48 heures de pur plaisir, enfin presque !

Posté par admin - 3/10/2017

Par MICHEL

Un entrainement riche d’enseignements…

D’importantes compétitions arrivent, alors il est nécessaire de ne pas perdre les automatismes mais aussi de préparer diverses stratégies en fonction des nombreux aléas que nous allons rencontrer. Que ce soit la météo, le lieu, la nature de l’eau et tant d’autres facteurs sur lesquels nous n’avons aucune prise et que nous subissons plus ou moins, il est donc plutôt raisonnable d’anticiper plusieurs scénarios afin d’être le plus compétitif possible. Ceci ne devant pas nous interdire de prendre du plaisir lors de la session même si elle reste studieuse.

Et ce fut le cas cette fois-ci ! Arrivé au bord de l’eau vers midi, je m’occupe de suite à préparer mes lignes et faire un amorçage léger mais ciblé avec quelques boules de mix enrichi de graines et de chènevis sur des bouillettes préalablement lancées au cobra. Et hormis quelques billes renouvelées après chaque touche, il n’y a pas eu d’autres amorçages afin de ne pas déranger le poisson présent. Et cette stratégie a particulièrement fonctionnée car dès le premier jour ce fut 4 départs enregistrés. Et c’est là que les choses ne se sont pas passées comme prévu puisque je n’ai pris aucun poisson ! Effectivement, je devais avoir la tête ailleurs, comme si j’avais perdu ma  pêche habituelle car après des combats souvent longs sur de beaux poissons, j’ai cassé à deux reprises et enregistré deux décrochages de plus au ras de l’épuisette.

Mais les choses se sont arrangées le deuxième jour avec des poissons toujours bien présents et cinq poissons se sont laissés séduire par mes bouillettes artisanales fruitées. La première fut une carpe commune de 9,6 kg très vive au combat, et puis une autre commune de 8,1 kg alors qu’une averse orageuse m’arrosait copieusement. En début de nuit, après un départ de fou et un combat intense mais bref, je subissais une décroche due sans doute à un faux mouvement de ma part facilitant la libération du poisson sur l’hameçon n°6 sans ardillon. Pas cool !

Vers minuit et demi, nouveau départ et la première carpe miroir de 10,4 kg s’étalait sur le tapis pour ma plus grande satisfaction. J’ai attendu quatre heures du matin pour une nouvelle touche qui me valait d’amener à l’épuisette une belle miroir de 13,7 kg. Et puis plus rien jusqu’au moment de plier avec le sentiment mitigé d’avoir réussi à installer les poissons sur mon spot, mais aussi d’avoir vraiment très mal pêché depuis bien longtemps.

De tout ceci reste que jamais rien n’est acquis dans l’art de mener notre passion et qu’il va falloir redoubler tant de vigilance que d’humilité pour aborder les futures échéances au risque de payer cash la désinvolture….mais quel plaisir la pêche de la carpe !

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Hameçons Carpe Direct
2) Canne Prestige Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Retour dans la Sèvre Niortaise

Posté par admin - 24/10/2016

Par MICHEL

Petite session après une longue et tardive période de fraie…

Faute d’un beau printemps, j’avoue avoir négligé cette rivière dont le fort débit charriait quantité de plantes, de branches arrachées au fur et à mesure des intempéries qui furent notre lot ces derniers temps. Comment poser une ligne « pêchante » dans ce dédale d’objets flottants ? Alors à la faveur du beau temps retrouvé me voilà au bord de la Sèvre Niortaise pour quelques heures d’un bonheur retrouvé.
Armé des mes nouvelles bouillettes artisanales parfum fraise-poisson, je tire mes lignes en bordure opposée, là où il n’y a aucun passage et où j’ai repéré quelques sauts intéressants. Manifestement les carpes sont présentes mais seront-elles actives ?

