Peche carpe : Parlons de la confiance

Posté par admin - 5/11/2017

Par MICHEL

En son amorçage, son matériel, ses montages…. Gage de réussite !

La confiance est un sujet peu ou pas abordé par les carpistes, mais tous, consciemment ou inconsciemment savons particulièrement qu’elle joue un rôle primordial dans notre pratique de la pêche de la carpe et surtout de notre satisfaction au bord de l’eau et donc de la réussite de notre session.
Comme toujours je ne prétends pas détenir la vérité, ni une vérité, mais basé sur une expérience solide, j’ai pu constater au fil du temps écoulé combien « faire la différence » n’était pas simplement qu’un élément subjectif, mais une réalité observée à maintes reprises.

Faire la différence…

Cette notion assez diffuse alors, m’est apparue à l’avènement, au moins pour moi, de la bouillette et du montage en cheveu. Pratiquant la pêche de ce magnifique poisson qu’est la carpe jusqu’en 1989 avec les appâts traditionnels tels que le maïs, la pomme de terre, le ver de terre ou l’asticot (la pêche de nuit n’étant pas pratiquée à cette époque), je n’imaginais pas changer mes habitudes, ma pratique, qui donnait d’ailleurs des résultats assez corrects. Mais à la faveur d’une amicale rencontre avec un carpiste (qui fait encore autorité aujourd’hui) au Réservoir du Bourdon dans l’Yonne, je me suis essayé à la bouillette montée sur un cheveu. Pêchant alors à 3 cannes et de jour, mes premiers résultats n’étaient pas au rendez-vous par rapport à la pêche que j’affectionnais particulièrement, il ne s’agissait à mon sens qu’un manque de confiance en moi, car juste à côté, ce  « carpiste moderne » sortait de magnifiques poissons avec ces scopex. Peu à peu convaincu de la redoutable efficacité de ce type de pratique, qui avait d’ailleurs l’immense avantage de pouvoir remettre les carpes à l’eau sans les abîmer, je mettais moi aussi un pied dans la modernité.

Le bon poste…

N’avez-vous jamais été obligés de vous installer sur un poste qui n’était pas votre premier choix ? Même dans un étang réputé au fort cheptel et peu difficile, votre session n’a pas été à la hauteur de vos espérances alors que d’autres un peu plus loin multipliaient les départs….et la mise au sec. Ne cherchez pas trop loin les explications, il s’agit sans doute du fruit de votre déception de ne pas pouvoir vous installer là où vous le souhaitiez, et la confiance avait totalement disparu, ce qui engendra votre déconvenue.

Côté  matériel…

Il en va de même après tout changement de matériel : cannes, moulinets, fils, etc.…, les réactions étant inconnues lors des premiers combats, vous font douter de leur efficacité et bien souvent, une décroche vient conclure notre action. Et puis le fait de s’interroger pour savoir si on a fait le bon choix, si le montage déposé est assez opérant, toutes ces petites choses qui font que nous ne sommes plus aussi performants, n’est qu’un problème de confiance.
Je ne sais pas si ces quelques exemples vous auront convaincus, mais à force de pratique et du temps écoulé, cet aspect a revêtu pour moi une dimension très importante, à tel titre que lors d’une compétition, si le tirage au sort du poste est très éloigné de mon imaginaire, je ne suis plus du tout dans la course, à l’inverse et même sur un plan d’eau difficile, si je suis en totale confiance, le résultat est là !
Bon, sans doute, faut-il moins s’impliquer afin de passer de bons moments au bord de l’eau, mais comme un sage disait « La confiance pousse aussi lentement qu’un cocotier, mais tombe aussi vite qu’une noix de coco ».

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Ensemble pêche de nuit Carpe Direct
2) Ensemble carpe Prestige Carpe Direct

Mots-clefs :, , , , ,

48 heures de pur plaisir, enfin presque !

Posté par admin - 3/10/2017

Par MICHEL

Un entrainement riche d’enseignements…

D’importantes compétitions arrivent, alors il est nécessaire de ne pas perdre les automatismes mais aussi de préparer diverses stratégies en fonction des nombreux aléas que nous allons rencontrer. Que ce soit la météo, le lieu, la nature de l’eau et tant d’autres facteurs sur lesquels nous n’avons aucune prise et que nous subissons plus ou moins, il est donc plutôt raisonnable d’anticiper plusieurs scénarios afin d’être le plus compétitif possible. Ceci ne devant pas nous interdire de prendre du plaisir lors de la session même si elle reste studieuse.

