Peche carpe : Parlons de la confiance

Posté par admin - 5/11/2017

Par MICHEL

En son amorçage, son matériel, ses montages…. Gage de réussite !

La confiance est un sujet peu ou pas abordé par les carpistes, mais tous, consciemment ou inconsciemment savons particulièrement qu’elle joue un rôle primordial dans notre pratique de la pêche de la carpe et surtout de notre satisfaction au bord de l’eau et donc de la réussite de notre session.
Comme toujours je ne prétends pas détenir la vérité, ni une vérité, mais basé sur une expérience solide, j’ai pu constater au fil du temps écoulé combien « faire la différence » n’était pas simplement qu’un élément subjectif, mais une réalité observée à maintes reprises.

Faire la différence…

Cette notion assez diffuse alors, m’est apparue à l’avènement, au moins pour moi, de la bouillette et du montage en cheveu. Pratiquant la pêche de ce magnifique poisson qu’est la carpe jusqu’en 1989 avec les appâts traditionnels tels que le maïs, la pomme de terre, le ver de terre ou l’asticot (la pêche de nuit n’étant pas pratiquée à cette époque), je n’imaginais pas changer mes habitudes, ma pratique, qui donnait d’ailleurs des résultats assez corrects. Mais à la faveur d’une amicale rencontre avec un carpiste (qui fait encore autorité aujourd’hui) au Réservoir du Bourdon dans l’Yonne, je me suis essayé à la bouillette montée sur un cheveu. Pêchant alors à 3 cannes et de jour, mes premiers résultats n’étaient pas au rendez-vous par rapport à la pêche que j’affectionnais particulièrement, il ne s’agissait à mon sens qu’un manque de confiance en moi, car juste à côté, ce  « carpiste moderne » sortait de magnifiques poissons avec ces scopex. Peu à peu convaincu de la redoutable efficacité de ce type de pratique, qui avait d’ailleurs l’immense avantage de pouvoir remettre les carpes à l’eau sans les abîmer, je mettais moi aussi un pied dans la modernité.

Le bon poste…

N’avez-vous jamais été obligés de vous installer sur un poste qui n’était pas votre premier choix ? Même dans un étang réputé au fort cheptel et peu difficile, votre session n’a pas été à la hauteur de vos espérances alors que d’autres un peu plus loin multipliaient les départs….et la mise au sec. Ne cherchez pas trop loin les explications, il s’agit sans doute du fruit de votre déception de ne pas pouvoir vous installer là où vous le souhaitiez, et la confiance avait totalement disparu, ce qui engendra votre déconvenue.

Côté  matériel…

Il en va de même après tout changement de matériel : cannes, moulinets, fils, etc.…, les réactions étant inconnues lors des premiers combats, vous font douter de leur efficacité et bien souvent, une décroche vient conclure notre action. Et puis le fait de s’interroger pour savoir si on a fait le bon choix, si le montage déposé est assez opérant, toutes ces petites choses qui font que nous ne sommes plus aussi performants, n’est qu’un problème de confiance.
Je ne sais pas si ces quelques exemples vous auront convaincus, mais à force de pratique et du temps écoulé, cet aspect a revêtu pour moi une dimension très importante, à tel titre que lors d’une compétition, si le tirage au sort du poste est très éloigné de mon imaginaire, je ne suis plus du tout dans la course, à l’inverse et même sur un plan d’eau difficile, si je suis en totale confiance, le résultat est là !
Bon, sans doute, faut-il moins s’impliquer afin de passer de bons moments au bord de l’eau, mais comme un sage disait « La confiance pousse aussi lentement qu’un cocotier, mais tombe aussi vite qu’une noix de coco ».

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Ensemble pêche de nuit Carpe Direct
2) Ensemble carpe Prestige Carpe Direct

Mots-clefs :, , , , ,

Truite : En passant par la… Lozère

Posté par admin - 5/11/2017

Par CHRISTOPHE

Pour les amateurs de pêche à la truite, la LOZERE c’est le paradis de la Truite Fario.

Si vous passez par là, arrêtez-vous et faites une session même de quelques heures et vous y reviendrez en pèlerinage.
La totalité des cours d’eau est classée en 1ère catégorie, vous pourrez pêcher des rivières, des torrents et des ruisseaux, Dame FARIO est présente partout.
Peu importe la technique que vous utilisez toutes sont utilisables et dans un cadre naturel qui ne laisse pas indifférent. Vous pêchez dans un milieu naturel préservé et unique.
Pour ma part, j’adore le plateau de l’Aubrac où serpentent les cours d’eaux, une ligne d’horizon à perte de vue digne des grands espaces, vous vous sentez seul au monde !
Tout paradis a ses règles donc attention, la Lozère n’a pas de réciprocité avec les autres départements, pensez à acheter votre carte journalière ou autre.
Dernier petit détail concernant la taille des truites, il y en a trois différentes en fonctions des lieux pêchés (25-23-20 cm), il convient donc de  vous renseigner.

Mots-clefs :, , , ,