Un départ de fou…

A part quelques tirettes dues aux carassins et brèmes toujours intéressés par les appâts proposés, rien ne se passe les premières heures, aucune carpe ne visite mes lignes malgré un magnifique saut juste sur au-dessus de mes bouillettes. Comme j’ai tendu en bordure où il n’y a que très peu de fond (environ 80 cm dans les herbiers), je laisse tout en état afin de ne pas effrayer les poissons présents.
Et puis, vers 12 H 30, un départ de fou ! Je saisis immédiatement la canne pour un ferrage léger, la carpe est déjà en train de foncer dans les algues qui alourdissent la ligne. Avec autorité, je la dégage et enfin elle vient en pleine eau au milieu de la rivière. Après un combat vif, elle arrive à l’épuisette, non sans avoir tenté de plonger dans les nénuphars du bord de rive.
Une magnifique commune sauvage de 7,88 kg à la robe rougeoyante se repose sur le tapis. Une photo et délicate remise à l’eau pour ce beau poisson, quel plaisir, mais elles se méritent les belles !
Faute d’ombre, la température et le soleil ont raison de ma détermination et je décide d’en rester là pour aujourd’hui, content de voir que mes bouillettes sont tout aussi performantes en rivière qu’en lac ou étang et surtout pour des carpes difficiles

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1)  Hameçons Carpe Direct
2)  Monofilament Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Le respect du poisson avant tout

Posté par admin - 8/09/2014

Par ROMAIN

Suite à ces beaux jours je décide d’aller pêcher pendant 72 heures sur un lac où je n’avais jamais pêché…

Installé vers 22h je décide d’observer le lac pour essayer d’estimer l’activité des carpes. Malheureusement un violent orage arriva, j’ai donc été obligé de sortir sous la pluie pour empêcher les affaires de s’envoler. Aussitôt l’orage fini, un violent départ surgit sur ma canne du milieu. Je prends vite contact car mes cannes sont placées près d’un plateau de dressens. Le combat fut lourd et nerveux, je mis au sec une belle commune de 14+. Ce poisson avait des traces de piqures d’hameçons, je décide alors de diminuer la taille de mes hameçons pour éviter toutes décroches.
Après un autre orage, j’enregistre un autre départ, cette fois-ci ce sera une magnifique miroir de 15+ qui me rend visite. Ce poisson était de toute splendeur, mais il était abîmé au niveau de la bouche. Les pêcheurs qui ferrent en reculant de trois mètres et en bridant les poissons comme des malades…  La pêche doit nous permettre de prendre du plaisir, il vaudrait mieux remercier les carpes au lieu de les torturer ! J’ai aussi vu des personnes prendre des photos de carpes debout ce qu’il ne faut surtout pas faire car la carpe se débat et se retrouvera par terre en sang, ce comportement est inadmissible. Il est vrai que certains pêcheurs oublient l’importance du respect du poisson et cela est très décevant, mais heureusement on n’est pas tous comme ça…
Durant la nuit je mettrai au sec 7 poissons de 15+ à 5 kilos, j’étais ravi de ma technique car j’utilisais 2 petites billes de 10mm sur mes trois cannes amorcées qu’avec des billes de 20mm surboostées. La deuxième nuit je totaliserai 4 poissons de 8 à 5 kilos. Le temps n’était plus avec moi car il ne faisait que pleuvoir. Pendant ces 3 jours je n’aurais fais aucun poisson de journée mais uniquement la nuit de 22h30 à 6h. Sur chaque extrémité du lac il y avait une réserve fortement encombrée de nénuphars et de bois morts, j’en ai donc déduit que les carpes bougeaient et allaient se nourrir la nuit. Surtout, n’oubliez pas de pêcher avec des petits appâts car comme je peux vous le démontrer cela ne sert à rien d’utiliser des appâts d’énorme taille qui n’ont pour effet que d’effrayer les poissons.

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Ensemble réception pesée Carpe Direct
2) Sac de conservation Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Peche carpe: une belle suprise!

