Truite : Sortie Hautes Pyrénées

Posté par admin - 13/02/2017

Par CHRISTOPHE

La fermeture de la première catégorie est arrivée, de passage en Hautes Pyrénées, je décide de faire une petite sortie de pêche sur un parcours de deuxième catégorie qui est dans la continuité de la première catégorie…

Cette petite session en NO KILL se fera avec un lancer ultra léger et à la cuiller tournante.
Le niveau de l’eau est correct et le débit parfait, le fond de l’eau est en galets.
Dès les premiers lancers, quelques petits chevesnes suivent mais n’attaquent pas la cuiller.
Je décide donc de remonter un peu plus le cours d’eau et là changement de programme, je prends quelques chevesnes de 30 à 35 cm. Un peu plus haut toujours dans ma progression, une belle attaque se produit ayant pour résultat une perche de 42 cm, c’est une belle surprise !
Il ne me reste plus longtemps pour pêcher, je décide de finir ma session en effectuant des lancers à proximité des arbres dont les branches tombantes recouvrent le cours d’eau, cela est très souvent payant. Ce type de poste est à privilégier car les poissons y sont très souvent à l’affût des insectes qui tombent dans l’eau.
Quelques lancers sont effectués et d’un coup une grosse attaque. Dès le ferrage effectué le poisson prend de suite le courant et effectue une chandelle, après quelques minutes de combat quelle surprise quand je prends en main cette magnifique truite de 42 cm !

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Sélection cuillers carnassiers Hook Discount
2) Sélection leurres Perche Hook Discount

Mots-clefs :, , , ,

Carnassiers : Session Black bass

Posté par admin - 30/05/2016

Par WILLIAM

Nous organisons avec mon partenaire une petite partie de pêche. Le thème sera le black bass…

Nous sommes à la fin de l’été, et notre compagnon de jeu est très actif. Comme depuis toujours nous agrémentons la session par un petit challenge. Celui qui a le plus de centimètres de poisson, a gagné, et nous allons alterner une heure de float tube et une heure de pêche du bord et ce pendant quatre heures. Pour corser le tout on a le droit à trois leurres.
Nous arrivons en début d’après midi, et déballons le « matos ». Je choisis de pêcher avec deux cannes, puisqu’il n’y a que trois leurres je perdrai moins de temps pour les changer. Je sors la boite à leurre fétiche, trois leurres c’est peu et il ne faut pas se tromper. Je prends un petit poisson nageur de surface, une créature qui ressemble à une grenouille montée sur un hameçon texan et un popper. Camel-bag sur le dos c’est parti pour le biathlon halieutique.
Les floats tube sont à l’eau, je prends de suite la direction des nénuphars. Olivier, quand à lui prospecte les bordures alentour.
Je prends la canne sur laquelle j’ai installé le poisson nageur. Je compte longer les nénuphars pour essayer de déclencher une attaque. Très bon choix, au deuxième passage, je vois une feuille de nénuphar bouger légèrement et la seconde qui suit une torpille vient engloutir mon leurre. Un joli black bass me fait ouvrir le bal !
Olivier me rejoint pour la mesure, il fait trente deux centimètres. Je prends l’avantage, Olivier ne perd pas de temps, et se dépêche de reprendre sa recherche. Pour ma part, je décroche le poisson, une petite photo souvenir et le relâche.
Je continue avec le même leurre. Toujours au plus prêt de la végétation qui couvre la surface de l’eau. Une nouvelle attaque me surprend, encore un black bass. Malheureusement après une magnifique chandelle se dernier rejoindra les eaux de l’étang sans inquiétude. C’est au même moment qu’Olivier me prévient, par le traditionnel « Fiiiissshhhhh », qu’il a au bout de sa ligne un poisson. Un brochet a goutté à son shad. Je le rejoins rapidement, c’est dommage les soixante-dix centimètres d’Esox Lucius ne vont pas compter dans notre petit challenge. Beau poisson malgré tout. Olivier le relâche.
Je change de canne avec l’idée de passer au milieu des nénuphars, j’utilise donc mon leurre souple sur le texan. Méthode efficace puisque je sortirai des feuilles cinq black-bass.
Au final mon compteur de centimètres va s’arrêter à 178. Contre 185 pour Olivier qui fera un poisson de moins.
Félicitations camarade, c’est moi qui paye l’apéro ce soir.

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Sélection leurres black bass Hook Discount
2) Sélection Poppers Hook Discount

Mots-clefs :, , , ,

Carnassiers : Session float tube!

