Retour d’expérience de 3 années de VIP

Posté par admin - 20/09/2017

Par OLIVIER

Pour mon dernier article en tant que VIP je voulais faire un petit retour d’expérience…

Pêcheur depuis tout petit, passion transmise par mon père et mon grand père, voilà 6 ans seulement que je me suis réellement lancé pleinement dans cette activité. Je me suis orienté vers une seule technique: les carnassiers aux leurres.

Rechercher les meilleurs postes, ce déplacer constamment, lancer, ramener, trouver le leurre qui fera la différence et surtout leurrer le poisson avec un morceau de plastique…. Voilà tout autant de petites choses que j’apprécie et essaie de transmettre autour de moi afin de « casser » les préjugés encore bien trop présents que la pêche c’est pour les retraités !

J’ai contacté Pêche Direct dans l’optique de pouvoir bénéficier de matériel afin de le tester, et d’apporter ma petite contribution en faisant quelques retour d’expériences. Mais il ne faut pas non plus se voiler la face, la pêche aux leurres quand on débute, est très couteuse, vu le nombre de leurres, d’attaches rapides ou de plombs que l’on laisse au fond de l’eau voire dans les branches des arbres sur l’autre rive!!! Ravi donc d’avoir pu bénéficier de leurres en quantité !

J’ai pour habitude de pêcher en compagnie de mon camarade et ami William. Lui aussi pêcheur de carnassiers mais utilisant d’autres techniques comme le vif ou le mort posé.

Lui aussi a tenté l’expérience Pêche Direct et nous avions été ravi de pouvoir vous conter ces dernières années nos sessions que ce soit à pieds, en barque, ou float tube.

Nous avons dû pas mal nous documenter et compléter nos acquis par la rencontre d’autre pêcheurs plus chevronnés sur les différents salons que nous faisions à la « morte saison ».

Notre tandem s’est même offert la participation à l’un des plus grand rassemblement de street fishers en Europe : Celui de Paris.

Le fait de poster tous les mois un article sur le Blog nous plaisait beaucoup. On s’est aperçu au fil de nos sessions qu’en fait il n’y a pas vraiment de formule magique pour prendre du poisson. Les différentes techniques que nous avions partagées avec vous sont des outils ni plus ni moins… chacun possède ses petits secrets. Et ce qui est vrai le lundi… ne fonctionne plus le mardi.

Merci donc à Pêche Direct de nous avoir renouvelé sa confiance chaque année. William a quitté le navire en 2015 par choix personnel, c’est à mon tour en 2016 de débarquer. En tous les cas ce fût extrêmement enrichissant. De la place se libère pour de nouveaux VIP … à chacun son tour. Longue vie à vous !

Mots-clefs :, , , ,

Session de 96 heures à Saint Fargeau

Posté par admin - 27/02/2017

Par MICHEL

Réservoir du Bourdon à la Calanque…

Avec mon Frère Yves, nous avons choisi de passer quelques jours à la Calanque suite au Championnat du monde de pêche de la carpe en privilégiant le fameux secteur C, si difficile aux compétiteurs internationaux. Comme à chaque fois que nous nous retrouvons, nous en profitons pour se mesurer l’un à l’autre, même si nous faisons régulièrement équipe lors de confrontations telles que les qualifications au championnat de France.
Cette fois-ci nous avons décidé de pratiquer deux manches de 48 heures chacune et d’inverser nos postes à la mi-temps. Donc armés de nos bouillettes artisanales et sous un ciel parfaitement dégagé où seule la température nocturne piquait quelque peu, nous nous sommes particulièrement amusés. La plus grosse difficulté rencontrée a été la présence très active des poissons chats de belle taille de 21h à minuit qui se régalaient de nos appâts, ce qui nous obligeait à varier les appâts et privilégier pendant ce laps de temps des tigers-nuts.

La première manche plus disputée que la seconde se concluait néanmoins par une avance assez confortable puisque je totalisais 32,64 kg contre 17,58 kg pour Yves. Ceci n’entama, ni la bonne humeur, ni la détermination de mon frère mais la seconde manche se révéla encore plus compliquée pour lui car, à la pesée, j’enregistrai 28,6 kg pour 6,9 kg à son compteur.

Au total nous comptabilisons 19 carpes de 1,6 kg pour la plus petite à 10,540 pour la plus belle pour un total de 85,720 kg, avec 5 décroches et une casse. De magnifiques Fully sont venues nous visiter, de pures merveilles !

Après avoir essayé plusieurs parfums, ce sont des Mulberry  (mûre) qui ont été les plus attractives, de vrais aimants à carpe ! Yves variait souvent avec des bonhommes de neige Mulberry et pop-up banane, très appréciée des gros chats notamment ! Mais c’est avec cette association qu’il a pris son plus gros poisson.

Donc que du plaisir ! Et merci encore à notre fournisseur et ami, pour des produits consommables d’une redoutable efficacité, mais aussi à PECHE DIRECT pour les ensembles Carpe Prestige de FISH#different que j’apprécie de plus en plus notamment en lac.

