eau, la pêche n’ est autorisée qu’à partir du 1er juillet, et jusqu’au 31mars. Plusieurs zones de fraie artificielles ont été d’ailleurs aménagées.
À l’instar de certains parcours no kill en France, des fiches de prises sont mise à notre disposition où nous pouvons y relater le type de poisson piqué, sa taille, le genre de leurre utilisé. En y inscrivant notre email nous sommes tenus au courant des résultats de comptabilisation de la population piscicole, et contribuons à notre échelle à la sauvegarde du « diable vert ».
Ayant toujours une petite canne dans le coffre avec quelques leurres « essentiels » je n’ai pu résister à la tentation. Les poissons sont bien visibles en surface… des bass et des perches se mêlent entre eux … Etre le plus discret possible…. Proposer un panel de leurres… et finir capot… ça c’est très rageant ! Je pense que les poissons doivent subir une pression de pêche assez importante et sont devenus méfiants !
Un challenge que je ne pourrai m’empêcher de relever une prochaine fois en compagnie de mon comparse William. Lui qui aime tant les défis !
Cette AAPPMA est un modèle à suivre, car dans la région où je me trouve trop rare sont les secteurs dédiés aux carnassiers ! Ce poisson est génial, il mérite plus d’attention à son égard car très vulnérable en période de fraie sa population peut être rapidement mise en danger ! Mais attention tout de même car le laisser se développer peut entraîner un gros déséquilibre piscicole !

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Ensemble Sportive Pro Carnassiers Direct
2) Sélection leurres casting Hook Discount

Mots-clefs :, , , ,