Championnat France 2ème manche 2017

Posté par admin - 18/10/2017

Par MICHEL

Qualifications au championnat de France pêche sportive de la carpe : 2ème manche au lac de la Rougeraie à la Chartre sur le Loir

Nous ne nous attendions pas à une partie de plaisir…et nous n’avons pas été déçus. Effectivement avec une température de plus de 30°C sur l’ensemble de la compétition de 72 heures sans la moindre possibilité d’avoir de l’ombre du fait que nous étions en plein milieu d’un champ en bordure du lac, ce fut bien pénible.

Et que dire des conditions de pêche plus qu’aléatoires du fait d’un tirage de poste qui nous positionnait soit en pleine eau, soit dans une anse mais où une bordure était abordable. Nous avons choisi la deuxième, tout en sachant qu’en fonction du vent nous allions voir l’accumulation des pollens sur l’eau. Ce qui est vraiment contreproductif.

Comme nous avions gagné la première manche nous avions une avance intéressante pour pouvoir se qualifier, sachant que seules les trois premières équipes au bout des deux manches seront qualifiées pour la finale. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu, comme c’est souvent le cas dans ce type de rencontre. Les poissons ne sont pas montrés actifs et sur les 18 équipes en lice il n’aura été pris très peu de poissons. Et pour nous pas de carpe, seules quelques magnifiques brèmes et une grosse tanche sont venues à l’épuisette.

Voyant le capot arrivé nous pensions que notre score de la première manche ne nous suffirait pas pour faire partie des qualifiés pour la grande finale. Mais au bout des 72 heures nous avons découvert le classement final. Nous avons conservé la troisième place signifiant notre qualification. Ce qui pour nous, normalement vétérans, est un véritable exploit, au moins le ressentons-nous comme cela. Et c’est bien deux anciens qui vont aller en découdre avec les champions sélectionnés pour la finale du championnat de France de pêche sportive de la carpe dans la Creuse du 02 au 09 septembre 2017, lors des deux manches de 72 heures dans les étangs de la Cazine et de la Chaume proche de La Souterraine.

Quoiqu’il arrive lors de cette finale, nous avons décidé qu’il s’agissait de notre dernière compétition dans cette catégorie reine, car l’année prochaine nous nous inscrirons au championnat de France nouvellement créé par la Fédération Française de Pêche Sportive qui ne concernera que les carpistes vétérans à partir de 55 ans.

Pour finir, notre joie est immense même si nous ne mesurons pas encore totalement la hauteur du challenge qui est devant nous, mais que nous relevons avec une grande fierté, et je vous dirais tout !

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Ensemble amorçage Carpe Direct
2) Les Indispensables Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Carpe : Peche dans le Marais Poitevin

Posté par admin - 17/07/2017

Par MICHEL

24 heures dans le canal de dérivation de la Sèvre Niortaise à Marans 17, juste avant la fraie des carpes dans le Marais Poitevin …

Déjà dans quelques conches du Marais Poitevin les carpes commencent à se concentrer pour venir frayer, souvent dans un vacarme assourdissant. Il n’est donc pas utile d’aller poser des lignes dans ces endroits afin de laisser à nos magnifiques compagnons de jeu sauvages tout le loisir de se reproduire en paix afin de pouvoir les combattre, en pleine forme, à l’avenir.
Mais dans le canal de dérivation, ce n’est pas encore le cas, sans doute l’eau est plus profonde, plus froide encore et aucune activité apparente ne se manifeste.
Aujourd’hui il commence à pleuvoir, j’installe à la hâte un petit biwy afin d’y trouver refuge après l’installation des lignes car le mauvais temps est annoncé au moins pour la journée. De plus, il ne fait pas chaud avec un vent fort et bien désagréable.
Pour le canal, peu large à cet endroit, j’ai privilégié mes cannes 10 pieds Carpe Direct qui sont tout à fait performantes dans ces lieux. Il n’y a que très peu de courant alors je plombe assez légèrement et au cas, bien improbable par ce temps, qu’une embarcation passe sur mes lignes, je pose des back-leads de 20 g.
J’utilise des bouillettes artisanales tendres et fruitées, avec des sticks de parfum identique préalablement congelés afin de garder au mieux tous les parfums et de ne pas perdre de temps, surtout sous la pluie, pour tendre les lignes.

