Championnat France 2ème manche 2017

Posté par admin - 18/10/2017

Par MICHEL

Qualifications au championnat de France pêche sportive de la carpe : 2ème manche au lac de la Rougeraie à la Chartre sur le Loir

Nous ne nous attendions pas à une partie de plaisir…et nous n’avons pas été déçus. Effectivement avec une température de plus de 30°C sur l’ensemble de la compétition de 72 heures sans la moindre possibilité d’avoir de l’ombre du fait que nous étions en plein milieu d’un champ en bordure du lac, ce fut bien pénible.

Et que dire des conditions de pêche plus qu’aléatoires du fait d’un tirage de poste qui nous positionnait soit en pleine eau, soit dans une anse mais où une bordure était abordable. Nous avons choisi la deuxième, tout en sachant qu’en fonction du vent nous allions voir l’accumulation des pollens sur l’eau. Ce qui est vraiment contreproductif.

Comme nous avions gagné la première manche nous avions une avance intéressante pour pouvoir se qualifier, sachant que seules les trois premières équipes au bout des deux manches seront qualifiées pour la finale. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu, comme c’est souvent le cas dans ce type de rencontre. Les poissons ne sont pas montrés actifs et sur les 18 équipes en lice il n’aura été pris très peu de poissons. Et pour nous pas de carpe, seules quelques magnifiques brèmes et une grosse tanche sont venues à l’épuisette.

Voyant le capot arrivé nous pensions que notre score de la première manche ne nous suffirait pas pour faire partie des qualifiés pour la grande finale. Mais au bout des 72 heures nous avons découvert le classement final. Nous avons conservé la troisième place signifiant notre qualification. Ce qui pour nous, normalement vétérans, est un véritable exploit, au moins le ressentons-nous comme cela. Et c’est bien deux anciens qui vont aller en découdre avec les champions sélectionnés pour la finale du championnat de France de pêche sportive de la carpe dans la Creuse du 02 au 09 septembre 2017, lors des deux manches de 72 heures dans les étangs de la Cazine et de la Chaume proche de La Souterraine.

Quoiqu’il arrive lors de cette finale, nous avons décidé qu’il s’agissait de notre dernière compétition dans cette catégorie reine, car l’année prochaine nous nous inscrirons au championnat de France nouvellement créé par la Fédération Française de Pêche Sportive qui ne concernera que les carpistes vétérans à partir de 55 ans.

Pour finir, notre joie est immense même si nous ne mesurons pas encore totalement la hauteur du challenge qui est devant nous, mais que nous relevons avec une grande fierté, et je vous dirais tout !

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Ensemble amorçage Carpe Direct
2) Les Indispensables Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Pêche Carpe : Dur, dur l’été !!!

Posté par admin - 19/10/2015

 Par MICHEL

De vieilles recettes pour continuer à prendre du plaisir en été…

Nous voilà en plein été avec toutes les difficultés que chaque pêcheur, chaque carpiste connaît bien dans cette période. D’abord la chaleur et la température de l’eau, qui par endroit,  grimpe fortement. Et puis l’afflux de personnes en bordure de rivière ou de plan d’eau, mais aussi augmentation exponentielle de baigneurs, de nautisme… Tout ceci pour dire combien il devient plus compliqué de pouvoir installer une batterie de cannes et encore plus de faire venir quelques beaux poissons à l’épuisette.
Il existe cependant quelques solutions non exhaustives qui peuvent à la fois faire la différence et éviter Les longues attentes sans départ.
Je ne reviendrai pas sur le fait qu’il faut bien évidemment privilégier le lever du jour et le coucher du soleil, les vacanciers adeptes de la natation et du nautisme n’étant pas particulièrement des « lève tôt », mais cela risque de ne pas suffire…