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Accessoires Pêche de nuit Carpe Direct
2) Ensemble carpe Prestige Fish#Different

Mots-clefs :, , , ,

Peche carpe : Session en Seine-et-Marne

Posté par admin - 11/06/2015

Par MICHEL

Des poissons très difficiles, mais des cannes et moulinets FISH DIFFERENT au top !

Malgré un temps épouvantable, une pluie incessante et un vent tempétueux pratiquement toute la semaine en Ile-de-France, le soleil ne s’étant montré qu’une journée, je n’ai absolument pas renoncé à tester mes cannes et moulinets de marque FISH DIFFERENT récemment acquis chez Peche-direct.com. Il aura fallu beaucoup d’inventivité pour réveiller les carpes totalement inactives pendant cette semaine, et seules quelques très belles tanches de 2 kilos environ, de grosses brèmes et d’imposants gardons se sont laissés tenter.
Mais au quatrième jour, une de mes cannes Carpe Prestige 390 CFD27 Fish Different associée au moulinet débrayable carpe MFD16 de même marque, m’a permis, sans aucun effort, de poser un montage à grande distance où j’avais remarqué un marsouinage lointain. Les bouillettes s’avérant inefficaces, j’optais pour un panaché « maïs-pâte cuite ». Trente minutes plus tard le détecteur s’emballe pour un départ rapide et continu, je me saisis de la canne et après un beau combat avec le poisson je mettais à l’épuisette une magnifique commune pesée 10,3 kg.
Je voudrai mettre l’accent sur la qualité des sensations et la forte impression de sûreté que cet ensemble FISH DIFFERENT m’a apporté, pour les lancers d’une part, pour les combats d’autre part. Je ne doute pas dès à présent que je vais, comme tous ceux qui feront le choix de ce super matériel, améliorer sensiblement mes performances et surtout la qualité de ma pêche. Et j’imagine que beaucoup de beaux poissons seront pêchés avec un plaisir immense et pour ceux qui sont plutôt adeptes de compétition ou d’enduros, ils auront à coup sûr, un avantage certain au niveau des distances à atteindre ainsi que de la maîtrise des poissons jusqu’à l’épuisette.

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Canne à carpe Fish Different
2) Moulinet débrayable Fish Different

Mots-clefs :, , , ,

Carnassiers : Petite partie de pêche

Posté par admin - 25/05/2015

Par WILLIAM

Aujourd’hui j’ai rendez-vous avec mon ami Olivier, pour aller taquiner le carnassier…

Direction un grand étang où toutes les techniques de pêche aux leurres sont possibles. Brochets, sandres, black-bass et perches y sont présents.
Nous nous rejoignons de bonne heure et il fait bien « frisquette » comme on dit. Ca s’annonce, malgré tout, plutôt pas mal. Le ciel est dégagé et Évelyne m’a rassuré hier soir, une belle journée ensoleillée est à venir. Olive est déjà là, j’ai les chocolatines et lui le café. Nous nous posons une dizaine de minutes pour s’organiser. Par où commence-t-on, quel mode de progression… ? Comme à chaque fois on se fixe quelques règles, aujourd’hui pas le droit d’avancer tant que l’autre ne nous a pas dépassé.
C’est parti, Olive est derrière moi, donc tant qu’il ne passe pas devant moi, je dois rester sur mon poste. Le problème, c’est qu’Olivier est très patient et il reste longtemps au même endroit. Je prends mon mal en patience, ça fait bien une vingtaine de lancers et pas de touche. Je change de leurre et surveille Olive. Je continue, en variant les techniques, je ramène en linéaire, au fond entre deux eaux puis sous la surface. Avec des coups de scion, avec des pauses etc.
Yes, Olive me dépasse (enfin), je vais pouvoir avancer.  Je lui repasse devant, et au passage je le branche un peu.;-).
J’entends le célèbre FFFIIISSSHHH !!!! à deux mètres de moi, mon comparse est au prise avec ce qui semble être un gros poisson. Je m’approche rapidement avec l’épuisette, une fois le poisson suffisamment fatigué, je le cueille gentiment et laisse la bête avec son pêcheur. C’est un joli brochet de 70cm. Deux-trois photos souvenirs et remise à l’eau.
Nous reprenons la session. Olive distingue une belle attaque mais le poisson se décroche quasiment aussitôt. Moi je n’ai toujours rien ! A part une branche et un peu d’herbes,  je n’ai pas ramené grand-chose ! On continue tranquillement notre tour d’étang, avec toujours cette même règle, au moins on quadrille la zone.
C’est à mon tour de crier FISSHH, sur un poisson nageur articulé ramené tout doucement en linéaire, je prends une belle secousse dans le bras. Cette fois ce n’est pas une branche. Olive me propose son aide et s’approche épuisette à la main, pour sortir le sandre qui se promène au bout de la ligne. Comme à chaque fois, petit contrôle rapide du poisson, il n’est pas très gros je ne prends pas la peine de le mesurer. Je fais une petite photo et le relâche.
Finalement, durant la matinée, nous prendrons à tous les deux quatre poissons, un sandre et le reste du brochet. Pas de monstres certes, mais petit poisson deviendra grand…

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Sélection poissons nageurs articulés Hook Discount
2) Sélection leurres souples non montés Hook Discount

Mots-clefs :, , , ,

Test : Moulinet débrayable carpe

Posté par admin - 17/01/2013

Par LAURENT

Les moulinets débrayables sont devenus incontournables pour la pêche à la carpe, mais pas seulement je les utilise avec bonheur dans de grands fleuves pour la pêche au posé du sandre et d’autres carnassiers.

