Pêche estivale dans la rivière Vendée

Posté par admin - 26/09/2016

Par MICHEL

Deux lignes tiger-nuts au talin, deux lignes bouillettes artisanales fraise-poisson…

Le soleil, la température pas trop élevée et le calme relatif des berges de la rivière rendent cette partie de pêche de 48 heures bien agréable. J’ai choisi cet endroit car il se situe sur un chemin où les véhicules à moteur sont proscrits ; seuls quelques randonneurs à pied ou en vélo sont autorisés à circuler. Le seul problème pour le carpiste âgé que je suis est le transport et l’installation du matériel, mais avec un chariot et un peu de patience, on arrive à s’installer.
J’ai choisi de préparer des graines aromatisées au talin afin de me prémunir des indésirables que sont les écrevisses et les poissons-chats notamment.
Me voilà enfin installé au bord de la Vendée, le temps est beau avec un vent du nord-ouest assez fort mais pas vraiment gênant. Après un amorçage de quelques boulettes de mix fraise-poisson enrichi de bouillettes de 16 mm, je tends mes deux premières lignes sur le spot choisi. Puis même démarche pour les deux autres lignes tendues avec des tiger-nuts vaporisés de talin suite à un amorçage de boules de farine de tiger chagées de graines.
Au bout de deux heures environ, un premier départ sur les lignes à la graine, une belle carpe sans doute qui va directement se tanker dans les branches de l’autre coté de la rivière, au bout d’un moment elle se décroche.
La nuit arrive et le temps de mettre ma lampe frontale, un départ canon à la bouillette, un bref combat d’autorité afin qu’elle ne gagne pas les obstacles et c’est une jolie commune de 5,5 kg qui rejoint le tapis. Après la remise à l’eau, je décide de refaire un amorçage léger sur les deux spots et retendre les lignes toujours dans la même configuration.
A 5 heures du matin nouveau départ bouillette, et le temps de saisir la canne le poisson est déjà dans les banches immergées et casse la ligne. La journée se passe ainsi avec quelques bips sans suite et une belle brême se laisse surprendre. Puis un départ en début de soirée toujours à la bouillette et une belle commune sauvage à la robe orangée de 3 kg arrive à l’épuisette.
Rien d’intéressant pendant la nuit, sauf un petit poisson chat, et avant de plier un départ de folie et juste le temps de sentir le poisson au bout de la ligne qu’il s’est décroché. Il faut dire que je n’avais pas changé mon bas de ligne fluoro carbone avec un hameçon sans ardillon n°6 peu adapté à la Vendée. La prochaine fois je serais plus attentif, moins paresseux.
En conclusion, toujours beaucoup de plaisir au bord de l’eau et pour cette petite session et à ce moment-là, les poissons ont très largement privilégié les bouillettes artisanales, c’est un enseignement non négligeable pour la prochaine sortie dans la rivière.

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Cannes carpe 10ft/3lbs Carpe Direct
2) Moulinet carpe Prestige Fish Different

Mots-clefs :, , , ,

Truite: découverte de l’Alzeau

Posté par admin - 19/09/2016

Par CHRISTOPHE

Après vous avoir présenté l’ORBIEL rivière de la Montagne noire versant Aude, je vais vous présenter une autre rivière de ce versant, il s’agit de l’ALZEAU…

Cette rivière prend sa source au Col de la croix de fer dans le Tarn avant de plonger sur le versant audois de la Montagne noire, elle alimente le lac de la Galaube et plusieurs autres petites retenues d’eau avant de se jeter dans la Dure.
Pour découvrir cette magnifique rivière, j’ai décidé de me rendre à proximité de Saissac (11) direction St Denis(11) au niveau d’un petit pont  où il est possible de stationner juste après car il y a un parking.
Je découvre une magnifique rivière avec une eau très claire bordée de fougères et avec de nombreux blocs de granit.
Je décide de remonter la rivière par le côté droit mais très vite je traverse le cours d’eau car il devient très difficile de progresser, de l’autre côté les rives semblent plus praticables et surtout moins dangereuses.
Il est à noter que sur cette rivière il est interdit de pêcher aux leurres et au vairon. Dès les premiers coups de ligne, avec un hameçon de 10 et une teigne beaucoup de vairons sont pris. Durant cette découverte une seule truite est capturée et une autre d’environ 35 à 40 cm est manquée après 5 minutes de bagarre. Je ne peux vous dire si il y a un gros cheptel de truites mais si tel est le cas les truites présentes ne manquent pas de nourriture car il y a une grosse population de vairons.