Se faire le plus discret possible…

Alors il faut sans aucun doute alléger les montages, substituer les appâts naturels aux bouillettes, se faire le plus discret possible. Pour les montages, ne pas hésiter à utiliser des hameçons de taille 8 sur tresse 15 lbs maximum, réduire le poids des plombs quitte à les enrober de glaise pour des lancers plus lointains ou courants un peu forts.
Les appâts naturels tels que le lupin, le maïs, la pomme de terre nous apportent de réelles belles surprises durant les chauds étés.
Le lupin, on peut s’en procurer déjà cuit, mais je préfère de loin le cuire moi-même. Mettre les graines dans une grande quantité d’eau froide pendant 48 heures puis cuire doucement pendant deux heures, il sera à la fois tendre et bien solide pour tenir au cheveu. De plus, le lupin ne pourrit pas un coin de pêche si lors d’un amorçage, tout n’a pas été consommé par les poissons. Cette graine est très prisée des carpes en cette période difficile et fera sans aucun doute la différence au bord de l’eau.
Le maïs, n’est plus à présenter, mais les variétés de maïs géant associé façon  » chapelet » avec le lupin sont susceptibles de tenter de biens belles carpes.
Pour finir ici, il faut absolument parler d’une grande oubliée, la pomme de terre. Pour ma part je choisis de prendre des rattes, elles sont un peu chères au kilo mais toujours moins que des bouillettes. Lorsque vous les trouver en vrac il convient de trier les plus rondes d’environ deux centimètres de diamètre, les frotter avec un chiffon pour enlever la fine peau et les faire cuire quelques minutes dans un cuit vapeur que l’on préfèrera à la cuisson dans l’eau. Elles doivent rester fermes afin de tenir sur le cheveu. Le lancer se fera en douceur sans à-coup.

L’amorçage…

Concernant l’amorçage, terre lourde et collante, farine de maïs, fécule de pomme de terre et graines variées, lors de pêche de bordure enrober le plomb d’une belle boule de cette amorce.
Pour certains carpistes actuels, ces solutions simples, vont paraître bien décalées avec leurs habitudes car il y a des décennies que ceci se pratiquait couramment avec beaucoup de succès, mais ce bref retour, le temps d’un été vers le passé, vous apportera sans aucun doute de bien belles surprises.

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Lot 75 montages Carpe Direct
2) Lot 5 bac appâts Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Peche Carpe : Installation de nuit

Posté par admin - 3/12/2012

Par JORDAN

Pour pratiquer au mieux en cette fin de saison, où les jours raccourcissent fortement, je vais vous présenter deux approches que j’utilise lorsque je suis contraint de m’installer une fois la nuit tombée.

La première approche consiste à utiliser une même canne pour effectuer plusieurs opérations différentes en aveugle. Pour cela, j’ôte le bas de ligne de mon montage et n’y laisse que le plomb. Je lance ensuite en direction d’un repère visible de nuit sur la berge d’en face (colline, arbre, poteau électrique) et bloque la sortie du fil de mon moulinet afin que mon plomb touche le fond avec la ligne tendue. De la sorte je serai capable de ressentir l’impact de ce dernier sur le fond. Si l’impact est peu marqué, il y a de grandes chances que je sois tombé sur une zone herbeuse ou envasée. Je ramène mon montage et recommence l’opération jusqu’à trouver une zone « propre ». Par ailleurs, avec cette technique, il est aussi possible d’estimer la profondeur en comptant le nombre de secondes qui séparent les impacts du plomb en surface et sur le fond, un plomb seul descend environ un mètre d’eau par seconde…
Une fois ma zone repérée, je bloque ma ligne dans le clip du moulinet et ramène mon montage. J’utilise systématiquement un clip rapide pour relier mes bas de ligne, ce dernier me sert aussi à fixer un bait rocket de petite taille. Ainsi en relançant en direction de mon repère visuel je peux amorcer précisément la zone propre repérée préalablement. Il ne me reste plus qu’à ramener le bait rocket après la séance d’amorçage, de le troquer pour un bas de ligne esché et de recommencer l’opération avec les autres cannes.
La seconde technique est plus aléatoire au niveau du placement des lignes mais assure tout de même un montage pêchant quelque soit la nature du fond. Pour cela j’utilise un sac PVA rempli d’amorce très attractive. 
Je fais en sorte de toujours avoir des bas de ligne préparés dans des sacs déjà remplis pour être opérationnel le plus rapidement possible. Pêchant souvent qu’à deux cannes, j’ai toujours au moins 2 sacs PVA prêts à être reliés à mes cannes. Et dès que je ramène un montage, je prépare un sac PVA dans la foulée pour la fois suivante…
Cette approche est aussi plus discrète. Si en arrivant sur place on entend un saut dans une zone, il sera plus discret d’y lancer un sac PVA, qu’un plomb et un bait rocket à plusieurs reprises.
En espérant que cet article vous fournisse quelques astuces assez motivantes pour vous donner l’envie d’aller au bord de l’eau même s’il fait déjà nuit !