Posté par admin - 23/09/2013

Par TEDDY

Arrivé sur le plan d’eau d’une dizaine d’hectares, je commence tout d’abord à observer le lac, et je m’aperçois qu’il n’y a pas beaucoup d’activité…

Après avoir passé quelques temps sur les berges, je m’empare de ma canne à sonder car pour moi c’est là ou se joue toute ma pêche. Je lance mon premier lancer et commence à sonder : il y a 3m d’eau. Je ramène de quelques mètres mon plomb et je sens une grosse tache de gravier sur le fond. Je sonde et  trouve 2m50 d’eau, c’est un bon endroit pour moi. Je continue et  trouve à quelques mètres à la même distance la fameuse tache de gravier, je placerais la canne sur ce fond. Je mets deux cannes plus au large dans plus de fond et sur une fine couche de vase pour voir laquelle donnera les meilleurs résultats.

Mes appâts et montages

Mes cannes seront armées de tresse souple et  de petit hameçon (6-8). Ma première canne sera eschée d’une pop-up 10mm sur un hameçon n°8 monté sur un bas de ligne court  pour pouvoir le mettre dans un sac PVA. Ce sac sera rempli d’un petit peu de pellets de plusieurs tailles et de plusieurs couleurs, ainsi que de farine à stick mix pour faire un nuage de fines particules. Je compacte bien le tout et rabats les coins du sac vers l’intérieur pour que le sac soit encore une fois plus compact. Je prends soins  à l’aide de mon aiguille à bouillettes de faire quelques trous pour que l’eau s’imprègne plus rapidement à l’aide d’une seringue que j’ai pris soins de remplir de booster. Je plante mon aiguille dans mon sac et libère mon booster ce qui  augmentera son attractivité.
Quant à mes cannes qui pêcheront plus au large, l’une d’entre elles sera équipée d’un Chod-rig (un de mes montages préférés que j’utilise pratiquement sur toutes mes pêches), elle aussi sera eschée d’une pop-up 15mm sur un hameçon n°6 et pêchera sans amorçage. Je pêcherais fil détendu, le montage sera ainsi bien plaqué sur le fond permettant de gagner en discrétion.
Pour ma troisième canne, j’opte pour un montage que grand nombre de pêcheurs connaissent très bien « le
kd-rig » qui lui sera esché d’une pop-up de 12mm et d’un faux grain de maïs.

Je pars très confiant pour cette session…

Malgré tout, avec des températures très élevées en ce début de saison je me dis qu’il sera très difficile de sortir un poisson !
Aux alentours de 22h j’étais  bien confortablement couché dans mon bivouac lorsque quelques Bip me feront sortir. Je regarde donc mon écureuil et remarque que c’est une touche en retour… Je retends mon fil et là un départ surgit.. Je ferre ! Je sens que ce n’est pas très lourd mais c’est un super combat quand même, je remonte la tête du poisson hors de l’eau, et je m’aperçois surpris que je mettrai au sec un super Esturgeon !

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Montages Carpes Direct
2) Ensemble bivouac pêche de nuit Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Peche carpe : montage Chod-rig

Posté par admin - 4/07/2013

Par TEDDY

Ce montage est de plus en plus utilisé depuis quelques années maintenant, tout droit venu de nos amis Anglais. Il est fait pour des fonds vaseux, et sur des plans d’eaux où il ya des herbiers mais  il peut être aussi utilisé sur des fonds durs.

C’est un montage très utile pour les poissons qui se cantonnent au loin, souvent sur des étangs ou lacs fortement pêchés, on appelle cela une pêche sous pression. Très difficile d’atteindre des distances de 110 à 130 mètres avec un montage simple, il nous faut donc pour cela un montage aérodynamique. Le chod est fait pour des pêches comme celle-ci.
Sur un lac où je ne suis pas habitué à pêcher, je rencontre la même situation : une pêche sur un lac sous pression,  je vais donc utiliser sur 2 cannes le fameux Chod rig. Il peut être aussi utilisé sur des poissons qui sautent plus au large et le fait de pouvoir le lancer sur la zone où les poissons sont situés peut parfois changer toute notre pêche ! L’un des montages qui peut changer toute une pêche…

Comment le réaliser ?