Les conditions sont difficiles…

La pluie tombe maintenant de plus en plus et le vent redouble, il fait froid, et il aura fallu attendre 18 H 30 pour un premier départ se dirigeant directement vers les nénuphars, c’est un petit poisson malgré une énergie digne de la rivière et voilà une petite commune de 3 kg dans l’épuisette. Je retends la ligne avec un nouveau stick puis je retourne au chaud avec un bon thé sucré au lait. Une heure après ; nouveau départ, mais le temps de réagir le poisson est déjà dans les herbiers, qui malgré le début de la saison, sont déjà bien présents. La voilà tanquée solidement et plus rien ne bouge, j’arpente la berge en faisant des relâchés pour essayer de la faire sortir de là sans l’abimer et au bout de plusieurs longues minutes, je sens le poisson tirer de nouveau, ça est, elle s’est libérée et après un beau combat je pose une magnifique carpe miroir de 8,450 kg sur le tapis et des passants que mon comportement avait intrigué me propose de prendre la photo.

La carpe est très vive…

Juste avant la tombée de la nuit, alors que la pluie vient de cesser, je retends toutes les lignes. A 3 h 00 quelques bips me sortent du sommeil, puis plus rien, je me lève à la hâte et je me poste derrière les cannes sans allumer la lampe frontale, et d’un coup la ligne déroule, le combat ne dure pas longtemps mais la carpe est très vive, c’est une commune pesée 6,1 kg que je remets bien vite dans son milieu. Il fait froid et j’ai du mal à trouver le sommeil. A 7 h 30, encore un départ mais là le poisson file par le milieu du canal, donc pas de grand danger, elle combat avec ardeur mais vient assez facilement à l’épuisette, c’est encore une belle commune linéaire sauvage de 5,2 kg, avec une belle robe légèrement dorée et manifestement jamais piquée. C’est vraiment superbe de prendre de tels poissons, globalement le domaine public et notamment le Marais Poitevin, offre bien souvent de ces moments magiques.
Je commence à plier, il est presque 10 h 00 le biwy est sec et le matériel aussi grâce au vent. Je suis très satisfait de cette petite session, qui me permet notamment de mettre au point des techniques qui vont m’être bien utiles pour de futures compétitions.
Maintenant, dans quelques jours, la fraie va aussi commencer dans la Sèvre et ses canaux, alors je ne vais pas venir les déranger et attendre que la nature fasse son œuvre avant de reposer mes lignes en ces endroits.

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Canne carpe 10ft/3lbs Carpe Direct
2) Ensemble bait rocket Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Session carpe de 96 heures

Posté par admin - 5/06/2012

Par DOMINIQUE L.

Depuis déjà quelques temps, une session de 96 heures était prévue sur une ancienne gravière du 19 au 23 mars 2012. Après cette longue attente, le moment est enfin venu de charger la voiture. C’est avec le cœur battant est rempli d’espoir que je prends la route au petit matin…

Après deux heures de voiture j’arrive enfin sur les lieux et fait connaissance avec mon poste (et un cygne qui me tiendra compagnie tout le long de ces 5 jours) pour la semaine à venir.
Dans un premier temps, je décharge la voiture et m’installe correctement pour cette session qui s’annonce excellente d’autant plus que le soleil sera de la partie toute la semaine. Le campement monté, j’équipe la barque de mon échosondeur, mes repaires, et me voilà sur ma zone de pêche. Je distingue d’excellents spots où mes repaires serons déposés, la profondeur moyenne est de 4 mètres avec une eau à 8°, oups, ce ne sera peut-être pas si facile que prévu, la température de l’eau est encore basse !
Au vue des éléments récupérés au sondage, je décide d’avoir la main légère sur l’amorçage. La première canne sera eschée d’une bouillette flottante au scopex sur un petit tapis de pellets et quelques bouillettes d’amorçage du même parfum. La seconde et la troisième seront échées à la tiger nut, sur un tapis de mélange de graines. La quatrième et dernière canne recevra une bouillette flottante carnée parfum thon sur un tapis de pellets.

Le poisson semble bouger sur le secteur…

Les premières heures de pêche me laissent présager une session plus que productive, effectivement très vite, les détecteurs se font entendre par quelques tirettes. Le poisson semble bouger sur le secteur. Néanmoins, je n’observerais aucun saut ni ramassage sur le plan d’eau.
Au bout d’un peu plus de 24 heures, aucun départ enregistré ! Je décide d’utiliser une canne en tête chercheuse pendant 24 heures, en prenant soin de changer de spot et d’appât. Rien n’y fera, aucune touche !
Au milieu de la troisième nuit, un violant départ me sort du biwy, mais fausse alerte, c’est mon ami le cygne qui se prend dans l’une de mes lignes. Le lendemain matin, je reprends la barque et trouve d’autres spots tout aussi intéressants que les premiers. Je redépose mes repaires et tends à nouveau mes lignes. 72 heures se sont déjà écoulées et toujours pas de poisson ! Il faut se rendre à l’évidence, le poisson n’est pas mordeur et les dernières 24 heures s’annoncent des plus difficiles. Le moral tombe en flèche. Il est 22h30 dans la dernière nuit, quand un détecteur s’emballe ! Je mettrais au sec une jolie brème qui flirte avec les 5 kg. Je relance la canne au même endroit, et un quart d’heure plus tard,  c’est une jolie carpe de 15kg qui sera sur le tapis de réception !