Et ce fut le cas cette fois-ci ! Arrivé au bord de l’eau vers midi, je m’occupe de suite à préparer mes lignes et faire un amorçage léger mais ciblé avec quelques boules de mix enrichi de graines et de chènevis sur des bouillettes préalablement lancées au cobra. Et hormis quelques billes renouvelées après chaque touche, il n’y a pas eu d’autres amorçages afin de ne pas déranger le poisson présent. Et cette stratégie a particulièrement fonctionnée car dès le premier jour ce fut 4 départs enregistrés. Et c’est là que les choses ne se sont pas passées comme prévu puisque je n’ai pris aucun poisson ! Effectivement, je devais avoir la tête ailleurs, comme si j’avais perdu ma  pêche habituelle car après des combats souvent longs sur de beaux poissons, j’ai cassé à deux reprises et enregistré deux décrochages de plus au ras de l’épuisette.

Mais les choses se sont arrangées le deuxième jour avec des poissons toujours bien présents et cinq poissons se sont laissés séduire par mes bouillettes artisanales fruitées. La première fut une carpe commune de 9,6 kg très vive au combat, et puis une autre commune de 8,1 kg alors qu’une averse orageuse m’arrosait copieusement. En début de nuit, après un départ de fou et un combat intense mais bref, je subissais une décroche due sans doute à un faux mouvement de ma part facilitant la libération du poisson sur l’hameçon n°6 sans ardillon. Pas cool !

Vers minuit et demi, nouveau départ et la première carpe miroir de 10,4 kg s’étalait sur le tapis pour ma plus grande satisfaction. J’ai attendu quatre heures du matin pour une nouvelle touche qui me valait d’amener à l’épuisette une belle miroir de 13,7 kg. Et puis plus rien jusqu’au moment de plier avec le sentiment mitigé d’avoir réussi à installer les poissons sur mon spot, mais aussi d’avoir vraiment très mal pêché depuis bien longtemps.

De tout ceci reste que jamais rien n’est acquis dans l’art de mener notre passion et qu’il va falloir redoubler tant de vigilance que d’humilité pour aborder les futures échéances au risque de payer cash la désinvolture….mais quel plaisir la pêche de la carpe !

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Hameçons Carpe Direct
2) Canne Prestige Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Peche de la carpe en NO-KILL

Posté par admin - 7/08/2017

Par MICHEL

Améliorons nos pratiques lorsque nous pêchons en NO-KILL

Cette pratique du NO-KILL chère à présent à la majorité des carpistes et l’on ne peut que s’en féliciter n’est pas qu’une philosophie, c’est aussi et surtout une façon toute particulière de respecter les poissons en évitant au maximum de les faire souffrir.

Car il ne suffit pas de dire « moi je remets les poissons à l’eau » pour maîtriser l’ensemble des gestes qu’il convient afin de faire en sorte que notre partenaire de jeu subisse le moins d’inconvénient possible lors de sa capture et du combat souvent terrible qu’il vient de mener et de perdre.

Les quelques conseils qui vont suivre ne se veulent pas, ni «  donneur de leçon » ni, les seuls gestes qu’il convient de faire pour protéger les poissons, mais tout au plus, la volonté d’éviter trop de désagréments voire pire aux poissons qui nous donnent tant de plaisir !

Cela commence par le poste que nous choisissons car même si les carpes ont tendance à préférer les endroits très encombrés il y a fort à parier qu’au moindre départ elles s’enfoncent directement dans les branches immergées et qu’elle se blessent irrémédiablement, il est donc préférable de ne pas poser ses montages trop près de ces endroits quitte à générer moins de touches. Concernant les montages, en cas de casse il est indispensable que le plomb puisse se libérer sans contrainte afin qu’elles ne le trainent pas et aillent se coincer et ne puisse facilement se libérer.

Lorsque le poisson arrive dans l’épuisette, attendre quelques instants qu’il se soit calmé et défaire la tête de l’épuisette pour replier les bras afin d’envelopper la carpe le plus délicatement possible pour aller la poser ainsi dans un tapis enveloppant, propre et sans adhérence tout en prévoyant toujours un seau d’eau propre à coté afin d’humecter le poisson si besoin.