Mon conseil matériel Pêche Direct :

1) Accessoires d’amorçage Carpe Direct
2) Accessoires pêche de nuit Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Montage au top : le KD-rig

Posté par admin - 17/01/2012

Par JORDAN

Une grande partie des poissons que j’ai pris cette année ont été piqués à l’aide d’un KD-rig !

Ce montage qui tient sa réputation de l’agressivité qu’il présente lorsqu’il est utilisé correctement, présente quelques subtilités dans sa mise en place. Je vais vous présenter sa réalisation, la façon de l’utiliser au mieux et les situations dans lesquelles je l’utilise le plus souvent.

Associé à un stick PVA, le KD-rig fait des ravages…

Tout d’abord pour réaliser ce montage munissez-vous d’un hameçon à hampe courbée (Kurv shank en anglais). J’utilise principalement des tailles 6 ou 8 en rapport avec la taille d’appâts que j’utilise le plus souvent, à savoir des bouillettes de 12 ou 14 mm, mais le KD-rig est utilisable avec toutes tailles d’appâts, adaptez la taille de vos hameçons en conséquence… Je trouve que les matériaux souples ou semi-rigides (tresse gainée) sont plus adaptés à ce type de montage. La longueur du bas de ligne dépend à la fois du substrat pêché et de la stratégie d’amorçage. En effet, j’ai tendance à utiliser des bas de ligne longs sur des fonds mous et des amorçages étalés à la bouillette (env. 30 cm) et des bas de ligne plutôt courts sur des pêches au spot et sur des fonds durs (env. 15 cm).
La réalisation du montage est simple, commencez ce dernier comme un montage nœud sans nœud classique : après avoir déterminé la longueur du cheveu, faites passer la tresse de la boucle vers la pointe de l’hameçon puis commencez à enrouler votre tresse autour de la hampe. Seulement, au bout de deux tours, faites ressortir votre cheveu et continuez d’enrouler l’hameçon de 8 à 10 spires directement sur la hampe avant de faire passer la tresse dans la boucle de façon qu’elle sorte du côté de la pointe. Faites une boucle à l’autre extrémité du bas de ligne pour pouvoir le relier rapidement à un rapid-clip et placer sur la tresse un peu de pâte plombée pour assurer le bon plaquage du bas de ligne. Au final, vous obtenez un montage très agressif (l’hameçon forme un angle très important avec la tresse) favorisant la piqûre dans la lèvre inférieure du poisson. Pourtant en comparant un montage classique et un KD-rig, on se rend compte que la longueur du cheveu reste la même…

Le KD-rig peut aussi être utilisé avec des graines…

Passons maintenant au point le plus important : les appâts compatibles avec ce montage ! En effet, utilisé avec une bouillette dense ce montage est inefficace, je le réserve uniquement à des appâts équilibrés. Ces appâts peuvent être une bouillette dense, pour ma part, souvent une 14 mm, équilibrée par une pop up de 10 mm. On obtient dans ce cas un appât qui se pose délicatement sur le fond. Je prends soin afin de bien coller les deux appâts, de placer un stop float sur le cheveu… Outre un bonhomme de neige, on peut utiliser quelques grains de maïs équilibrés par une imitation flottante en plastique. Et pour finir, ce montage est très efficace en sac soluble avec une pop up fluo lestée d’une chevrotine  directement sur le cheveu (et non sur le bas de ligne) afin que, comme pour toutes les présentations, l’hameçon soit posé à plat sur le fond.
En tenant compte de ces quelques recommandations, vous aurez en votre possession un montage qui fait fureur, notamment sur fond mou où il est possible d’équilibrer ces appâts au plus juste afin d’éviter l’enfoncement de ce dernier dans la vase. Pour finir n’hésitez pas à utiliser les pack eschage Star-Pêche en associant une pop-up à une bille boostée du même arôme…

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Plombs Carpe Direct
2) Hameçons Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Carpe : La pêche au zig-rig

Posté par admin - 26/09/2011

Par JORDAN

Malgré des températures qui tardent à monter dans certains départements, l’été est bien et bel installé. Beaucoup d’entres nous voient leur temps de pêche démultiplié, mais la température de l’eau élevée, le manque d’oxygène ou la baisse du niveau d’eau sont certains des facteurs qui rendent la pêche à la carpe plus délicate que voulue en cette saison.