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1)  Ensemble nuit Luxe Carpe Direct
2) Détecteurs de touche Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Pêche carpe : grande première

Posté par admin - 1/04/2012

Par JORDAN

Les températures sont négatives depuis maintenant une dizaine de jours, la vague de froid traversant le pays a figé la plupart des plans d’eau, même ici en Gironde. Cependant, motivé à bloc avec mon partenaire de sessions, nous partons quand même à l’aventure sur une gravière bien connue dans l’espoir de toucher nos premiers poissons de l’année…

On a 3 nuits devant nous, des températures inférieures à 0°C même en journée et une eau gelée en surface par endroit, ça s’annonce délicat ! Cependant, nous avons bien préparé notre session : des appâts frais de petit diamètre, des stick-mixs très attractifs et des supers boosters pour espérer réveiller quelques poissons !

La précision est la clef de la réussite à cette saison…

Le repérage et sondage auront une importance capitale pour la réussite de cette session, on passe un long moment à scruter la surface de l’eau et cherchons au repère-sondeur les cassures et profondeurs importantes pour déposer nos montages. Nos cannes seront déposées uniquement avec des solubles, remplis  de stick-mix ou de baby-corn, pour créer rapidement de l’activité. Des pop-up fluo accompagneront nos montages pour jouer sur l’aspect visuel et avant chaque lancer tout sera trempé dans un booster très marqué et ayant une diffusion correcte en eau froide.
Nous sommes heureux d’avoir en notre possession un bivouac de qualité avec un biwy étanche qui garde la chaleur de notre modeste chauffage, ainsi que des duvets bien chauds et respirants ! Le confort en hiver c’est vraiment primordial !
Niveau résultat, la première touche tarde à venir. Les poissons ayant subi une forte pression de pêche l’année précédente, je décide de monter des montages plus fins du type running rig (coulissant), avec des bas de ligne en fluorocarbone dans l’espoir de piéger un poisson méfiant…
Le vent de nord soufflant très fort nous refroidit fortement, les combinaisons sont fermées jusqu’en haut et malgré la motivation, le temps est long, les nuits aussi … Une touche timide nous réveillera tardivement lors de la dernière nuit, connaissant le caractère léthargique des poissons à cette période, ces quelques bips nous suffisent pour ferrer et mon collègue mettra au tapis une miroir aux couleurs hivernales splendides. La pesée du matin nous révèle un poids de 10 Kg, pas non plus extraordinaire mais satisfaisant pour la saison !

Les poissons ont des couleurs magnifiques à cette saison !

Quelques photos, puis nous plions dans un grand froid (- 10 °C). Les conditions n’ont pas été favorables à la réussite de cette session mais nous atteignions notre objectif grâce à ce poisson. Actuellement 10 cm recouvrent la Gironde, l’envie de retourner au bord de l’eau est vive, j’attends, comme beaucoup d’entre vous, le dégel avec impatience !

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Sac de couchage hiver Carpe Direct
2) Bas de ligne montés Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Test biwy Luxe Carpe Direct

Posté par admin - 12/10/2011

Par DOMINIQUE L.

Le biwy Luxe Carpe Direct est rapide et simple à monter. Il assure une protection optimale contre les intempéries pour le carpiste et son matériel, le tout dans un espace intérieur très spacieux.

Ses dimensions généreuses, largeur 260cm * profondeur 230cm * hauteur 145cm, laissent un maximum d’espace au pêcheur. On y place un bed chair dans le sens de la profondeur sans aucun problème. Tout simplement hallucinant pour un biwy 1 personne !
Conçu dans un tissu synthétique 190T PU revêtu, il est parfaitement étanche aux intempéries. L’ensemble de la structure est maintenu par 3 arceaux de 16mm en aluminium noir, avec des points d’ancrage renforcés. On y trouve également un tapis de sol amovible en PE renforcé de 120gr/m2.

Deux faces avant à fermeture éclair sont vendues avec le biwy, ce qui vous donne 3 possibilités:

- Lorsque la face avant est enlevée, vous aurez devant vous un brolly qui vous offrira un maximum de vision.

- Lorsque vous montez la face avant en moustiquaire, il vous protègera efficacement contre tous les insectes très actifs en périodes estivales tout en gardant un maximum de vision.

- Et enfin, pour augmenter la protection de votre matériel et l’isolation thermique, il vous suffira de mettre le deuxième panneau de face avant.

Pour être parfait, il manque à ce biwy une surtoile en option pour les pêches hivernale ainsi qu’un jeu de sardine à vrilles qui pourraient remplacer le jeu de piquet de tente fourni. Un rapport qualité/prix exceptionnel !

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Biwy Luxe Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,