Afin d’éviter de trop longues manipulations et une attente trop pénible, il est recommandé d’avoir tout mis en place préalablement pour l’éventuelle photo. Alors prendre le poisson délicatement et surtout rester à genou au dessus du tapis afin que le poisson, s’il s’agite, ne tombe à terre, ce qui lui causerait des blessures souvent fatales.

La remise à l’eau doit se faire aussi très progressivement sans heurt sans « jeter » le poisson à l’eau comme malheureusement je l’ai déjà vu faire.

Pour finir lors de l’élaboration de vos montages, vous pouvez privilégier les hameçons sans ardillons, micro-ardillons ou écrasés, c’est tout aussi efficace et cela réduit beaucoup les risques de blessure de la bouche des poissons. Et puis toujours avoir avec soi un antiseptique en gel ou de la bétadine afin de désinfecter la piqure de l’hameçon ou les éventuelles blessures du poisson.

Ces quelques précautions vous permettront sans nul doute de reprendre les plus beaux poissons avec quelques kilos en plus !

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Epuisette Flotteur Pelle Carpe Direct
2) Sac Soluble Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Session de 96 heures à Saint Fargeau

Posté par admin - 27/02/2017

Par MICHEL

Réservoir du Bourdon à la Calanque…

Avec mon Frère Yves, nous avons choisi de passer quelques jours à la Calanque suite au Championnat du monde de pêche de la carpe en privilégiant le fameux secteur C, si difficile aux compétiteurs internationaux. Comme à chaque fois que nous nous retrouvons, nous en profitons pour se mesurer l’un à l’autre, même si nous faisons régulièrement équipe lors de confrontations telles que les qualifications au championnat de France.
Cette fois-ci nous avons décidé de pratiquer deux manches de 48 heures chacune et d’inverser nos postes à la mi-temps. Donc armés de nos bouillettes artisanales et sous un ciel parfaitement dégagé où seule la température nocturne piquait quelque peu, nous nous sommes particulièrement amusés. La plus grosse difficulté rencontrée a été la présence très active des poissons chats de belle taille de 21h à minuit qui se régalaient de nos appâts, ce qui nous obligeait à varier les appâts et privilégier pendant ce laps de temps des tigers-nuts.

La première manche plus disputée que la seconde se concluait néanmoins par une avance assez confortable puisque je totalisais 32,64 kg contre 17,58 kg pour Yves. Ceci n’entama, ni la bonne humeur, ni la détermination de mon frère mais la seconde manche se révéla encore plus compliquée pour lui car, à la pesée, j’enregistrai 28,6 kg pour 6,9 kg à son compteur.

Au total nous comptabilisons 19 carpes de 1,6 kg pour la plus petite à 10,540 pour la plus belle pour un total de 85,720 kg, avec 5 décroches et une casse. De magnifiques Fully sont venues nous visiter, de pures merveilles !

Après avoir essayé plusieurs parfums, ce sont des Mulberry  (mûre) qui ont été les plus attractives, de vrais aimants à carpe ! Yves variait souvent avec des bonhommes de neige Mulberry et pop-up banane, très appréciée des gros chats notamment ! Mais c’est avec cette association qu’il a pris son plus gros poisson.

Donc que du plaisir ! Et merci encore à notre fournisseur et ami, pour des produits consommables d’une redoutable efficacité, mais aussi à PECHE DIRECT pour les ensembles Carpe Prestige de FISH#different que j’apprécie de plus en plus notamment en lac.

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Accessoires Pêche de nuit Carpe Direct
2) Ensemble carpe Prestige Fish#Different

Mots-clefs :, , , ,

Pour une bonne année 2017 !

Posté par admin - 19/12/2016

Par MICHEL

« Saint Pierre, accorde moi d’enfin prendre des poissons si grands que la tentation de mentir en les décrivant me soit à tout jamais épargnée, car je ne suis qu’un pauvre pêcheur. »

Comme le temps est plutôt clément et la température de l’air et de l’eau assez chaude pour la saison, j’en ai profité pour faire une petite session vendéenne dans un étang peu profond et assez difficile à pêcher. Si les poissons restaient peu actifs la journée, j’ai pu sortir deux carpes miroir la nuit à la bouillette carnée de 11,4 kg et 14,6 kg. C’est donc assez satisfait que je vais remiser ma batterie pendant quelques jours, le temps des fêtes.