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Ensemble Truite sportive Carnassiers Direct
2) Lunettes polarisantes Carnassiers Direct

Mots-clefs :, , , ,

Peche en casting : les bons réglages

Posté par admin - 12/09/2016

Par OLIVIER

Dans un précédent billet, je vous avais parlé de cette technique de pêche qui venait en complément du spinning. Le casting peut rebuter au départ car les pêcheurs les moins patients verront leur initiation se transformer en véritable calvaire par manque de connaissance du matériel…

En effet, ce moulinet particulier est un peu plus capricieux à dompter que le moulinet à tambour fixe et nécessite quelques petits réglages. Pour commencer il faut comprendre à quoi servent les 3 différents freins que possède en général ce moulin.
Nous avons tout d’abord le gros frein étoile positionné au niveau de la manivelle, qui correspond  au frein de combat que l’on retrouve sur le moulinet spinning. Il ne concerne en rien le lancer.
Toujours coté manivelle nous avons un frein qui se présente sous forme d’une petite molette. Ce frein intervient dans la vitesse de rotation de la bobine lorsque celle ci est débrayée. Le bon réglage de ce frein s’effectue en tenant la canne à 45° avec un leurre au bout de l’attache rapide. En débrayant la bobine, le poids du leurre va entraîner celle-ci. Il suffit simplement de serrer le frein de manière à ce que le leurre vienne toucher le sol sans que la bobine continue de tourner sur elle même. Ce réglage devra être effectué à chaque fois que vous changerez de leurre ayant une grande différence de masse avec le précédent.
Enfin à l’opposé de la manivelle, nous avons un 3ème frein (caché sous le capot) qui peut se présenter sous 2 formes : à masselotte, ou bien magnétique.

Les masselottes…

Je vais vous parler de ce que je connais bien, c’est à dire le premier type : les masselottes. Il s’agit d’un réglage que l’on effectue en général en début de saison, puis on y touche plus. Les masselottes sont des petits cylindres en plastique qui coulissent sur des axes disposés en étoile autour de la bobine. Ces masselottes peuvent être bloquées aux bas des axes. Si elles sont toutes laissées libres, la bobine tournera moins vite, donc le risque de la perruque tant redoutée sera moindre. Par contre vous perdrez en distance de lancer. Si les masselottes sont toutes bloquées en bas des axes, la distance de lancer sera considérable… Tout comme le risque de faire une belle perruque. En fait, c’est le principe du patineur sur glace qui bras écartés tournera beaucoup moins vite que lorsqu’il les regroupe sur lui même !
Vous l’aurez donc compris, il faut trouver un bon compromis ! 2 masselottes opposées bloquées et les autres libres est un bon réglage au départ. Au fil des lancers sans perruques, vous pourrez peut être refixer deux autres masselottes. Vous verrez que le fait d’intervenir sur une seule masselotte peut modifier considérablement le lancer… dans le bon comme dans le mauvais sens !