Commençons tout d’abord par l’hameçon qui doit être équipé d’un œillet extérieur. Il vous faudra par la suite un fluorocarbone  très rigide d’une longueur de 10cm au maximum, ce montage se monte en D-rig comme nous l’a montré notre ami DOMINIQUE.L, je raccorderai  à l’extrémité un émerillon muni d’un gros anneau. Je glisserai le montage sur un lead core. Ensuite je rajouterai un plomb de 100-130 g puis je rajouterai sur mon lead core une première perle qui bloquera mon montage (ou de le régler), j’ajoute mon montage et rajoute ma dernier perle.
Je raccorde mon lead core à mon corps de ligne et cela est prêt à être propulsé à de très longues distances.

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Hameçons Carpe Direct
2) Accessoires de montage Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Carpe : travailler un gros poisson

Posté par admin - 27/05/2013

Par DOMINIQUE L.

Faire mordre un beau poisson c’est bien. L’amener à l’épuisette, même si c’est pour le relâcher ensuite, c’est mieux !

Au cours de la bagarre avec un poisson, qui se déroule essentiellement dans l’eau, seule intervient la force musculaire de celui-ci et non pas son poids. Si l’on se souvient du principe d’Archimède, qui veut que « tout corps plongé dans un liquide subit une poussée vers le haut égale à la masse du volume de liquide déplacé », dans l’eau, un poisson ne pèse rien.
Quand ils n’ont pas été perdus dans les secondes qui suivent un ferrage défectueux (canne trop souple, fil trop élastique, frein du moulinet desserré, pointes des hameçons émoussées, inattention du pêcheur…), c’est presque toujours en fin de bagarre que les gros poissons se décrochent. Plus la lutte s’éternise, plus les risques de décrochage, bien évidemment, augmentent. Sous la traction continue de la ligne, la plaie de pénétration de l’hameçon va s’agrandir et se transformer en boutonnière. Il suffira alors d’un peu de mou dans le fil ou une simple pirouette du poisson pour que l’hameçon sorte sans effort de son logement.

Autre cause fréquente de décrochage…

Autre cause fréquente de décrochage, et même souvent de casse : quand un beau poisson a été trop « fatigué » dans un courant. S’il convient en théorie d’amener un poisson sur le flanc au-dessus de l’épuisette ou à portée de la main, il faut faire attention, dans un cours d’eau au courant puissant, à ne pas attendre qu’il soit complètement exténué pour tenter ces manœuvres. En effet, tant qu’il leur reste un peu de forces, un esturgeon, une carpe ou un silure auront naturellement tendance à se maintenir en position de nage, face au courant, voir même à le remonter d’eux-mêmes. En fait, tant qu’un poisson se maintient en position de nage, il n’oppose au courant qu’une résistance minime.  La traction sur la gueule du poisson est modérée, et il ne devrait pas y avoir le moindre risque de rupture du fil. En outre, tant qu’il restera en position verticale de nage, on arrivera, en manœuvrant la canne, à l’orienter facilement, à le sortir de la veine de courant principal, puis à la guider vers une zone ou le courant plus calme permettra soit de l’échouer, soit de l’épuiser ou de le prendre à la main.

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Epuisette Carpe Direct
2) Tapis de réception Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Peche carpe : montage D-rig

Posté par admin - 26/01/2013

Par DOMINIQUE L.

Le D-rig est une présentation un peu démodée qui n’est plus tellement utilisée de nos jours. Pourtant, employé dans les bonnes circonstances, ce montage peut s’avérer ravageur.