Posté par admin - 11/01/2016

Par WILLIAM

Avec mon ami Olivier, nous avons décidé de nous organiser une sortie pêche en grand lac. Notre point de chute sera le lac d’Hourtin.

Le matin même il fait très mauvais, mais la date est calée depuis longtemps. Nous chargeons donc la voiture de tout le matériel et en avant. Le défi du jour: celui qui sort le plus gros poisson se fait inviter au restaurant américain…
Mise à l’eau de nos petites embarcations, et direction les herbiers. Olivier ouvre le bal avec une jolie perche qui atteint la taille de 32cm. Il fait une photo de la zébrée et ne perd pas de temps, il relance son leurre.

Je m’active, je compte bien sortir du poisson !

Impossible de passer avec un poisson nageur dans toute cette végétation. J’ai monté un shad de 9 cm sur un hameçon texan. Première attaque, je prends une belle tape dans le leurre. Je renvoie et prends la même trajectoire. Encore une attaque, mais rien au bout de l’hameçon. Je change vite de leurre, je prends un shad plus petit toujours sur du texan. Je renvoie, exactement au même endroit et mon leurre se fait prendre de suite. Ça bataille gentiment, et je ramène une perche d’une vingtaine de centimètres, je ne perds pas de temps à la mesurer, ni à prendre de photo. Je la libère.
Ffiisshh !!! et m… Olive a encore un poisson. Cette fois c’est un petit brochet. Pas plus de trente. A peine remis à l’eau c’est mon tour, une belle attaque. Je ressens plus de résistance que toute à l’heure. C’est aussi un brocheton, à vu d’œil il fait une trentaine de centimètre. Je mesure, tandis qu’Olivier se rapproche : 35 cm. Parfait, je repasse devant !

Olive s’éloigne et sort 3 perches d’affilée…

Il est dans un banc. À chaque lancer c’est une dizaine de perches qui poursuit son leurre. Heureusement pour moi elles ne dépasseront pas les 35 cm. Après ces trente minutes de bonheur, c’est le calme plat. Mis à part quelques petits poissons, perches et brochetons, pas de poisson trophée.
C’est l’heure du retour je suis content la partie est gagnée. Mais à quelques mètres de moi, Olivier s’agite, j’aperçois sa canne pliée en deux. Après quelques minutes de lutte il sortira un brochet de 67cm. Nous sortons de l’eau, et je prépare ma carte bleue…

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Sélection leurres Multipêche Hook Discount
2) Ensemble sportive Carnassiers Direct

Mots-clefs :, , , ,

Ultime sortie avant la fermeture

Posté par admin - 11/05/2015

Par OLIVIER

La fermeture approche, le  pêcheur de carnassiers est morose, son matériel lui, va pouvoir souffler un peu, les carnassiers eux vont avoir trois mois de répit avant de pouvoir admirer comme chaque année  les dernières nouveautés en matière de leurres…

Je suis en compagnie de mon comparse William, et pour cette ultime session de la saison nous nous lançons un petit challenge : celui qui sortira le plus de centimètres de poissons aura la joie de se faire inviter à manger chez l’autre.
Pour cette sortie nous choisissons une petite rivière de Charente Maritime en seconde catégorie. La règle est simple, on reste ensemble pour pouvoir simplement attester de la bonne foi de chacun… Ce n’est pas que l’on n’a pas confiance… mais il y a un sacré enjeu !!!
Le temps est clair, une belle journée en perspective, il n’y a pas trop de courant, les températures sont fraîches mais de saison… les conditions ont l’air parfaites pour sortir du poisson. Les premiers lancers ne donnent rien, aussi bien pour moi que pour William. Une heure passe et pas l’ombre d’une attaque pour moi quand soudain sur un lancer loupé qui tombe à mes pieds mon crank  se fait happer gloutonnement. Surpris, je ferre tout juste et aperçois le bec armé de plus de 700 dents  d’un  petit brochet. Je bataille un peu pour le sortir de l’eau. Passage rapide sous la toise : 43cm. Non maillé, mais 43cm à mon compteur. Je donne le tempo. Will est remonté. Je continue à prospecter sur le même spot et je loupe peu de temps après une jolie perche…. Comme bien souvent avec les perches, j’ai pu apercevoir quelques unes qui l’accompagnaient. Je change de leurre et utilise un leurre hybride « maison » composé  d’un petit PN et d’une cuiller  Hook Discount . Association qui m’avait donné déjà satisfaction.  Je relance au même endroit et Bing !!! Petite cartouche dans le poignet c’est pendue et mise au sec : 28 cm ! Je suis serein pour la suite d’autant plus qu’il y a de la belle perche sur mon secteur.