En ces période de fortes chaleurs il n’est pas rare de voir une bonne partie de la journée nos camarades de jeu réaliser de folles acrobaties sur nos plans d’eau et rivières favorites ou encore se dorer la pilule en plein soleil. Pas mal de pêcheurs se contentent de patienter avec une impression d’impuissance, jusqu’à des moments plus propices, le plus souvent la nuit. Personnellement, je fais parti de ceux qui profitent un maximum du temps passer au bord de l’eau et essayent de rentabiliser au mieux leurs sessions de pêche. Il est donc hors de question de passer 8 heures dans la journée sans départ ou du moins sans essayer de provoquer un départ.

Je sors donc dans ces moments là un zig-rig…

Ce montage ou plutôt cette technique de pêche qui peut sembler, tout autant que son nom, biscornue, nous vient tout droit d’outre-manche et consiste à présenter au poisson un appât non pas posé sur le fond mais très largement décollé. En effet, on ne va pas se contenter de décoller une pop-up de 5 ou 10 cm mais présenter un appât flottant jusqu’à une dizaine de centimètre sous la surface ! Croyez moi, le plus dur, lorsque l’on pêche avec une ligne eschée d’une pop up sur un bas de ligne de 1m50, n’est pas de prendre un poisson mais d’avoir assez confiance en sa technique pour laisser suffisamment longtemps sa ligne pêcher. Fort heureusement il ne faut en général pas très longtemps pour déclencher un premier départ…

Mes cannes équipées de zig-rig ont un montage classique avec plomb en dérivation…

Je prends juste soin de couper un peu mon clip plomb afin que le lest puisse se détacher au moindre accros. Mes bas de ligne sont réalisés en fluorocarbone et le plus souvent terminés par un hameçon de 8. Mes cheveux réalisés avec l’excédent de fluoro sont très courts, en effet la carpe n’aspire pas l’esche comme sur le fond mais la « gobe » – il est donc essentiel qu’elle se pique instantanément. Concernant les esches tout ce qui flotte peut être utilisé (pop up, mousse, imitation de maïs…), en privilégiant les petites tailles bien plus prenantes à mon goût.
Il peut être  nécessaire d’amorcer ces cannes avec cette technique, pour cela l’utilisation de bouillettes et graines très finement broyées pour couler doucement, couplées à des farines traçantes comme le lait en poudre sont parfaites. Il suffit ensuite de mouiller en soupe le mélange et de le propulser avec un bait rocket sans trou, le but étant de créer un perpétuel nuage qui attirera les carpes de loin.
Je place en général deux cannes sur le même spot à des hauteurs différentes : 50 cm sous la surface et 1m50 en dessous afin de trouver plus rapidement la profondeur gagnante pour pouvoir m’adapter et trouver la profondeur gagnante.
N’hésitez plus à essayer cette technique de pêche alternative, vous verrez que les journées fortement ensoleillées peuvent quand même vous rapporter du poisson…

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Ensemble accessoires & bouillettes Carpe Direct
2) Ensemble jumelles & lunettes Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Quand les belles se déchaînent…

Posté par admin - 16/08/2011

Par JEAN-MICHEL

Ayant un jour de repos devant moi je décidais de me rendre sur une gravière d’une dizaine d’hectares située à une trentaine de kilomètres de mon domicile. C’était la première fois que je me rendais en ces lieux mais j’avais entendu dire que quelques jolis poissons hantaient ces eaux !!!

Etant parti après mon travail j’arrivais à la gravière vers 19 heures et là,  le nombre de biwies et par conséquent de cannes freinèrent mon élan, neuf postes étaient occupés ce qui représentait au minimum 36 cannes. La pression de pêche était donc importante…
J’étais là et je voulais pêcher, il fallait que je trouve un emplacement pour pouvoir m’y installer. En scrutant le tour de la gravière à l’aide de mes jumelles, je repérais une légère anse dans laquelle quelques carpes trahissaient leurs présences par de légers marsouinages.
Après une bonne suée j’étais enfin rendu sur le poste, il fallait maintenant sonder le poste afin de mettre ma stratégie en place.
Un sondage minutieux à l’ aide de la canne à spoder Carpe Direct, me permit de localiser un haut fond à une soixantaine de mètres avec une profondeur de 3,5m, je mettrais deux cannes sur ce haut fond, la troisième sera positionnée en bordure d’herbiers dans 2m d’eau et la quatrième sera sur la cassure du haut fond.