Réalisé à partir de fluorocarbone, le D-rig est quasiment invisible sous la surface et présente une parfaite option pour aborder les eaux les plus claires et lorsque la finesse et la subtilité sont de rigueur. Pour ma part, j’utilise ce montage avec des pop-up de forme et de couleur peu ordinaires, qui ont l’avantage de provoquer la curiosité des carpes (osez les formes et les couleurs).
Le fluorocarbone étant assez rigide, ce montage ne s’emmêle que très rarement. Il permet donc d’éliminer le besoin de mousse ou de sticks en PVA qui réduisent considérablement la distance et la précision des lancers.
Le D-rig est basé sur la façon dont l’appât est présenté sur un « D » formé avec l’œillet de l’hameçon. Pour obtenir cette forme, on réalise un nœud sans nœud et on en brûle l’extrémité pour obtenir une petite boule de matière qui évite qu’elle ne sorte de l’œillet. La pop-up est ensuite fixée sur un micro anneau qui circule librement sur le « D ».
Vous l’aurez donc bien compris, ce montage s’utilise donc uniquement avec des appâts flottants. Pour déterminer la hauteur de présentation de votre appât, vous avez deux possibilités. La première étant de préparer un bas de ligne de la hauteur de présentation de l’esche souhaitée (présentation à 10cm du fond, votre bas de ligne devra faire 10cm de long). Et la seconde, il vous suffit de pincer un plomb fendu de la bonne taille sur le bas de ligne. Vous devrez en choisir la taille et le poids adaptés pour que l’appât coule lentement à travers les couches d’eau. Cela lui permettra de garder assez de flottabilité pour sauter dans la bouche de la carpe à la moindre aspiration.

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Accessoires de montage Carpe Direct
2) Hameçons Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

2 montages carpe indispensables

Posté par admin - 6/05/2012

Par ROMAIN

Il existe à ce jour, des dizaines pour ne pas dire des centaines de montages qui peuvent être réalisés pour pêcher la carpe, mais attention, la folie de certains nous pousse à faire des choses complètement ridicules et inefficaces…

J’ai pour habitude de pêcher avec un montage bien spécifique par rapport à l’esche utilisée, c’est à dire que dans un premier temps, la taille de l’hameçon va dépendre de la taille de l’appât. Ensuite, la matière utilisée pour le bas de ligne sera choisie en fonction des conditions de pêche.

D-rig montage

Le montage que j’utilise le plus souvent est le D-rig amélioré à ma façon qui s’adapte à presque toutes les situations, on peut l’utiliser aussi bien avec une bouillette dense que avec une flottante. Pour ce montage, j’utilise 15 cm de fluorocarbone, un hameçon avec pointe et œillet rentrants et un petit anneau pour fixer le cheveu. L’avantage de ce montage est sa grande discrétion, on le voit sur la photo, ou plutôt on ne le voit pas, le fluoro est quasiment invisible. La raideur du montage empêche tout risque d’emmêlement.

Montage combiné

Mon deuxième montage est un montage combiné qui offre une souplesse incomparable de l’hameçon, j’utilise ce montage pour les bouillettes flottantes. Pour ce montage j’utilise 10 cm de fluoro, 5cm de tresse et un hameçon avec hampe longue, de la patte à plomb qui va servir à couvrir le nœud et à faire contre poids pour la bouillette.

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Hameçons Carpe Direct
2) Tresse Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Carpe : bas de ligne en tresse

Posté par admin - 1/05/2012

Par DOMINIQUE L.

Durant la longue période hivernale qui nous oblige à laisser les cannes dans leur fourreau, j’en profite pour préparer la saison suivante. Afin de ne jamais être pris au dépourvu une fois au bord de l’eau, je dispose d’un portefeuille à bas de ligne, qui me permettra de m’adapter à toutes les situations possibles.