De son coté, mon pote est en train de passer en revue la panoplie complète de ses leurres.Il commence à s’énerver. Je jubile car dans ces moments là il fait vraiment n’importe quoi.
Je continue tranquillement au même endroit, mais plus rien… je retourne voir mon camarade pour le chambrer un peu et le conseiller sur le choix de ses leurres. Je repère une souche immergée et lance à proximité, j’accroche et casse. Voilà mon beau chatterbait au fond de l’eau. William sourit et lance son twist blanc au même endroit. Deux coup de manivelle et je vois sa canne plier. Accroché lui aussi … Non… Sa canne absorbe juste les coups de tête d’une jolie bête ! Il lutte car en main c’est une canne ultra light. Un brochet émerge de l’eau. Beau gabarit pour le secteur ! Voyant la difficulté à le sortir de l’eau je lui propose de l’aider ! Sa fierté étant plus forte, Will saute à l’eau et attrape le poisson derrière les ouïes. Trempé, grelottant,  mais content, il mesure le bestiau… 72 cm ! Je réclame une seconde mesure… confirmée. Il me passe devant pour un centimètre !!!
N’ayant pas de fringues de rechange et n’étant pas en plein été nous décidons de rentrer à la maison après d’ultime tentative pour moi en micro leurre, histoire d’aguicher une mini perchette qui pourrait me sauver la mise !
Rien ne sert de courir, la patience reste le maître mot… session fort sympathique… vivement l’ouverture pour la revanche !

Mon conseil matériel Peche Direct :

1)  Canne lancer ultra light Carnassiers Direct
2) Sélection leurres multipeche Hook Discount

Mots-clefs :, , , ,

Carnassiers : Leurres durs ou souples ?

Posté par admin - 2/03/2015

Par OLIVIER

Une des premières questions que se pose un pêcheur aux leurres arrivé au bord de l’eau est : que vais-je mettre au bout de ma ligne ? Un poisson nageur (PN) ou un leurre souple (LS) ou bien une cuiller?

Si nous connaissons la population piscicole présente, et que l’on recherche un type de poisson en particulier, le choix peut se faire très rapidement. En règle générale, un LS sera privilégié pour tous les percidés (perches et sandres) ainsi que pour le Black bass. Les PN pour le brochet. Malgré tout, incalculables sont les exemples qui me font et feront mentir.

Pourquoi préférer un leurre souple ?

- Tenir compte de la température de l’eau :
En début ou fin de saison, les poissons sont engourdis et seront plus réticents à attaquer un leurre rapide ou ayant une nage désordonnée. Un LS animé de façon très lente, par une série de tirées/relâches, sera plus attractif.
- La profondeur d’évolution du leurre :
Rare sont les PN qui plongent suffisamment pour atteindre plus de 5/6m et que l’on pourra animer de façon optimale. Hormis certains lipless ou gros cranck ou swimbait, le LS ne sera donc plus un choix, mais une obligation. Pensons également à adapter la taille des têtes plombées (grammage et taille de la hampe) à la taille du leurre. En effet, une tête plombée non adaptée bridera la nage du leurre (hameçon qui ressort trop loin dans le corps du leurre, le rigidifiant ainsi. A contrario, un hameçon trop court, ressortant derrière la « tête »du leurre, nous fera louper beaucoup de poissons).    
- Pêche en milieux encombré :
Un LS armé d’un seul hameçon sur le dos sera plus passe partout.
A défaut de poissons nageurs ou de leurres souples, l’option leurre métallique pourra être très  efficace. Un gros spinnerbait ou une grosse cuiller ondulante pourront provoquer une attaque réflexe d’un brochet.

Le PN à l’honneur

- Lorsqu’on repère une chasse par exemple :
On sait que le poisson est réceptif. En lui proposant un PN muni de billes bruiteuses ou brassant beaucoup d’eau, on augmentera nos chances d’attaque.
- En power fishing :
Technique qui consiste à couvrir une grande étendue d’eau en peu de temps, on préféra aussi un PN dont les signaux sonores, visuels et de vibration seront supérieurs à un LS.
- Pêche en pleine eau :
En fonction de leur bavette et de leur densité,  les PN sont conçus pour atteindre des couches d’eau bien précises.

