Retour d’expérience de 3 années de VIP

Posté par admin - 20/09/2017

Par OLIVIER

Pour mon dernier article en tant que VIP je voulais faire un petit retour d’expérience…

Pêcheur depuis tout petit, passion transmise par mon père et mon grand père, voilà 6 ans seulement que je me suis réellement lancé pleinement dans cette activité. Je me suis orienté vers une seule technique: les carnassiers aux leurres.

Rechercher les meilleurs postes, ce déplacer constamment, lancer, ramener, trouver le leurre qui fera la différence et surtout leurrer le poisson avec un morceau de plastique…. Voilà tout autant de petites choses que j’apprécie et essaie de transmettre autour de moi afin de « casser » les préjugés encore bien trop présents que la pêche c’est pour les retraités !

J’ai contacté Pêche Direct dans l’optique de pouvoir bénéficier de matériel afin de le tester, et d’apporter ma petite contribution en faisant quelques retour d’expériences. Mais il ne faut pas non plus se voiler la face, la pêche aux leurres quand on débute, est très couteuse, vu le nombre de leurres, d’attaches rapides ou de plombs que l’on laisse au fond de l’eau voire dans les branches des arbres sur l’autre rive!!! Ravi donc d’avoir pu bénéficier de leurres en quantité !

J’ai pour habitude de pêcher en compagnie de mon camarade et ami William. Lui aussi pêcheur de carnassiers mais utilisant d’autres techniques comme le vif ou le mort posé.

Lui aussi a tenté l’expérience Pêche Direct et nous avions été ravi de pouvoir vous conter ces dernières années nos sessions que ce soit à pieds, en barque, ou float tube.

Nous avons dû pas mal nous documenter et compléter nos acquis par la rencontre d’autre pêcheurs plus chevronnés sur les différents salons que nous faisions à la « morte saison ».

Notre tandem s’est même offert la participation à l’un des plus grand rassemblement de street fishers en Europe : Celui de Paris.

Le fait de poster tous les mois un article sur le Blog nous plaisait beaucoup. On s’est aperçu au fil de nos sessions qu’en fait il n’y a pas vraiment de formule magique pour prendre du poisson. Les différentes techniques que nous avions partagées avec vous sont des outils ni plus ni moins… chacun possède ses petits secrets. Et ce qui est vrai le lundi… ne fonctionne plus le mardi.

Merci donc à Pêche Direct de nous avoir renouvelé sa confiance chaque année. William a quitté le navire en 2015 par choix personnel, c’est à mon tour en 2016 de débarquer. En tous les cas ce fût extrêmement enrichissant. De la place se libère pour de nouveaux VIP … à chacun son tour. Longue vie à vous !

Mots-clefs :, , , ,

Carnassiers : Session float tube!

Posté par admin - 11/01/2016

Par WILLIAM

Avec mon ami Olivier, nous avons décidé de nous organiser une sortie pêche en grand lac. Notre point de chute sera le lac d’Hourtin.

Le matin même il fait très mauvais, mais la date est calée depuis longtemps. Nous chargeons donc la voiture de tout le matériel et en avant. Le défi du jour: celui qui sort le plus gros poisson se fait inviter au restaurant américain…
Mise à l’eau de nos petites embarcations, et direction les herbiers. Olivier ouvre le bal avec une jolie perche qui atteint la taille de 32cm. Il fait une photo de la zébrée et ne perd pas de temps, il relance son leurre.

Je m’active, je compte bien sortir du poisson !

Impossible de passer avec un poisson nageur dans toute cette végétation. J’ai monté un shad de 9 cm sur un hameçon texan. Première attaque, je prends une belle tape dans le leurre. Je renvoie et prends la même trajectoire. Encore une attaque, mais rien au bout de l’hameçon. Je change vite de leurre, je prends un shad plus petit toujours sur du texan. Je renvoie, exactement au même endroit et mon leurre se fait prendre de suite. Ça bataille gentiment, et je ramène une perche d’une vingtaine de centimètres, je ne perds pas de temps à la mesurer, ni à prendre de photo. Je la libère.
Ffiisshh !!! et m… Olive a encore un poisson. Cette fois c’est un petit brochet. Pas plus de trente. A peine remis à l’eau c’est mon tour, une belle attaque. Je ressens plus de résistance que toute à l’heure. C’est aussi un brocheton, à vu d’œil il fait une trentaine de centimètre. Je mesure, tandis qu’Olivier se rapproche : 35 cm. Parfait, je repasse devant !