Alors puisque nous entamons la période des vœux, je vais en profiter pour vous présenter les miens. En tout premier lieu ils iront à notre hébergeur à qui je souhaite de réaliser et dépasser ses objectifs pour la croissance des boutiques dédiées à notre sport favori.
Ensuite à tous les passionnés, carpistes et autres, qui se croisent au bord de l’eau sans se connaître mais qui sont animés de la même ferveur qu’est la pêche sous toutes ses formes.
Et puis je voudrais aussi en formuler quelques uns :

Que les fédérations soient un peu plus attentives aux demandes réitérées des carpistes pour la pêche de nuit notamment et que les associations gestionnaires des parcours attachent une plus grande attention aux pêcheurs plus âgés et/ou à mobilité réduite car leur sécurité et leur confort est l’affaire de tous.

Pour les adeptes du « no-kill » mais surtout pour ceux qui ne le pratiquent pas encore, je vous livre une petite citation : « Le poisson que vous remettez à l’eau est un cadeau que vous faites à un autre pêcheur, tout comme il s’agit peut-être d’un cadeau qu’un autre pêcheur vous a fait ».

Et pour finir, et ceci nous concerne tous ; il s’agit que l’on poursuive et amplifie nos bonnes pratiques en action de pêche, en respectant le milieu qui nous accueille et les personnes que nous croisons et côtoyons, pêcheurs ou non, il est tellement plus agréable de voir une main tendue qu’un poing levé !

Tous mes Meilleurs Vœux pour l’année nouvelle 2017, avec tous les succès souhaités et toujours… toujours autant de plaisir à prendre au bord de l’eau.

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Waders Neoprene 4 mm Carpe Direct
2) Jumelles Lunettes Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Carpe : Quel matériel, pour quel usage ?

Posté par admin - 13/06/2016

Par MICHEL

Prenons un peu de temps pour réfléchir aux moyens que nous mettons en œuvre pour pratiquer la pêche sportive de la carpe tout le long de l’année…

Effectivement en fonction de notre propre constitution, âge où forme, ainsi que des lieux que où nous allons installer nos batteries, nous pourrons utiliser des matériels différents, mieux adaptés et donc plus performants.
La foultitude des offres que nous proposent nos fournisseurs de matériel mais aussi les avancées technologiques rendent difficile notre choix pour s’équiper efficacement. Il n’est pas ici, sujet d’aborder dans le détail l’ensemble de ce qui existe mais plutôt de mettre en avant les points saillants du choix d’un type de canne et de moulinet en fonction de nos propres besoins, de notre simple plaisir.

Concernant les cannes…

Il faut choisir sa canne en premier lieu en fonction de notre taille, il est difficile et moins efficace de se servir d’une 13 pieds si nous sommes plutôt petits, moins de 1m70 par exemple, et ensuite de se poser la question des spots prospectés, grands lacs, étangs, fleuve ou rivières… car l’efficacité devra primer au risque soit de casser du matériel soit de perdre des poissons. En grand lac, la distance va jouer un rôle important, même si parfois les bordures sont très productives, en ayant en tête tout de même, qu’à 100 ou 150 mètres il faut pouvoir amorcer efficacement. Alors une 13 pieds de bonne qualité est le bon choix et en fonction de votre stature, une 12 pieds peut d’avérer plus performante encore. Il en ira autrement pour un petit étang, un canal ou une rivière où une 10 pieds sera le meilleur compromis possible et le passage à l’épuisette facilité.

Le choix du moulinet…

Il est tout aussi essentiel et c’est affaire de confort et d’habitude personnels que de l’avoir en frein avant ou débrayable. Mais de toute façon il faut qu’il soit d’une fiabilité absolue et parfaitement équilibré par rapport à la canne qu’il équipe, afin de ne pas connaître des tas de problèmes lors des combats qui sont souvent de dures épreuves pour ces derniers. Et puis il faut veiller à l’enroulement du fil ou de la tresse afin de permettre des lancers à longue distance sans forcer et privilégier une oscillation lente et une bobine longue et de grande capacité.