Eschage, montages, amorçage

Deux de mes cannes seront eschées de bouillettes fraiches arôme pêche/poivre, le tout fermé dans un sac soluble contenant des billes écrasées, un mix épicé et des graines. Les montages seront des plus simples : un leadcor de cinquante centimètres, un plomb de 100g in line, un émerillon rapide, un hameçon n°6 monté en D-Rig. Ces deux montages seront lancés sur le haut fond.
Comme amorçage 10 billes par cannes et trois baits remplis de graines par canne. Les autres cannes pêcheront avec des billes fraiches au foie, les montages seront les mêmes, l’amorçage également. J’ai oublié de signaler que les billes sont de diamètre 20 et que chaque montage est constitué d’une bille dense et d’une pop-pup blanche de 16mm.
Comme l’eau était très claire je décidais de noyer mes bannières avec des black leads. La nuit était quasiment tombée lorsque je finis de m’installer. Je grignotais rapidement et la fatigue se fit sentir, j’essayais de lutter contre le sommeil mais en vain …

Ce ne fut qu’une sieste !

A 23h30 un premier départ me sortit de mes songes et après un bref combat une petite commune de 8 kg venait rejoindre mon tapis de réception. J’avais juste retendu qu’une de mes cannes située sur le haut fond s’emballa, une jolie miroir de 11kg me rendait visite….
Cette euphorie dura toute la nuit, de 23h30 à 12h j’enregistrais 18 départs qui se traduisirent par trois décros, une casse et 14 poissons pour un poids moyen de 11kg250, la plus grosse faisant 15kg800 et la plus petite 8kg .
Pourquoi ce résultat ? Car sur les 9 autres postes seuls deux pêcheurs réussirent à faire 5 poissons, la preuve que pêcher juste sans trop d’amorçage et être discret peut faire la différence…

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Jumelles & Lunettes polarisantes Carpe Direct
2) Sac soluble Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,

Carpe : Sonder et spoder son poste

Posté par admin - 13/06/2011

Par DOMINIQUE L.

Comme pour le pêcheur au coup, il est primordial pour le carpiste de connaître la topographie de son spot, surtout lorsque l’on pratique en eau inconnue. Un bon sondage du poste est souvent signe de belle réussite !

J’utilise deux cannes Carpe Direct CCD67 de 3.60m et 6Lbs, la première est utilisée pour sonder et la seconde est montée avec un bait rocket pour spoder. Les deux cannes sont équipées de moulinets Carpe Direct MCD06. Une fois le spot repéré et sondé, je laisse le flotteur marker sur la zone de pêche, ce qui me permet d’avoir un repère visuel, d’amorcer et de déposer mon montage de façon précise. Je répète l’opération sur chacune de mes quatre cannes.
La technique consiste à propulser plomb et marker sur la zone, à tendre doucement le fil jusqu’à ce que le marker se cale contre le plomb (scion de la canne pointé vers le spot).  Il convient de relâcher 50 cm de fil à la fois (départ du pickup et repère sur la canne 50 cm plus loin), jusqu’à ce que le flotteur remonte en surface. La longueur du fil relâché vous donnera la profondeur du spot ( exemple : vous avez relâché 4 fois votre distance de fil ici 50cm, c’est à dire 4*50cm donc 2 mètres de fond, attention de prendre en compte la longueur du montage).
Ensuite, fil tendu il faut ramener la canne horizontalement sur la droite ou la gauche pour déterminer la texture du fond. Voici quelques sensations ressenties en fonction des différentes textures du fond :
-         le plomb s’enfonce : poche de vase
-         le plomb glisse plus ou moins facilement : argile dur ou sable
-         le plomb fait des petits à coups : cailloux
-         le plomb fait des à coups plus ou moins longs : herbier
-         le plomb stop net : obstacle (souche, pierre…)
Ce processus permet de déterminer avec précision la cartographie du plan d’eau et d’en faire ressortir tout les spots (haut fond, poche de vase, herbier, arbre immergé, fosse…).
En conclusion, mieux vaut prendre un peu de temps à sonder et spoder son poste pour mettre un maximum de chances de son côté, plutôt que de pêcher à l’aveuglette et d’attendre une hypothétique touche. C’est une procédure laborieuse, mais elle augmentera considérablement le nombre de départs.

Mon conseil matériel Peche Direct :

1) Canne bait rocket Carpe Direct
2) Moulinet débrayable Prestige Carpe Direct

Mots-clefs :, , , ,