Olive s’éloigne et sort 3 perches d’affilée…

Il est dans un banc. À chaque lancer c’est une dizaine de perches qui poursuit son leurre. Heureusement pour moi elles ne dépasseront pas les 35 cm. Après ces trente minutes de bonheur, c’est le calme plat. Mis à part quelques petits poissons, perches et brochetons, pas de poisson trophée.
C’est l’heure du retour je suis content la partie est gagnée. Mais à quelques mètres de moi, Olivier s’agite, j’aperçois sa canne pliée en deux. Après quelques minutes de lutte il sortira un brochet de 67cm. Nous sortons de l’eau, et je prépare ma carte bleue…

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Sélection leurres Multipêche Hook Discount
2) Ensemble sportive Carnassiers Direct

Mots-clefs :, , , ,

C’est meilleur quand il fait mauvais !

Posté par admin - 6/08/2015

Par LAURENT

Les conditions météorologiques conditionnent largement la réussite en matière de carnassiers. Personnellement, je n’ai jamais pris de gros spécimens sous un soleil de plomb et je dois bien reconnaître que les meilleures conditions sont souvent des temps sombres, couverts, avec une pluie fine !

Quand la météo est instable avec une pression plutôt basse, les chances augmentent sensiblement. De toute façon, le coup du matin et le coup du soir sont les meilleurs. Il faudra donc faire des sacrifices pour être en action de pêche juste au lever du jour et rentrer tard à la maison ! Rechercher les carnassiers consiste pour moi à pêcher en premier lieu tous les postes qui sont à l’abri de la lumière le plus longtemps possible. Les arches de pont peuvent vous rapporter gros et toutes les formes de structures en rivière. Je ne suis pas non plus un fan de vent de travers, comme pour la traque de gros brochets, je préfère pêcher avec des vents de face qui vont brasser les berges et donc rassembler le poisson fourrage. Le contrôle de la bannière qui ne doit souffrir d’aucune imperfection se fera en se positionnant vent dans le dos en float-tube ou en bateau par exemple. Ainsi la bannière reste naturellement tendue et les touches sont parfaitement identifiées. Les vents de travers compliquent les choses et rendent la perception des touches aléatoires car la bannière va former un ventre. De plus leur impact sur les berges est moindre et diffus.

Le brassage des couches d’eau…

Le brassage des couches d’eau ne se fait pas de manière assez ample pour rassembler le poisson fourrage qui attire les prédateurs! Sur ces berges battues par les vagues qui soulèvent les sédiments, il faudra rechercher le moindre caillou, tronc d’arbre, ou autre rocher qui va freiner le vent, concentrer les alevins de blanchaille et attirer les carnassiers. Moins le prédateur aura de mouvements à faire pour capturer ses proies plus le secteur sera favorable à la prise d’un beau poisson ! Un bon poste peut se résumer à un simple obstacle presque invisible posé sur le fond. En rivière les ralentissements de courant sont les meilleurs, même s’ils sont parfois difficiles à identifier quand l’eau est profonde. Ces petits coins recèlent de bonnes caches à carnassiers !

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Ensemble silure Carnassiers Direct
2) Ensemble pêche verticale Carnassiers Direct

Mots-clefs :, , , ,

Une sortie en float-tube

Posté par admin - 31/07/2015

Par WILLIAM

Ca y est, mon ami Olivier et moi-même avons sauté le pas. Nous sommes les heureux propriétaires de petites embarcations gonflables, le float-tube.