Voilà en deux mots ce qui mériterait sans doute tout un volume tant les combinaisons peuvent être nombreuses et les sollicitations sans limite, mais j’imagine que vous comme moi, tentez de trouver le juste milieu entre le matériel dont vous rêvez et le prix que vous  êtes prêt à investir pour cette passion.

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Canne carpe Prestige Fish Different
2) Moulinet carpe Prestige Fish Different

Mots-clefs :, , , ,

Belles carpes sauvages du Marais Poitevin

Posté par admin - 17/08/2015

Par MICHEL

Adaptons nos pratiques et notre matériel aux exigences des lieux prospectés…

Pendant longtemps j’ai posé mes lignes dans « le vert pays des eaux vives » : la Nièvre. Les grosses carpes miroirs y sont largement dominantes, que ce soit dans les nombreux étangs, lacs, rivières ou canaux. Mais depuis deux ans maintenant de résidence en Vendée dans le Marais Poitevin, tout à changé.
Dans le dédale des canaux, la Vendée ou la Sèvre Niortaise, la carpe commune s’impose très majoritairement. Et ce sont de véritables furies, malgré un poids relativement réduit, qui provoquent des départs et des combats de folie !
Alors il n’est plus indispensable, pour les traquer, d’utiliser des cannes de 13 pieds et des moulinets aux bobines surdimensionnés. Cela peut même être un handicap, tant les distances de dépose des lignes sont courtes et les spots encombrés.
Opter pour un ensemble canne Carpe Direct CCD79 10′ et moulinet débrayable MCD06 garni de nylon 30/100ème m’ est apparu comme une évidence, surtout lorsque je l’ai utilisé pour la première fois dans la rivière Vendée. Légèreté, maniabilité et autorité lors du départ et du combat avec une belle linéaire de 7 kg m’ont absolument convaincu. Et puis du fait de cette grande maniabilité, il est très facile d’utiliser une petite astuce pour la pêche de nuit par exemple : il arrive souvent qu’un arbre immergé ou un paquet de nénuphars se trouve sur la berge opposée et cela constitue en général de bons postes mais s’avérant couteux en matériel, alors il suffit de jour, de placer sa ligne au plus près de ces obstacles, de la tendre correctement et l’astuce consiste à coincer le fil dans le « stop-fil » de la bobine du moulinet et de donner un tour de manivelle, lors de la prochaine dépose de la ligne, même de nuit, elle se positionnera au même endroit. En cas d’un amorçage précis, cela permet aussi de remettre la ligne là où elle est la plus efficace, sur l’amorce !

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Canne 10 ‘ 3Lbs CCD79 Carpe Direct
2) Moulinet débrayable MCD06 Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Peche carpe : Session en Seine-et-Marne

Posté par admin - 11/06/2015

Par MICHEL

Des poissons très difficiles, mais des cannes et moulinets FISH DIFFERENT au top !

Malgré un temps épouvantable, une pluie incessante et un vent tempétueux pratiquement toute la semaine en Ile-de-France, le soleil ne s’étant montré qu’une journée, je n’ai absolument pas renoncé à tester mes cannes et moulinets de marque FISH DIFFERENT récemment acquis chez Peche-direct.com. Il aura fallu beaucoup d’inventivité pour réveiller les carpes totalement inactives pendant cette semaine, et seules quelques très belles tanches de 2 kilos environ, de grosses brèmes et d’imposants gardons se sont laissés tenter.
Mais au quatrième jour, une de mes cannes Carpe Prestige 390 CFD27 Fish Different associée au moulinet débrayable carpe MFD16 de même marque, m’a permis, sans aucun effort, de poser un montage à grande distance où j’avais remarqué un marsouinage lointain. Les bouillettes s’avérant inefficaces, j’optais pour un panaché « maïs-pâte cuite ». Trente minutes plus tard le détecteur s’emballe pour un départ rapide et continu, je me saisis de la canne et après un beau combat avec le poisson je mettais à l’épuisette une magnifique commune pesée 10,3 kg.
Je voudrai mettre l’accent sur la qualité des sensations et la forte impression de sûreté que cet ensemble FISH DIFFERENT m’a apporté, pour les lancers d’une part, pour les combats d’autre part. Je ne doute pas dès à présent que je vais, comme tous ceux qui feront le choix de ce super matériel, améliorer sensiblement mes performances et surtout la qualité de ma pêche. Et j’imagine que beaucoup de beaux poissons seront pêchés avec un plaisir immense et pour ceux qui sont plutôt adeptes de compétition ou d’enduros, ils auront à coup sûr, un avantage certain au niveau des distances à atteindre ainsi que de la maîtrise des poissons jusqu’à l’épuisette.

