Test : Canne carpe Télé CCD80

Posté par admin - 9/03/2015

Par LAURENT

Pêcheur polyvalent, je cherchais des cannes carpes faciles à transporter et permettant de traquer de beaux poissons dans des pêches rapides en rivière mais aussi en lac.

Cette canne télescopique de marque Carpe Direct, se caractérise avant tout par son faible encombrement, elle est très facile à transporter elle peut être utilisée dans un très grand nombre de situations. Cette 12’ pour 3lbs se classe parmi les cannes courtes mais c’est une très bonne lanceuse.

A la fois fine et puissante !

A la fois fine et puissante elle m’a permis de combattre et de maitriser de beaux poissons. J’ai beaucoup apprécié la finition très soignée et l’excellente qualité de montage des anneaux mais aussi le choix des matériaux haut de gamme qui la composent. Les 6 anneaux sont des SIC tri pattes à la fois solides et assurant une glisse parfaite de la ligne, la double poignée est en néoprène pour un excellent confort de pêche. Le Porte moulinet tubulaire à vis permet une bonne fixation du moulinet et la canne est selon le fabricant d’une action semi parabolique, ce qui permet de contrer de sérieux départs de carpes ! Avec 142cm d’encombrement cette canne permet aussi la pêche des carnassiers au posé, et elle m’a déjà permis de capturer sandres et brochets avec grand plaisir ! En effet c’est un sérieux atout pour envoyer à grande distance un poisson mort ou un vif avec une belle précision. Dernier avantage et non des moindres, la canne est vendue moins de 30 euros et on ne peut que saluer la performance de la marque Carpe Direct qui propose un produit fiable avec un très bon rapport qualité prix !

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Canne Télé 12ft/3lb CCD80 Carpe Direct
2) Ensemble télescopique Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Sandre en montage Pater Noster

Posté par admin - 19/10/2012

Par FRANK 

Après 5 à 6 semaines sans avoir beaucoup de temps pour me retrouver au bord de l’eau, malgré une météo maussade, je me garde du temps pour enfin aller à la pêche… 

Ça y est, nous voilà dans notre nouvelle maison, après des semaines de paperasse et travaux divers, j’ai enfin du temps pour moi.
Vendredi soir, en rentrant du bureau, j’achète quelques pimkies et direction la petite rivière qui passe dans le bas de notre toute nouvelle maison.
Ne connaissant pas trop ce nouveau secteur, je galère pendant un bon quart d’heure avant de trouver un secteur pêchable car malgré le fait que ce soit tout prêt de la maison, l’accès en voiture est quasi impossible, il a fallu voyager léger mais voyager certes ! Après une session de 2 heures et quelques 20 vifs plus tard, retour à la maison. 

Samedi matin, debout 7 h… 

J’ouvre le garage pour charger la voiture, et mince, il pleut des cordes, tant pis j’y vais. Mon choix s’orientera vers une rivière connue en Bretagne qui passe à 6 km de la maison, “la Vilaine”, pour ne pas la citer. Mon binôme, tout aussi courageux que moi me rejoint et, en route !!!
Pour changer de la pêche aux leurres, je porte mon choix sur des montages Pater Noster, que je monte sur mes cannes, normalement prévues pour la mer mais très pratique pour pêcher dans des endroits encombrés avec peu de hauteur sous les branches pour les lancers.
J’opte pour 2 types de montage, le premier que je monte sur 2 cannes, pour des vifs de 8 à 10 cm juste piqués par le nez avec un plomb poire de 20g au fond et un petit bouchon de 10g. Le second que je destine plus pour la recherche de grosses prises est composé d’un bouchon de 20g, du montage Pater traditionnel et d’un plomb grappin type pêche surfcasting afin que le vif ne déplace pas l’ensemble. Ce choix de plomb car j’y prévois un gros vif de plus de 15 cm pris la veille et qui je l’espère, m’apportera un beau sandre ou même brochet.
Après 1 heure d’attente et une bonne grosse averse, toujours rien. Je décide par conséquent de ramener les montages.
Tout le monde est en vie et pas abîmé, je les relance en rapprochant légèrement du bord les montages.
A peine le tout relancé que j’entrevoie une première touche, je surveille cela de prêt car elle a lieu sur le montage avec le gros vif. Après 1/4 d’heure, je relève pour constater ce qu’il se passe. Je prends contacte avec le montage, je ne sens rien, même pas le vif. Un petit ferrage, juste au cas où, aucune résistance. Je ramène l’ensemble et fais le constat, le vif présente des morsures et en est mort.
Dommage, j’aurais bien voulu faire connaissance avec celui qui lui a rendu visite, qui devait être fort malin car, malgré le petit hameçon triple piqué sur le dos que j’avais prévu en plus pour éviter les loupés, ce dernier à réussi à se sortir de mon subterfuge. 

Je patiente de nouveau une petite heure et… 

Ca y est, un des petits bouchons de 10g coule. Un ferrage et là, c’est bon il y a quelqu’un au bout. Je pense tout de suite à une perche car la prise à l’air bien nerveuse. Je ramène doucement et, agréable surprise, un petit sandre, pas blessé du tout par chance, juste pris sur le bord de bouche.
Une petite séance photo et hop, retour à l’eau, va grandir mon petit !!!
La matinée se termine sur cette dernière prise. Cette sortie ne fut pas très fructueuse
mais, que cela fait du bien de pouvoir de nouveau se retrouver au bord de l’eau.
La suite dans de nouvelles aventures halieutiques… 

Mon conseil matériel Pêche Direct :  

1) Ensemble bord bateau Pro Mag Mer
2) Ensemble fourreau et musette Carnassiers Direct 

Mots-clefs :, , , ,