Posséder ces 2 types de leurres dans sa boite est primordial. N’étant pas adepte des leurres métalliques, je reconnais que souvent ils me tirent d’affaire… La patience est également de mise en insistant bien sur un poste, pour pouvoir débusquer une jolie prise, énervée par le passage répétitif d’intrus dans son secteur.

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Sélection Small Predator Hook Discount
2) Sélection Big Predator Hook Discount

Mots-clefs :, , , ,

Mon ouverture du brochet

Posté par admin - 30/06/2014

Par WILLIAM

Ca y est, le grand jour est arrivé, les hameçons sont affûtés, les cannes nettoyées, les moulins graissés et les leurres soigneusement rangés

Mon ouverture se fera en Charente Maritime sur une jolie rivière. Le temps n’est pas génial, il ne fait pas super chaud, le soleil n’arrive pas à percer…
Je suis sans mon partenaire et poto Olive (il fait bronzette en Méditerranée…). Arrivé sur les lieux, il est 7h, l’objectif est clair, aujourd’hui il faut sortir un brochet. Les bass et sandres n’ayant pas fini de frayer, il faut leur foutre la PAIX.
J’attaque donc en bordure, l’eau est très claire et il y a un peu de courant. Je commence avec un shad foncé, je teste tous les niveaux de l’eau, une fois lentement, une autre plus rapidement, avec des pauses… je tente tout !
Je passe un bon quart d’heure par poste mais rien. Je passe presque tous les leurres à carnassiers de Hook Discount mais rien.
Il est midi et toujours pas de poissons, je croise d’autres pêcheurs qui m’expliquent ne guère avoir eu plus de chance…
Petite pause déjeuner, deux casse-dalles, plus loin je reprends ma quête.
La rivière est magnifique et nous sommes le 1er mai, je ne peux pas rentrer bredouille. Je rattaque donc dans la même configuration que le matin, je n’ai rien pris mais je ne peux pas faire plus. Inlassablement je lance et ramène, je change de leurre, des gros, des petits… noirs, blancs… rien.

C’est incroyable, pas une touche !

Je continue, j’essaye avec un spinnerbait, et quadrille la zone. Aa moment où je sors le spinnerbait de l’eau, j’aperçois un éclair dans l’eau. Non, je ne rêve pas, il y a bien un gros poisson qui vient de rater mon leurre, ni une ni deux, j’ouvre mon pick-up et laisse couler mon leurre. Je suis à l’affut, mon leurre atteint le fond, je le remonte par à-coup, en dandine.
Et boom ! Ce n’est pas une détonation mais bien une grosse chataîgne que je viens de prendre dans le poignet. La pointe de ma canne est dans l’eau et je galère avec le poisson, ça tire très fort, et dès que je le rapproche d’un mètre il m’en vole deux. Je souffle et résume la situation, j’ai  une  canne super légère, le frein de mon moulin n’arrête pas de grincer et je crains pour mon fluoro. Pas de panique!!!  Ca devient une épreuve de patience. Je sens qu’il fatigue, je l’approche gentiment et l’aperçois enfin… c’est bien un brochet !
15 minutes après la foudre je réussis à le sortir de l’eau.
Joli poisson de 80 cm et avec une petite canne, ça donne des sensations inimaginables…
Je finirai ma journée sur ce broc. Mais ce n’est pas grave, je reviendrai demain…

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Spinnerbaits Hook Discount
2) Canne pêche sportive Carnassiers Direct

Mots-clefs :, , , ,

Black bass, les bons conseils

Posté par admin - 9/06/2014

Par LAURENT

Le black-bass de plus en plus présent dans nos eaux de seconde catégorie est un prédateur magnifique, passionnant à pêcher mais parfois déconcertant dans son comportement ! Voici comment aborder ce carnassier de sport afin de faire une belle saison.

Exception faite du brochet, le black-bass est devenu au fil du temps l’un des carnassiers les plus passionnants de nos grandes rivières et lacs à cause de sa défense exceptionnelle pour sa taille. Un joli « trois livre » peut vous faire bien des misères avant de se rendre ! C’est aussi à cause du réchauffement climatique qu’il prend sur certaines portions de rivières et fleuves la place d’autres prédateurs tout comme le fait aussi le silure. De nombreux pêcheurs éprouvent des difficultés lorsqu’ils recherchent systématiquement le black ! Les quantités de black-bass présents dans nos eaux sont parfois très différentes suivants les secteurs.

Animer pour déclencher la touche !