Poids des leurres…

Petit rappel : le casting est fait pour les leurres les plus lourds. En dessous de 10g je vous déconseille fortement l’usage de cette technique. Plus le leurre est lourd et plus le lancer est aisé. Avec de l’expérience et pour gagner en distance le frein de bobine à molette pourra être légèrement desserré. Votre action du pouce sur la bobine sera alors déterminante.
Si malgré tout vous avez une grosse perruque qui s’est formée.. pas de panique, ce n’est pas la peine de tout couper. En fait il ne s’agit que de boucles dans boucles et pas de véritables nœuds. Il suffit d’être patient et de desserrer les différentes boucles en les étirant vers l’extérieur. Puis, débrayez la bobine et appuyez fortement avec le pouce dessus tout en tirant en force sur le fil juste avant le premier anneau ! Recommencez l’opération jusqu’au déperruquage complet !
En espérant vous avoir conquis sur cette technique, les Américains ne jurent que par ça… pourquoi pas nous ???

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Moulinet casting Carnassiers Direct
2) Ensemble casting Carnassiers Direct

Mots-clefs :, , , ,

Bouillettes industrielles ou artisanales ?

Posté par admin - 5/09/2016

Par MICHEL

72 heures pour se faire une idée plus précise !

Comment se faire une idée plus précise sur le choix des bouillettes que nous utilisons régulièrement ? Chacun a son opinion, ses préférences et depuis le temps que j’utilise ce type d’appât, j’avoue bien humblement n’avoir pas jusqu’à maintenant d’avis tranché sur la question. Néanmoins, avec les préoccupations écologiques de plus en plus prégnantes, il existe certainement un différentiel de qualité car certaines, artisanales, sont garanties totalement à base de composants naturels, mais aussi au niveau économique car privilégiant des produits manufacturés localement. Ceci n’est qu’indices et ne préjuge pas de leur totale efficacité auprès des carpes.
Alors pour tenter d’avoir une approche plus précise, et j’ai bien conscience que ceci n’a rien de scientifique tant les paramètres sont nombreux, j’ai décidé de faire un « test grandeur nature » dans un étang des Deux Sèvres de 21 hectares réputé poissonneux pendant 72 heures. J’utilise des montages totalement identiques (plomb 92g libre, hameçon n°6 ardillon écrasé, bas de ligne fluorocarbone 15lbs et corps de ligne 28/100) pour mes 3 cannes. La première en bouillette carnée industrielle, la seconde même parfum artisanale, la troisième avec une bouillette de parfum identique mais personnelle. L’amorçage n’est réalisé respectivement et uniquement qu’avec des billes correspondant à chaque ligne. Mais le plus important de toute façon est l’intense plaisir que nous prenons tous au bord de l’eau !

Bouillettes industrielles Bouillettes artisanales Bouillettes personnelles
CARPES J H Kg CARPES J H Kg CARPES J H Kg
Miroir 27 23 H 11,8 Miroir 27 19 H 14 Miroir 28 01 H 16,6
x x x x Commune 28 05 H 7,8 Miroir 28 22 H 14,4
x x x x Miroir 29 00 H 12,3 x x x x
x x x x Commune 29 01 H 11,7 x x x x

Donc voici le résultat, seulement 7 poissons de pris pendant cette session du fait notamment d’un début d’été assez déplorable au niveau du temps, mais j’estime que cette première approche (je recommencerai) a le mérite d’avoir dessinée une tendance franche d’efficacité pour les bouillettes artisanales de bonne qualité. Effectivement avec près de 60 % de réussite, on peut valablement dire que les carpes les ont nettement préférées. Mais aussi qu’elles sont restées plus performantes sur la durée, tout en ne prenant que  des poissons de taille plus modeste qu’avec des bouillettes personnelles. Quant aux billes industrielles, avec un résultat de seulement 14 %, elles n’ont pas tenu la distance, et ce,  malgré un début de session prometteur.
Dans quelques jours je vais aller poser mes lignes armées de bouillettes artisanales dans la Sèvre Niortaise, dans une fosse que je connais afin de tenter de débusquer les belles communes qui s’y trouvent, tout en sachant que cet endroit est aussi occupé par de gros silures qui ne détestent pas mes appâts et qui m’ont fait bien des misères il y a quelques semaines, mais ceci est une autre histoire !

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Sac soluble Carpe Direct
2) Flotteurs Marker Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,