Le gros avantage de cette grosse bouée est de pouvoir accéder à des zones difficiles d’accès depuis la berge, et y arriver en toute discrétion. Sa mise en œuvre ne nous prend que quelques minutes et son encombrement, très réduit, facilite son transport. Je dirais que le float tube présente tous les avantages de l’embarcation traditionnelle sans les inconvénients. Il y a très peu d’entretien et à l’achat c’est beaucoup moins cher qu’un bateau.
Son maniement est très simple, il suffit de chausser des palmes, et en avant, ou plutôt en arrière. ;-)
Effectivement sa forme triangulaire, et son « nez » pointu nous permettent de glisser sur l’eau en deux petits coups de palmes. Il en existe en « U » et en « O », mais pour le premier la glisse est moins rapide et pour le deuxième il n’y en a pratiquement plus, car pas très pratique à diriger.  Les larges poches de part et d’autre de l’assise, nous assurent la possibilité d’emporter un maximum de matériel.
Il est préférable de s’équiper un minimum. Aussi des cuissardes sont un achat nécessaire, préférez les en 4mm d’épaisseur, ce qui permet de se jeter à l’eau, même l’hiver.
Pour les petits plus, une ancre est bien pratique. Lorsque vous tombez sur un poste qui à l’air prometteur, mais que le vent et le courant vous font glisser un peu trop vite, vous serez le plus heureux de pouvoir dégainer une ancre, elle vous assurera de pouvoir prendre le temps de présenter les leurres comme bon vous semble.
N’oubliez pas d’investir dans un gilet de sauvetage, ce n’est pas obligatoire mais en cas de problème quelconque, c’est très pratique. Il est très simple d’ajouter à votre float tube un porte canne, porte sondeur…
Un dernier avantage à pêcher en float tube, vous diminuerez les pertes de leurres, il est franchement très facile de tenter un jet au milieu d’un arbre immergé, en cas d’accrochage il suffit de s’approcher gentiment et de le récupérer.
Voilà pour ceux qui hésitent entre rester tranquille dans leur fauteuil ou aller à la pêche, achetez un float, c’est pareil…

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Cuissardes Carnassiers Direct
2) Sac à leurres avec 4 boîtes Carnassiers Direct

Mots-clefs :, , , ,

Quand les perches sont « tatillonnes » !

Posté par admin - 10/11/2014

Par LAURENT

C’est parfois en modifiant un tout petit détail que la pêche des perches peut basculer du fiasco au succès. Voici le récit d’une petite aventure toute récente !

Il est 9h du matin et nous pêchons en dérive à la verticale sur un fameux coin à grosses perches. Nous pratiquons à deux en float-tube car j’adore ce moyen à la fois léger et très discret qui permet de se placer sans bruit sur les meilleurs secteurs. Je m’efforce de maintenir mon shad juste décollé du fond et je laisse le vent faire le reste. Un petit tremblement de la tresse, je ferre énergiquement, rien c’est raté. Après quelques mètres un léger toc, encore un ferrage dans le vide. Je remonte mon leurre, en replace un autre différent parfumé d’attractant et je reprends ma dérive. Cinq minutes plus tard une nouvelle touche, encore loupée ! Je commence à sérieusement pester contre ces maudites « zébrées » et mon collègue en est au même point, il me signale trois touches vives manquées! Je connais bien ce secteur, j’y ai pris de nombreuses perches et sandres et je n’arrive pas à m’expliquer ses attaques courtes ! Je modifie mon montage, rallonge le positionnement de mon petit triple « voleur » et recommence. Une jolie touche, je pique le poisson qui se décroche instantanément, ce qui me met en rage ! Encore un essai, une belle tape, mais toujours rien au bout de la ligne ! Je me dis que je vais finir par affoler tout le banc qui se trouve sous mes palmes et qu’il faut vraiment changer mon fusil d’épaule avant qu’il ne soit trop tard.

Un shad plus petit!

Je choisis un shad bien plus petit, une tête plombée plus légère et je me remets en action de pêche. Alors que le leurre touche le fond je pique une belle perche d’une livre qui finit cette fois dans l’épuisette ! Je recommence l’opération et une seconde prise identique vient compléter le tableau. Incroyable, nous prendrons alors une vingtaine de perches à deux toujours à la descente avec un petit shad bleu monté sur tête plombée 7g. Au bout de 45 minutes, les touches ont stoppé net ! Mystère de la pêche mais quel poisson passionnant, la perche !

Mon conseil matériel Peche Direct : 

1) Ensemble Ultra Light Carnassiers Direct
2) Sélection Spinning Light Hook Discount

Mots-clefs :, , , ,