Le black-bass est un carnassier vorace non strictement ichtyophage, c’est-à-dire que les poissons fourrages peuvent ne représenter que 20 à 50 % de son régime alimentaire. Celui-ci est très diversifié et il consomme toutes sortes de proies : insectes, escargots d’eau, sangsues, écrevisses, grenouilles, serpents, poissons…Avouez-que ceci est plutôt favorable au pêcheur car le menu des leurres pourra être très varié en fonction des lieux de pêche. C’est un prédateur visuel, qui chasse à l’affût durant le jour, en embuscade dans les herbiers ou les branchages. Très capricieux et fantasque, demeurant de longs moments sans se manifester, il est parfois atteint d’une véritable frénésie prédatrice.
Selon mon expérience, le succès de sa prédation est souvent lié à des intensités lumineuses modérées qui correspondent à celles du crépuscule cependant une lumière trop faible réduit son comportement de chasse. Pour bien démarrer votre saison black, que votre leurre soit dur ou souple, l’animation la plus évidente et la plus simple à mettre en œuvre consiste à envoyer celui-ci près de la tenue d’un black-bass, de lui laisser le temps de toucher le fond puis d’entamer une récupération régulière à l’aide du moulinet. C’est que l’on appelle la pêche en linéaire. Elle peut se pratiquer avec des leurres durs ou souples même si elle est plus commune avec la première catégorie qui rassemble des leurres plus ondulatoires. Pour ma part, il n’est pas d’autre plaisir plus intense que de pêcher ce « diable vert » à vue dans des eaux claires. Comme ce prédateur est vraiment opportuniste sa traque du bord, en bateau ou encore mieux en float-tube est vraiment passionnante et pleine de subtilité.

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Ensemble Casting Luxe Carnassiers Direct
2) Sélection leurres Black Bass Hook Discount

Mots-clefs :, , , ,

Pêche au leurre, faites preuve de ténacité !

Posté par admin - 20/01/2014

Par LAURENT

Quand le pêcheur est certain d’avoir du poisson sur son poste, il doit se montrer tenace et insister en changeant de couleur mais aussi en variant les animations.

 Avoir du poisson sur un poste est une chose, mais c’est avant tout la profondeur à laquelle les carnassiers se tiennent qui va conditionner la technique de pêche et donc l’animation appropriée et les changements de coloris ! Si de nombreux pêcheurs s’interrogent sur les coloris des leurres j’ai résolu depuis longtemps le problème en fonctionnant de la sorte : j’utilise des leurres qui imitent au mieux les proies disponibles dans les eaux claires. Par exemple un bleu nacré en présence d’ablettes ou un vert olive en présence de gardons. Dans les eaux turbides je choisirais plutôt des leurres sombres voir noirs ou des couleurs comme le chartreuse ou l’orange !
Mais pour moi le plus important reste la profondeur de pêche exacte qui bien souvent fera la différence ! Que l’on pratique avec des leurres souples ou durs, il est rarement efficace de travailler un leurre sans vraiment y croire. Bien entendu un bon leurre est essentiel mais il doit avant tout déclencher l’attaque ! Plus le leurre saura évoluer près du carnassier et dans son cône de vision plus la touche risque d’être rapide ! Dès que je suis certain de passer à la bonne profondeur je commence par une animation presque inerte !
La verticale fait des miracles avec les souples même entre deux eaux !
En bateau c’est parfois simplement les mouvements des vagues qui feront bouger le leurre et conduiront à la touche. C’est évidemment valable pour le sandre et la perche mais le brochet y est aussi très sensible ! Si rien ne se passe, j’accentue doucement l’animation par de petits twitchs ! Et ainsi je vais monter en puissance par des tirées de plus en plus amples jusqu’à l’obtention d’une touche.
Je ne change de coloris que lorsque j’ai presque tout essayer ! Je préfère bien souvent changer la taille du leurre souple qui compte bien davantage que sa tonalité générale. Maintes fois j’ai pris des poissons en passant à une taille supérieure (pour le brochet) ou à une taille inférieure (pour le sandre) !
La persévérance finit toujours par payer !

