Championnat France 2ème manche 2017

Posté par admin - 18/10/2017

Par MICHEL

Qualifications au championnat de France pêche sportive de la carpe : 2ème manche au lac de la Rougeraie à la Chartre sur le Loir

Nous ne nous attendions pas à une partie de plaisir…et nous n’avons pas été déçus. Effectivement avec une température de plus de 30°C sur l’ensemble de la compétition de 72 heures sans la moindre possibilité d’avoir de l’ombre du fait que nous étions en plein milieu d’un champ en bordure du lac, ce fut bien pénible.

Et que dire des conditions de pêche plus qu’aléatoires du fait d’un tirage de poste qui nous positionnait soit en pleine eau, soit dans une anse mais où une bordure était abordable. Nous avons choisi la deuxième, tout en sachant qu’en fonction du vent nous allions voir l’accumulation des pollens sur l’eau. Ce qui est vraiment contreproductif.

Comme nous avions gagné la première manche nous avions une avance intéressante pour pouvoir se qualifier, sachant que seules les trois premières équipes au bout des deux manches seront qualifiées pour la finale. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu, comme c’est souvent le cas dans ce type de rencontre. Les poissons ne sont pas montrés actifs et sur les 18 équipes en lice il n’aura été pris très peu de poissons. Et pour nous pas de carpe, seules quelques magnifiques brèmes et une grosse tanche sont venues à l’épuisette.

Voyant le capot arrivé nous pensions que notre score de la première manche ne nous suffirait pas pour faire partie des qualifiés pour la grande finale. Mais au bout des 72 heures nous avons découvert le classement final. Nous avons conservé la troisième place signifiant notre qualification. Ce qui pour nous, normalement vétérans, est un véritable exploit, au moins le ressentons-nous comme cela. Et c’est bien deux anciens qui vont aller en découdre avec les champions sélectionnés pour la finale du championnat de France de pêche sportive de la carpe dans la Creuse du 02 au 09 septembre 2017, lors des deux manches de 72 heures dans les étangs de la Cazine et de la Chaume proche de La Souterraine.

Quoiqu’il arrive lors de cette finale, nous avons décidé qu’il s’agissait de notre dernière compétition dans cette catégorie reine, car l’année prochaine nous nous inscrirons au championnat de France nouvellement créé par la Fédération Française de Pêche Sportive qui ne concernera que les carpistes vétérans à partir de 55 ans.

Pour finir, notre joie est immense même si nous ne mesurons pas encore totalement la hauteur du challenge qui est devant nous, mais que nous relevons avec une grande fierté, et je vous dirais tout !

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Ensemble amorçage Carpe Direct
2) Les Indispensables Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Carpe : travailler un gros poisson

Posté par admin - 27/05/2013

Par DOMINIQUE L.

Faire mordre un beau poisson c’est bien. L’amener à l’épuisette, même si c’est pour le relâcher ensuite, c’est mieux !

Au cours de la bagarre avec un poisson, qui se déroule essentiellement dans l’eau, seule intervient la force musculaire de celui-ci et non pas son poids. Si l’on se souvient du principe d’Archimède, qui veut que « tout corps plongé dans un liquide subit une poussée vers le haut égale à la masse du volume de liquide déplacé », dans l’eau, un poisson ne pèse rien.
Quand ils n’ont pas été perdus dans les secondes qui suivent un ferrage défectueux (canne trop souple, fil trop élastique, frein du moulinet desserré, pointes des hameçons émoussées, inattention du pêcheur…), c’est presque toujours en fin de bagarre que les gros poissons se décrochent. Plus la lutte s’éternise, plus les risques de décrochage, bien évidemment, augmentent. Sous la traction continue de la ligne, la plaie de pénétration de l’hameçon va s’agrandir et se transformer en boutonnière. Il suffira alors d’un peu de mou dans le fil ou une simple pirouette du poisson pour que l’hameçon sorte sans effort de son logement.

Autre cause fréquente de décrochage…

Autre cause fréquente de décrochage, et même souvent de casse : quand un beau poisson a été trop « fatigué » dans un courant. S’il convient en théorie d’amener un poisson sur le flanc au-dessus de l’épuisette ou à portée de la main, il faut faire attention, dans un cours d’eau au courant puissant, à ne pas attendre qu’il soit complètement exténué pour tenter ces manœuvres. En effet, tant qu’il leur reste un peu de forces, un esturgeon, une carpe ou un silure auront naturellement tendance à se maintenir en position de nage, face au courant, voir même à le remonter d’eux-mêmes. En fait, tant qu’un poisson se maintient en position de nage, il n’oppose au courant qu’une résistance minime.  La traction sur la gueule du poisson est modérée, et il ne devrait pas y avoir le moindre risque de rupture du fil. En outre, tant qu’il restera en position verticale de nage, on arrivera, en manœuvrant la canne, à l’orienter facilement, à le sortir de la veine de courant principal, puis à la guider vers une zone ou le courant plus calme permettra soit de l’échouer, soit de l’épuiser ou de le prendre à la main.

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Epuisette Carpe Direct
2) Tapis de réception Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Carpe : pêcher en no-kill

Posté par admin - 26/02/2012

Par DOMINIQUE L.

La pratique du no-kill consiste à relâcher les poissons capturés. Plus qu’une pratique, c’est un état d’esprit ! Mais le fait même de pêcher en no-kill, ne signifie pas seulement « ne pas tuer », mais de relâcher les prises dans les meilleures conditions possibles.

Pour ce faire, un tapis de réception est primordial pour accueillir le poisson qui mérite toute votre attention et d’être traité avec respect. Pour ma part, j’utilise le tapis de réception Prestige Carpe Direct. Simple et solide, il est extrêmement facile d’emploi et a tout pour plaire. Avec ses dimensions généreuses de 113*120 cm, il ne prend quasiment plus de place une fois rouler dans son sac de transport. On trouvera sur les côtés du tapis deux fermetures éclair, qui une fois fermées transformeront le tapis de réception en véritable sac de pesée.
Le petit plus de ce tapis, ce sont les quatre œillets d’arrimage fixés à chacun des coins du tapis (le tapis est livré avec un jeu de sardines), ils vous seront d’un grand secours surtout lors de vos pêches par grand vent.
Ce petit bijou est un must, non pas seulement pour le respect et la sécurité du poisson, mais aussi pour le confort du pêcheur.

Quelques conseils pour la pratique du no-kill : 

  • Utilisez des montages qui permettent à la carpe de se libérer du plomb lors d’une casse.
  • En cas de pêche d’obstacles, réglez vos freins en conséquence et surtout, restez proche des cannes.
  • 1 seul poisson par sac de conservation (à éviter si possible, sauf record).
  • Bien réoxygéner le poisson durant la remise à l’eau.
  • La pesée et la photo se feront le plus rapidement possible.
  • Utilisez une épuisette la plus large possible.
  • Evitez le treuillage du poisson.
  • Préférez des ferrages en douceur.
  • Utilisez toujours un tapis de réception.
  • Pêchez avec des hameçons où l’ardillon sera parfaitement écrasé.

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Tapis de réception Prestige Carpe Direct
2) Sacs de conservation Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,