A peine sorti de leur boîte j’ai décidé de remplir ces moulinets très légers avec 300 mètres de 35 centièmes comme la boutique Carpe Direct le conseille. Aucun souci de ce côté-là, avec une bonne répartition du fil sur la bobine qui de part sa forme favorise les lancers à grande distance parfois judicieux pour la carpe. Ces moulinets sont bien équilibrés, très légers et particulièrement précis en action de pêche. Le double frein est très doux, facilement réglable et parfait sur des poissons qui font des départs rapides ! Aucun jeu dans le rotor donc aucune vibration bizarre que l’on rencontre malheureusement parfois sur des produits aux prix plus élevés. Le système de débrayage des 3060RD, une fois actionné permet de « libérer » la bobine sans pour autant dérégler votre frein de combat. Une fois débrayé, vous avez la possibilité de régler la sensibilité de la bobine afin de faire face à toutes les conditions que vous rencontrerez. Lors d’un départ ou lorsque vous remontez votre ligne, il vous suffit simplement de mettre un quart de tour de manivelle afin de revenir à votre frein de combat préalablement réglé. La marque a ici réalisé un produit à la fois fiable et esthétique ce qui ne gâche rien. Ces moulinets en graphite ultra léger avec leurs bobines grande capacité se sont montrés tout à fait fiables en action de pêche malgré des conditions météo hivernales ! J’ai particulièrement apprécié les galets surdimensionnés et la poignée repliable qui facilite le rangement des cannes montées dans le fourreau. A un prix de 47.99€ le lot de 4, c’est vraiment une belle affaire !

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Moulinets débrayables Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Test : Sondeur portable FC60

Posté par admin - 15/07/2012

Par DOMINIQUE L.

Arme indispensable ou petit trésor de technologie, le sondeur électronique remplace petit à petit nos bonnes vieilles méthodes de sondage.

Pour ma part, j’utilise le sondeur uniquement en plan d’eau inconnu et pour la pêche ultra rapide. Je l’utilise avec un certain recul, pour respecter ma philosophie de la pêche.  Néanmoins, tel un professeur, il donne parfois de sérieuses leçons sur nos plans d’eau que l’on croit si bien connaître !
J’essaye d’abord par moi-même de localiser le poisson et de comprendre ce qui se passe sous l’eau. En effet, il me paraît trop facile de repérer systématiquement le poisson de la sorte. Et pourtant, c’est ainsi que s’acquiert le « sens de l’eau » indispensable à tout pêcheur soucieux de se perfectionner.
Parmi de très nombreux modèles sur le marché, mon choix c’est porté sur le FC60 de chez Peche-direct.com, qui peut être utilisé pour toutes les techniques de pêche d’eau douce et d’eau salée.

Mon premier critère de choix était la polyvalence…

Je peux l’utiliser du bord accroché à un ensemble canne et moulinet, d’une embarcation ou accroché derrière mon bateau amorceur. Mon deuxième critère de choix était la taille, le boitier récepteur de 120mm*55mm*23 tient facilement dans une poche. De plus, la résolution de l’écran et tout de même de 130*64 pixels soit 8320 pixels au total. L’angle de transmission de la sonde est de 80° et les informations retransmises à l’écran se lisent de la gauche vers la droite. Le FC60 est très facile d’utilisation. La portée entre l’émetteur (la sonde) et le récepteur (écran) est d’environ 40 mètres.

Côté fonction, le FC60 permet :

-      l’identification des poissons
-      diffuse une alarme poisson et profondeur (très pratique pour le bateau amorceur)
-      un réglage de sensibilité
-      un rétro-éclairage de l’écran
-      le choix de l’environnement (eau douce et salée)
-      la détection des contours de fond (topographie)
-      identification des poissons (petit ou grand)
-      étanche au ruissellement
-      la mémorisation des réglages, même après mise de l’appareil hors tension

Le FC60 est livré avec une sonde (cette dernière peut-être achetée seule, en cas de perte ou détérioration sans devoir racheter un sondeur complet), une sangle et une notice en français très explicite, avec cette dernière le FC60 n’aura plus de secrets pour vous.

Le FC60 s’avère extrêmement précis…

C’est un allié de premier choix. Il vous donnera d’excellentes informations sur la topographie du fond et la zone de tenue des poissons. Pour ma part,  il est là pour m’orienter et m’aider mais il ne me remplace pas. Avec ce type d’utilisation, je garde l’esprit carpiste et l’authenticité de l’art de la pêche.

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1)  Echosondeur portable FC60

Mots-clefs :, , , ,