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Sélection leurres à sandre Hook Discount
2) Sélection leurres à brochet Hook Discount

Mots-clefs :, , , ,

Petit Street Fishing à Chartres

Posté par admin - 16/04/2013

Par NICOLAS

Je suppose que vous connaissez tous le Street Fishing qui consiste à pêcher en plein centre ville…

Me voilà parti en centre ville de Chartres (28). L’inconvénient, c’est le manque de place mais on peu très bien s’amuser quand même.
N’étant pas beaucoup pêchés, les centres ville restent un bon repaire pour la pêche, les poissons n’étant pas très éduqués, ils mordent à tous et n’importe quoi et ils sont de taille généreuse la plupart du temps.
Nous voilà partis avec deux amis en centre ville… Certes bruit et circulation sont au rendez-vous également mais on les oublie vite. Nous avons commencé au début de la ville pour remonter vers le centre, première fois pour moi que je fais du street, vite payant par une armée de perches prises au drop shot !
Nous continuons vers le centre ville. Le manque d’herbier est comblé par la multitude de recoins, d’épaves…  qui recouvrent la rivière. Quelques petits brochetons on fait  leur apparition, pas plus de 30 cm… dommage!
Les ponts, eux sont très bons, il faut pêcher dessous, une multitude de poissons se cachent soit au niveau des pilonnes ou à l’ombre du pont lui même. Je recommande aux pêcheurs de bien faire attention à leurs montages car les morceaux de métal, grillage… auront raison de vos ligne, alors doucement !
Après deux heures de pêche, une bonne quinzaine de perches, deux petits brochets (qui ne valaient même pas la photo) demi tour et seconde rive.
Payant également une des personne m’accompagnant, a sorti un beau brochet de 70cm.
Photos prises, poissons relâchés, nous avons soldé notre partie de pêche par d’autre perches affamées. Alors amis pêcheurs, les centres ville ont parfois du bon !!!

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Nylon Carnassiers Direct
2) Gilet de pêche Carnassiers Direct

Mots-clefs :, , , ,

Test : 50 leurres et têtes plombées

Posté par admin - 31/03/2013

Par LAURENT

Lot de 50 leurres souples non montés de la boutique HOOK DISCOUNT comprenant 5 modèles différents, chaque modèle en deux coloris, chaque coloris en 5 exemplaires, livrés avec 20 têtes plombées.

Les leurres souples se sont installés depuis plusieurs années parmi les incontournables de la pêche des carnassiers. Face au très grand nombre de modèles disponibles sur le marché, la bonne stratégie d’achat sera de savoir dans quelles conditions vous utiliserez tel ou tel leurre souple. La boutique Hook Discount vous facilite la tâche en regroupant des modèles efficaces sur différents poissons dans le même pack, ainsi que des têtes plombées de différents grammages ! Suivant le poisson recherché, la saison, le type d’eau et la nature du poste, vous aurez le choix d’un modèle. Pour faire simple, disons que les leurres souples peuvent être classés en deux grandes familles. Les imitations et les leurres incitatifs. Les imitations sont à utiliser en priorité là où les prédateurs les recherchent. Les carnassiers présents seront naturellement attirés par ce qui ressemble à leur proie habituelle. Le sens visuel du poisson est le paramètre important dans l’utilisation de ce type de leurre. Ainsi, sur un poste réduit et dans une eau relativement claire, brochets, perches et sandres seront sans aucun doute tentés par cette proie artificielle. Les leurres souples type virgules ou double queue jouent sur d’autres sens des carnassiers. Ce sont principalement les vibrations et signaux qu’ils émettent qui attireront les carnassiers et déclencheront la touche. Pour les couleurs mon choix est plutôt simple, les coloris neutres sont parfaits pour les eaux claires (choisissez les modèles 1, 3 et 4). Dans les eaux teintées par les crues, je préfère de loin travailler les modèles 2 et 5). Les têtes plombées proposées dans le pack sont de bonne facture, avec des hameçons très piquants !

1 > SHAD – Longueur 10cm – Poids 11g
Coloris: Bleu marin pailleté & Gris dos noir

2 > SLOWLY LURE – Longueur 9cm – Poids 4,3g
Coloris: Blanc nacré & Violet

3 > MINNOW – Longueur 13cm – Poids 11,8g
Cloris: Gris pailleté dos noir & Bleu pailleté dos turquoise

4 > TWIN TAIL – Longueur 10cm – Poids 10g
Coloris: Olive & Rouge pailleté

5 > TWIST – Longueur 8,5cm – Poids 2,7g
Coloris: Blanc & Orange fluo

5 têtes plombées poids 5g hameçon n°1/0
5 têtes plombées poids 10g hameçon n°2/0
5 têtes plombées poids 15g hameçon n°3/0
5 têtes plombées poids 20g hameçon n°4/0

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Lot 50 leurres souples et têtes plombées Hook Disount
2) Ensemble Leurres Pro Carnassiers Direct

Mots-clefs :, , , ,

« Previous Entries