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Canne à carpe Fish Different
2) Moulinet débrayable Fish Different

Mots-clefs :, , , ,

Carpe : Pêche à l’asticot en hiver

Posté par admin - 13/04/2015

Par ROMAIN

Durant les périodes froides j’affectionne tout particulièrement la pêche à l’asticot car c’est elle qui me réussit le plus.

Pour ce type de pêche j’utilise des magots clips pour pouvoir faire une boule d’asticots. Lors du placement de mes cannes j’incorpore à mon bas de ligne un stick qui est constitué d’asticots enrobés de robin red car c’est une épice que les carpes raffolent et qui permet de faire la différence en hiver.
Pour réaliser mais sticks j’utilise le filet soluble Carpe Direct, c’est un très bon produit car les mailles sont solides,  de bonne taille et se dissolvent parfaitement dans l’eau froide, car j’ai eu des surprises en ramenant mes cannes en eau très froide mon stick ne c’était pas dissous.
Vu que les carpes ne s’alimentent que très peu l’hiver cette méthode est la meilleure, il faut l’essayer pour l’adopter. Cette pêche peut être utilisée aussi bien en pêche rapide que lors d’une session de plusieurs jours. J’ai exécuté cette méthode lors d’une pêche de quelques heures où la température de l’eau était d’environ 6°C. Mes cannes étaient eschées de bouillettes confectionnées par moi-même et une à l’asticot pour mettre à l’épreuve mes asticots contres mais bouillettes. Encore une fois, ce sera l’asticot qui remportera la bataille car il me rapportera le seul poisson de cette pêche rapide.
J’ai pu attraper pas mal de beaux poissons sur un fond vaseux en pleine eau avec ce type de pêche, alors ne négligez pas et ne pensez pas que les poissons blancs vont venir ingurgiter les asticots, vous pouvez les utiliser en toute confiance. N’oubliez pas que l’asticot ressemble fortement aux vers de vase, une fois les asticots enfouis dans la vase la carpe pense que c’est des vers de vase est vu qu’elles aiment les chercher dans la vase, c’est gagné !

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Sac soluble Carpe Direct
2) Hameçons Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Test : Canne carpe Télé CCD80

Posté par admin - 9/03/2015

Par LAURENT

Pêcheur polyvalent, je cherchais des cannes carpes faciles à transporter et permettant de traquer de beaux poissons dans des pêches rapides en rivière mais aussi en lac.

Cette canne télescopique de marque Carpe Direct, se caractérise avant tout par son faible encombrement, elle est très facile à transporter elle peut être utilisée dans un très grand nombre de situations. Cette 12’ pour 3lbs se classe parmi les cannes courtes mais c’est une très bonne lanceuse.

A la fois fine et puissante !

A la fois fine et puissante elle m’a permis de combattre et de maitriser de beaux poissons. J’ai beaucoup apprécié la finition très soignée et l’excellente qualité de montage des anneaux mais aussi le choix des matériaux haut de gamme qui la composent. Les 6 anneaux sont des SIC tri pattes à la fois solides et assurant une glisse parfaite de la ligne, la double poignée est en néoprène pour un excellent confort de pêche. Le Porte moulinet tubulaire à vis permet une bonne fixation du moulinet et la canne est selon le fabricant d’une action semi parabolique, ce qui permet de contrer de sérieux départs de carpes ! Avec 142cm d’encombrement cette canne permet aussi la pêche des carnassiers au posé, et elle m’a déjà permis de capturer sandres et brochets avec grand plaisir ! En effet c’est un sérieux atout pour envoyer à grande distance un poisson mort ou un vif avec une belle précision. Dernier avantage et non des moindres, la canne est vendue moins de 30 euros et on ne peut que saluer la performance de la marque Carpe Direct qui propose un produit fiable avec un très bon rapport qualité prix !

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Canne Télé 12ft/3lb CCD80 Carpe Direct
2) Ensemble télescopique Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

« Previous Entries