Le bas de ligne est un élément primordial dans la pêche de nos cyprins, le dernier maillon, avant l’hameçon, qui joint l’homme au poisson. Les bas de ligne souples ont été les premiers à équiper les montages spécifiquement conçus pour la pêche moderne de la carpe. Je vais donc ici vous présenter leur montage.

Pour ce faire, vous aurez besoin :

De la tresse de montage souple, un morceau de gaine silicone, un hameçon à œillet, un émerillon à baril, une paire de ciseaux.

- Prenez un morceau de tresse afin d’obtenir au final un bas de ligne de la longueur désirée.
- Faites une boucle simple (avec un nœud de huit) sur une extrémité.
- Passez l’autre extrémité de la tresse dans l’œillet de l’hameçon de l’extérieur vers l’intérieur (côté pointe).
- Tirez-le en laissant dépasser la longueur de cheveu voulue.
- Faites ensuite un nœud sans nœud d’une douzaine de spires autour de la hampe de l’hameçon.
- Repassez la tresse dans l’œillet vers l’intérieur et tirer fermement.
- Coupez un morceau de gaine silicone adaptée à la hampe de l’hameçon.
- Enfilez la gaine sur le cheveu, puis l’ensemble sur la pointe de l’hameçon et faites coulisser le tout sur la hampe de l’hameçon afin de couvrir le nœud et l’œillet.
- Enfin, faites un nœud sans nœud avec l’autre extrémité de la tresse sur l’émerillon baril (une douzaine de spires).

Le choix de la taille de l’hameçon dépendra de l’esche utilisée, quand à la longueur du bas de ligne, elle dépend de la zone de pêche. Pour ma part, en eau close, mes bas de ligne font 10cm et en eau courante 30cm.

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1)  75 Accessoires de montages Carpe Direct
2) Pack pour réaliser 60 bas de ligne Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Carpe : pêcher en no-kill

Posté par admin - 26/02/2012

Par DOMINIQUE L.

La pratique du no-kill consiste à relâcher les poissons capturés. Plus qu’une pratique, c’est un état d’esprit ! Mais le fait même de pêcher en no-kill, ne signifie pas seulement « ne pas tuer », mais de relâcher les prises dans les meilleures conditions possibles.

Pour ce faire, un tapis de réception est primordial pour accueillir le poisson qui mérite toute votre attention et d’être traité avec respect. Pour ma part, j’utilise le tapis de réception Prestige Carpe Direct. Simple et solide, il est extrêmement facile d’emploi et a tout pour plaire. Avec ses dimensions généreuses de 113*120 cm, il ne prend quasiment plus de place une fois rouler dans son sac de transport. On trouvera sur les côtés du tapis deux fermetures éclair, qui une fois fermées transformeront le tapis de réception en véritable sac de pesée.
Le petit plus de ce tapis, ce sont les quatre œillets d’arrimage fixés à chacun des coins du tapis (le tapis est livré avec un jeu de sardines), ils vous seront d’un grand secours surtout lors de vos pêches par grand vent.
Ce petit bijou est un must, non pas seulement pour le respect et la sécurité du poisson, mais aussi pour le confort du pêcheur.

Quelques conseils pour la pratique du no-kill : 

  • Utilisez des montages qui permettent à la carpe de se libérer du plomb lors d’une casse.
  • En cas de pêche d’obstacles, réglez vos freins en conséquence et surtout, restez proche des cannes.
  • 1 seul poisson par sac de conservation (à éviter si possible, sauf record).
  • Bien réoxygéner le poisson durant la remise à l’eau.
  • La pesée et la photo se feront le plus rapidement possible.
  • Utilisez une épuisette la plus large possible.
  • Evitez le treuillage du poisson.
  • Préférez des ferrages en douceur.
  • Utilisez toujours un tapis de réception.
  • Pêchez avec des hameçons où l’ardillon sera parfaitement écrasé.

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Tapis de réception Prestige Carpe Direct
2) Sacs de conservation Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

« Previous Entries